Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument funéraire de Claude Ursin de Fontenelle

Dossier IM45003241 réalisé en 2011

Fiche

Dénominations monument funéraire
Appellations de Claude Ursin de Fontenelle
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans - Orléans-Carmes
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 1 rue Porte-Madeleine
Emplacement dans l'édifice mur nord de la nef

Claude Ursin de Fontenelle (1620-1702), bienfaiteur de l'hôpital général, fut enterré dans la crypte de la première chapelle de l'hôpital général consacrée en 1675. Au cours de la construction de la chapelle actuelle, ses ossements furent découverts et inhumés à nouveau le 4 août 1717 à l'angle nord-ouest de la croisée de la chapelle.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle

Le groupe en calcaire blanc et tendre est placé sur un support de même en forme de sarcophage. L'épitaphe est gravée sur une plaque ovale de marbre noir.

Catégories sculpture
Structures d'applique
Matériaux calcaire, taillé
marbre
Précision dimensions

h = 145 ; la = 109 ; pr = 33

Iconographies ange, angelot, ornementation, cadavre, feuille, tête
Précision représentations

Le sarcophage est orné d'une tête de mort et de feuilles de laurier.

Inscriptions & marques épitaphe
Précision inscriptions

CY-GIST NOBLE HOMME CLAUDE URSIN DE FONTENELLE, ANCIEN CHEF DE GOBELET DU ROY, LEQUEL AYANT SERVI SA MAJESTE DANS CETTE CHARGE APRES DEUX DE SES FRERES ET JEAN URSIN DE FONTENELLE, SON PERE, PENDANT PLUSIEURS ANNEES, LA QUITTA POUR PENSER A SON SALUT. IL A DONNE EN MOURANT, AUX PAUVRES DE CETTE MAISON, DES MARQUES DE L'AFFECTION QU'IL AVAIT EUE POUR EUX PENDANS SA VIE, Y A LAISSE PAR TESTAMENT TOUS SES BIENS QUI ETAIENT FORT CONSIDERABLES. IL ETAIT NE LE 20 MAI 1620. IL EST MORT LE 23 DE MAI 1702. IL A FONDE UNE MESSE TOUS LES JOURS DANS CETTE EGLISE ; LES LITANIES DU SAINtNOM DE JESUS, UN LIBERA ET UN DE PROFUNDIS, LES VENDREDIS DE TOUTE L'ANNEE. LE STABAT MATER ET UN LIBERA ET UN DE PROFUNDIS QUI SE DISENT AU SALUT ; ET UN SERVICE AVEC VIGILES. AU JOUR DE SON DECES, TOUS LES ANS. La mémoire de celuy qui donne sera éternelle.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1996/09/04
Précisions sur la protection

Le monument funéraire fut d'abord inscrit au titre objet le 01/02/1994.

Références documentaires

Bibliographie
  • HIRSCH, Pierre. La Chapelle des hospices d'Orléans. In : Bulletin de liaison provisoire de la Société Archéologique et Historique de l'Orléanais, Séance du 26 février 1960, nouvelle série, tome I, n° 5, 1er trimestre 1960.

    p. 189

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Jouanneaux Françoise