Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison à boutique (77 rue des Carmes, détruite)

Dossier IA45001426 inclus dans Rue des Carmes réalisé en 2006

Fiche

Précision dénomination maison à boutique
Parties constituantes non étudiées boutique
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans - Orléans-Carmes
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 77 rue des Carmes

La façade a été remaniée au 19e siècle. C'est une des rares de la rue à n'avoir pas été touchée par l'opération d'alignement planifiée en 1813. Cet édifice est détruit en 2017 dans le cadre du réaménagement du quartier des Carmes.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

Cette maison à deux boutiques avec enseigne présentait un rez-de-chaussée partitionné en deux boutiques avec devanture, qui se partageaint une même adresse fiscale - un assureur et un opticien : il s'agit d'un cas récurrent à Orléans. Chacune possèdait sa propre entrée commerciale, l'entrée privative s'effectuant sur le côté rue Stanislas Julien par une porte bâtarde en bois, en plein cintre La façade sur la rue des Carmes, à deux étages carrés et deux travées, présentait un chaînage d'angle harpé que l'on retrouvait aux angles du mur donnant sur la place Croix Morin et la rue Stanislas Julien. Les baies, encadrées d'un chaînage de pierre étaient sommées d'un linteau ; elles recevaient des fenêtres, chacune protégée par une persienne en bois à deux battants. Seules les fenêtres du second étage carré avaient un seuil en pierre. La corniche était moulurée en façade, et le toit à longs pans était recouvert d'ardoise. Le mur pignon quant à lui, qui avait manifestement subi des modifications, recevait des ouvertures du même type que celle de la façade sur la rue des Carmes, aux deux étages carrés, même si elles n'étaient pas disposées régulièrement. L'encadrement des baies n'était plus sommé d'un linteau mais d'une plate-bande en bâtière. Sous le pignon, on remarquait une petite baie en plein cintre, caractéristique du 16e siècle. La façade sur cour montrait un système d'ouverture identique que celui de la façade sur rue, à une travée et un étage ; en revanche, on notait la présence d'une lucarne en façade interrompant l'avant-toit avec encadrement en pierre, sommée d'un fronton à arc segmentaire caractéristique du 18e siècle. Sur la seconde travée était plaqué un avant-corps adventice moderne percé d'une baie avec fenêtre.

Murs enduit
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Typologies Maison à boutique.
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mosseron Maxence