Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison (6 rue des Tanneurs)

Dossier IA28000351 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 6 rue des Tanneurs
Cadastre : 1990 BP 41

La concordance des marqueurs stylistiques observés sur les bâtiments 1 et 2 (crossettes sculptées, croisées avec ou sans décor) permet de les dater entre la seconde moitié du 15e siècle et la première moitié du 16e siècle. La charpente observée dans le comble du bâtiment 1 confirme la datation admise. Ce type de charpente à pannes est connu depuis le 14e siècle et se généralise à partir du 16e siècle. L’entrée de la maison n’a pu être identifiée pour cette période. Celle-ci était accessible, soit depuis une porte sur rue avec un couloir latéral menant à la cour, soit par un portail piéton donnant directement sur cour. Les étages devaient être distribués par un escalier en vis situé dans une tour demi-hors-œuvre alors accessible depuis la cour. L'escalier est désormais tournant et la tour semble avoir été intégrée à l’édifice au fur et à mesure des extensions. Il n’est pas exclu que le bâtiment 5 soit contemporain des constructions précédentes, une de ses fenêtres étant moulurée d’un chanfrein similaire à ceux observés sur le bâtiment 2. Plusieurs campagnes de travaux secondaires sont identifiables sur la façade sur rue (plates-bandes 16e ou 17e siècle) et sur la tour d'escalier dont le toit a certainement été abattu pour être annexé à celui du bâtiment 2.

Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle, 1ère moitié 16e siècle , (?)
Secondaire : 16e siècle, 17e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu

L’édifice est composé de cinq bâtiments implantés selon un plan en L entre la rue des Tanneurs, une cour et un jardin en direction de l’Huisne. Le bâtiment n°1 possède son mur gouttereau sur rue, il est accessible par un couloir latéral depuis le bâtiment 4. Le bâtiment 2 est perpendiculaire au bâtiment 1, il est accessible depuis la cour arrière. Le bâtiment 3 est situé à l’angle des bâtiments 1 et 2, il abrite un escalier tournant à cage rectangulaire. Ce dernier assure la distribution verticale des deux premiers bâtiments. Les trois bâtiments sont dotés de deux niveaux d’élévation sous des toits à deux versants et forte pente. Un des versants du toit du bâtiment 2 est tronqué tandis que le toit du bâtiment 3 (en appentis) se confond avec celui du second bâtiment. La façade sur rue du premier bâtiment est construite en pierre de taille, elle possède deux travées percées par deux fenêtres à double linteau mouluré d’un quart-de-rond au rez-de-chaussée, et par deux fenêtres à l’étage. L’une est percée sous une plate-bande et moulurée d’un chanfrein, l’autre plus large, prend place sous un double linteau lui-même doté d’un larmier sur culots. Son encadrement est sculpté de réglets s'entrecroisant à angle droit et retombant sur des colonnettes à bases polygonales. Le toit est couronné par des rampants en pierre de taille aux crossettes sculptées. Sur cour, l’unique travée du bâtiment 3 comporte deux ouvertures superposées dont les piédroits sont chanfreinés. Le rampant sud est appareillé en pierre de taille et à crossette. La charpente du bâtiment 1 est à fermes et pannes assemblées à des arbalétriers de jouée, avec poinçons, contrefiches et sans faux entraits.

Murs calcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit
Toit tuile plate
Plans plan régulier en L
Couvrements
Couvertures toit à deux pans pignon découvert
appentis massé
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
Techniques décor stuqué
Représentations animal fantastique
Précision représentations

Les crossettes sur rue (bâtiment 1) sont sculptés d’un aigle au sud et d’une figure zoomorphe mêlant chien et escargot au nord.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien