Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison (5 rue de l'Entrepont)

Dossier IA37005763 inclus dans Amboise : rue de l'Entrepont réalisé en 2006

Fiche

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Amboise - Amboise
Adresse Commune : Amboise
Adresse : 5 rue de l'Entrepont

En 1835, il était prévu que la façade de cette maison soit alignée. Elle fut toutefois épargnée et s'il y eut des alignements ils furent réalisés à son aplomb. Avec le 46 place Michel Debré, sa façade montre un autre exemple de ferme débordante à Amboise et demeure la seule à être ornée sur l'île. La maison n'a pas pu être visitée. Sa façade a fait l'objet d'un relevé photogrammétrique.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle

Le pignon oriental donnant sur la rue, construit en pan de bois, s'élève sur trois niveaux dont un niveau de combles. La façade de 4,15 m de large est crépie, seules les pièces de bois les plus épaisses apparaissent ; on distingue ainsi les poteaux, les sablières et la ferme débordante, tous couverts d'une épaisse couche de peinture. L'étude des longueurs et des largeurs des bois ne pourrait pas être comparée à celle d'autres maisons dont le hourdis secondaire demeure apparent. L'encorbellement des étages sur le rez-de-chaussée tient en deux sablières superposées, reposant sur des poteaux élargis. Au rez-de-chaussée, la façade est percée d'une grande baie dénaturée, aux proportions carrées, et d'une porte dont l'encadrement est constitué du poteau droit de la façade et d'un autre poteau sans ornement. Le décor se concentre sur le poteau cornier droit et sur les sablières moulurées. Le premier, sculpté d'un pilastre de section pentagonale est simplement surmonté d'un petit chapiteau géométrique. Les secondes sont moulurées d'une succession de cavets et de baguettes très érodés qui viennent mourir en sifflet. Ce décor d'inspiration gothique s'apparente à celui du 46 et du 54 place Michel Debré, ou encore du 66 rue de la Concorde. À l'étage, une unique baie (0,97 m x 1,89 m) est source de lumière. Dans le comble aménagé, une demi-croisée s'ouvre dans la partie droite du pignon, mais les arêtes de sa traverse sont trop nettes pour être d'origine. Les poteaux corniers de l'étage montent de fond depuis les sablières jusqu'au niveau de la ferme débordante, qui est similaire à celle du 46 place Michel Debré. Toutefois, le soutien des blochets repose ici sur un potelet lui-même en appui sur un aisselier. Un aisselier courbe soutient l'about du blochet. Les chevrons montent depuis le blochet jusqu'à un petit poinçon redescendant sur le faux-entrait. Celui-ci est assemblé aux chevrons et des aisseliers courbes y sont assemblés par embrèvement formant ainsi un arc brisé. La couverture de tuiles plates est ancienne ; si elle ne peut dater de la fin du Moyen Âge, elle a en tout cas conservé un aspect proche de celui d'origine.

Murs enduit
pan de bois
Toit tuile
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à deux pans
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Gaugain Lucie