Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin de l'Étang : moulin et ferme

Dossier IA28000529 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées fournil, grange, toit à porcs, remise, étable, hangar agricole
Dénominations moulin
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Brou
Hydrographies Foussarde la
Adresse Commune : Frazé
Lieu-dit : L' Moulin de l'Étang
Cadastre : 1813 D1 40, 41 ; 2016 YA 97
Précisions

D'après Édouard Lefèvre, le Moulin de l'Étang est mentionné dès 1477. Présents sur le plan cadastral de 1813, les bâtiments les plus anciens - la partie ouest du bâtiment principal et le fournil - semblent remonter au 17e ou au 18e siècle, comme tendent à le montrer les fortes pentes de toit ainsi que la structure en pan de bois (façade postérieure du bâtiment principal). Dépendant de la seigneurie de Frazé, le moulin reste la propriété de la famille Thiroux de Gervilliers (seigneurs de Frazé) jusqu'aux années 1880. Il est alors vendu à Joseph Dulong de Rosnay, qui le cède à son tour en 1897 à Didier Boutrou, meunier à Saint-Denis-Les-Ponts (à proximité de Châteaudun).

Le bâtiment secondaire date très certainement du milieu du 19e siècle. Quant à la remise, elle semble remonter à la fin du 19e ou au début du 20e siècle. Produisant de la farine jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, le moulin est déclassé en ferme dans la seconde moitié du 19e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 18e siècle , (?)
Principale : milieu 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Dulong de Rosnay Joseph, propriétaire, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Boutrou Didier, propriétaire, attribution par source

Le moulin se situe à l'est de la commune, à environ 700 mètres du bourg. La retenue d'eau alimentée par un bief dérivé de la Foussarde est toujours présente. La propriété comprend quatre bâtiments répartis autour d'une cour ouverte.

- Placé au nord, le bâtiment principal comprend la partie domestique (salle et deux chambres) et l'atelier de meunerie. L'eau, qui passe sous le bâtiment, actionnait une roue (disparue) transférant la force motrice aux meules du rez-de-chaussée surélevé. Si la façade principale, moderne, possède des murs en moellons de silex et des encadrements d'ouvertures en brique, la façade postérieure, en pan de bois hourdé en torchis, témoigne de l’ancienneté de la construction.

- Au sud, le bâtiment secondaire abrite trois étables et/ou écuries ainsi qu'une grange. Les chaînages d'angle et les encadrements des baies sont en pierre de taille de calcaire, matériau importé que l'on retrouve assez rarement dans les constructions du secteur.

- En retour d'équerre par rapport au bâtiment secondaire, se situe une vaste remise.

- Au sud-ouest, se trouve le fournil. La voûte du four, localement appelé "butte" du four, est protégée par le toit en croupe. Une échelle de meunier placée contre le pignon ouest permet d'accéder au comble à usage de grenier. Deux toits à porcs s'appuient contre le pignon est.

Les murs sont majoritairement en moellons de silex et de grison couverts d'un enduit partiel, à l'exception du mur nord en pan de bois du bâtiment principal. Les chaînages d'angles sont en brique et en pierre de taille calcaire, matériaux que l'on retrouve également dans les encadrements des baies. Les toits sont à longs pans couverts en tuile plate.

Murs torchis pan de bois enduit
silex moellon enduit partiel
grison moellon enduit partiel
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée surélevé
Couvrements
Couvertures toit à longs pans croupe
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267. Matrices cadastrales.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267
Documents figurés
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766. Plan du cadastre de 1813.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : 3 P 6748 - 6766
Bibliographie
  • LEFEVRE, Édouard. Dictionnaire géographique des communes et hameaux, fermes, moulins, châteaux, maisons et chapelles du département d'Eure-et-Loir en 1856. Chartres : Société archéologique d´Eure-et-Loir, 2002 (fac-similé de l'édition de Chartres : Garnier, 1856).

    p. 439 - 443
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent