Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Meung-sur-Loire : jardin d'agrément de Roquelin

Dossier IA45003277 réalisé en 2017

Fiche

Appellations Jardins de Roquelin
Parties constituantes non étudiées grange, serre, bassin, tonnelle, allée, pont de jardin, roseraie, jardin potager, pépinière
Dénominations jardin d'agrément
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Meung-sur-Loire
Adresse Commune : Meung-sur-Loire
Lieu-dit : Roquelin
Cadastre : 2018 ZX 1

Les jardins de Roquelin ont été créés en 2002 par leur actuel propriétaire, Stéphane Chassine, autour d’une vieille ferme en bord de Loire, achetée en 1998. Stéphane Chassine travaillait auparavant pour la roseraie André Eve et il s'est spécialisé dans les roses anciennes. Tous les ans depuis la création, de nouvelles plantations sont réalisées dans les jardins. En 2005, les jardins ont ouvert au public.

Période(s) Principale : 1er quart 21e siècle
Auteur(s) Auteur : Chassine Stéphane, paysagiste, signature

D’une superficie d’1 ha, les jardins sont entièrement clos par une haie. Ils se développent au sud-est des bâtiments de la ferme où vivent les propriétaires. L’entrée des jardins se fait par le sud-ouest, après le parking réservé aux visiteurs, en passant sous une tonnelle qui permet d’accéder à un espace engazonné, encadré à l’ouest par une grange agrémentée de quelques plantations, et à l’est par les jardins clos d’un muret. Peu après, une seconde entrée fait pénétrer le visiteur dans les jardins. Elle est structurée par une tonnelle en bois de châtaignier et recouverte de végétation. La serre se situe au nord.

Dans l’esprit des jardins irréguliers, différentes perspectives et surprises ponctuent la promenade. Les larges allées sont engazonnées et bordées de massifs fleuris. Elles délimitent différents espaces, souvent clos et accompagnés de plessis ou tonnelles en châtaignier. Un bassin fermé par un plessis est visible au sud de l’entrée. Il est relié à l’angle sud-ouest du cloître des roses par un ruisseau agrémenté d’un petit pont recouvert d’une structure en bois. La zone sud des jardins se compose d’allées plus ou moins larges, se séparant et se croisant autour de plusieurs petits massifs circulaires formant eux-mêmes un ensemble arrondi. Derrière, au sud-ouest, un massif prend la forme d’un carré coupé par deux allées se croisant en diagonale et dont les entrées sont marquées par une arche végétale. Plus loin au sud, une longue tonnelle en bois forme trois chambres de verdure à la végétation foisonnante.

Le cloître de roses, point central des jardins, se compose de deux longues allées formant deux axes, nord-sud et est-ouest. Quatre massifs de lavandes et de graminées le composent. Une tonnelle couvre l’allée faisant le tour des massifs. Des massifs sont visibles à l’est du cloître, tandis qu’au nord-ouest, un potager a été planté. Il prend la forme d’un carré, séparé en quatre par des allées et structuré par des plessis. Un obélisque en fer forgé orne le centre de l’espace. Au nord, un jardin méditerranéen est composé de deux massifs et de bananiers.

Plans jardin irrégulier
Élévations extérieures jardin de niveau
Jardins massif de fleurs, pelouse

Les jardins de Roquelin possèdent le label "Jardin remarquable" depuis 2010. Ce label est décerné par le ministère de la Culture.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • DESTERNES, Xavière. Inventaire des parcs et jardins en région Centre : Meung-sur-Loire, Jardins de Roquelin. Août 2007. [dossier APJRC].

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Association parcs et jardins région Centre-Val de Loire - Quentin Michèle
Michèle Quentin

Déléguée de l'association Parcs et Jardins en Région Centre-Val de Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Potillion Charlène
Charlène Potillion

Chargée d'études (Association parcs et jardins de la Région Centre-Val de Loire)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.