Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison à boutique (71 rue des Carmes)

Dossier IA45001420 inclus dans Rue des Carmes réalisé en 2006

Fiche

Précision dénomination maison à boutique
Parties constituantes non étudiées boutique
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans - Orléans-Carmes
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 71 rue des Carmes

La façade est une des rares de la rue à n'avoir pas été touchée par l'opération d'alignement planifiée en 1813.

Période(s) Principale : 17e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle

La maison à boutique avec enseigne du 71 présente les mêmes caractéristiques que la maison mitoyenne du 69 : étroitesse de la parcelle qui ménage une façade à travée unique qui se déploie sur un étage carré avec une lucarne à fronton-pignon qui prend appui sur un toit à pans brisés. Un commerce avec devanture et enseigne - un établissement de restauration rapide - occupe le rez-de-chaussée : l'entrée commerciale et privative ne sont pas dissociées dans cette façade exiguë. La volonté ornementale est évidente : au chaînage d'angle harpé très régulier réalisé en pierre feinte et peint en blanc s'ajoute un encadrement de fenêtre haute mouluré (qui rappelle le type employé au numéro 59) avec persienne en bois à deux portes brisées à deux panneaux, balconnet en fer et seuil de fenêtre en ciment sur un bandeau séparant le rez-de-chaussée de l'étage carré, le tout peint en blanc également. Le reste de la façade est recouvert d'enduit maçonné gris. La corniche moulurée somme l'étage. Au dessus la lucarne, ornée d'un fronton mouluré, reçoit deux ailerons à volutes formant corne d'angle et un claveau central décoratif : le blanc domine et vient trancher sur le bleu de l'ardoise qui recouvre le toit et les jouées de la lucarne.

Murs enduit
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans brisés
Typologies Maison à boutique.

La lucarne révèle un état moderne de la fin 19e ou du début du 20e siècle. La façade a été réenduite de ciment durant le 1er quart du 20e siècle.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mosseron Maxence