Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Marville (Meuse) : église Saint-Nicolas, 4 verrières de Jean Mauret

Dossier IM55008495 réalisé en 2017
Dénominations verrière
Aire d'étude et canton France - Meuse
Adresse Commune : Marville
Adresse : 1 place Saint-Benoît

Fin 1974, Jean Mauret propose des maquettes pour quatre baies du chœur et du transept de l'église Saint-Nicolas de Marville, "en accord avec les trois verrières du chœur de Jacques Grüber (années 1930)". Ces maquettes sont acceptées par Jacques Dupont, inspecteur des Monuments historiques, et Jean Rocard, architecte en chef des Monuments historiques : un devis relatif à ces travaux est rédigé. Faute de crédit, les vitraux ne sont pas réalisés.

Deux ans plus tard, Jean Mauret s'inquiète de ne pas avoir de nouvelles au sujet de ce chantier auprès de la Conservation régionale des Monuments historiques. Il rédige un nouveau devis en février 1977, mais rien ne se fait.

La question des vitraux de Marville est relancée en novembre 1982, alors que l'administration demande à l'artiste de proposer un autre devis ainsi qu'un nouveau projet pour les quatre vitraux, toujours en harmonie avec les verrières de Jacques Grüber. Un accord de principe est donné au sujet des maquettes par François Enaud, inspecteur général des Monuments historiques mais il est convenu que, dans un premier temps, seules les deux verrières de la travée droite du chœur doivent être réalisées (devis d'avril 1983). En février 1984, alors que deux panneaux d’essais sont présentés dans les baies (chœur et transept face est) lors d'une réunion in situ, Jean Rocard donne son accord pour l'exécution des vitraux. Un mémoire concernant les deux verrières du chœur est signé en juillet 1984. Les deux panneaux d'essais sont aujourd'hui conservés à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières.

Il faut encore attendre plusieurs années pour que la suite de la réalisation soit envisagée : en 1998, les deux baies des bras du transept (face est) sont programmées suivant les maquettes acceptées en 1982. Un devis actualisé est proposé à cette date mais le projet est de nouveau suspendu. C'est seulement en 2003 qu'enfin de nouvelles verrières sont exécutées dans les baies du transept (devis de juin 2002, facture de décembre 2003). Alors que Jean Mauret propose de nouvelles maquettes, ce sont finalement celles de 1982 qui sont choisies et réalisées. L'artiste restaure également à cette même période les vitraux des baies 7 et 8 (3,60 m²) du transept.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates 1982, daté par source
2003, daté par source
Stade de création pièce originale de vitrail
Lieu d'exécution Commune : Saint-Hilaire-en-Lignières
Édifice ou site : Atelier de Jean Mauret
Auteur(s) Auteur : Mauret Jean,
Jean Mauret (1944 - )

Artiste verrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier

Les vitraux réalisés par Jean Mauret dans le chœur et le transept de l'église Saint-Nicolas de Marville (baies 3, 4, 5 et 6) sont caractéristiques d'une série de créations de l'artiste datant les années 1982 et 1983. Ils sont à rapprocher des réalisations visibles dans les églises de Clermont-Ferrrand (Puy-de-Dôme), Revigny-sur-Ornain (Meuse) et Tourteron (Ardennes).

Les verrières présentent, sur un fond bleu quadrillé, une composition de roses rouges et de lys blancs, surmontée d'une croix dorée à branches égales. Les verres employés sont essentiellement des verres plaqués (transparent plaqué bleu, transparent plaqué rouge) et gravés. Les tons jaunes sont obtenus grâce à la technique du jaune d'argent. Il est intéressant de noter que les quatre vitraux, dont les maquettes sont proposées en 1982, sont exécutés sur deux périodes assez éloignées, 1984 et 2003. A cette dernière date, l'administration choisit en effet d'écarter les nouvelles propositions de Jean Mauret (petites touches multicolores en formes de "V"), sans doute pour des raisons de cohérence avec l'ensemble existant.

Catégories vitrail
Structures lancette, 2 jour de réseau
Matériaux verre
plomb
Précision dimensions

h=400. la=150 (baie 3). h=400. la=150 (baie 4). h=440. la=150 (baie 5). h=500. la=150 (baie 6). Dimensions approximatives.

Iconographies lys
rose
Inscriptions & marques
États conservations bon état

Eglise classée au titre des Monuments historiques depuis le 2 février 1920.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections protection MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.

  • Médiathèque de l'Architecte et du Patrimoine ; 1989/008/11. Vitraux de l'église de Marville (Meuse). 1989.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie