Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin Neuf : moulin dit moulin Neuf ou moulin de Bacchus

Dossier IA37004754 réalisé en 2011

Fiche

Destinations maison
Dénominations moulin
Aire d'étude et canton Vallée de la Brenne - Vouvray
Hydrographies Brenne la
Adresse Commune : Chançay
Lieu-dit : Le Moulin Neuf
Cadastre : 1816 A3 2970 ; 2009 ZC 128

Le Moulin Neuf est cité comme moulin à blé dès 1613, époque où Louis de Lafons, seigneur de Chançay, constitua une rente sur ce moulin au profit de la chapelle de Vaumorin. En 1829, le moulin ne possède pas de déversoir mais quatre vannes (une vanne de décharge et trois vannes motrices). Un déversoir est construit en 1832 par Denis Peltier, propriétaire du moulin, mais celui-ci est considéré comme trop élevé lors d'une visite effectuée en 1845. Un règlement hydraulique est adopté en 1852 et les vannes sont remplacées en 1875. Le moulin et la maison font l'objet d'une augmentation en 1878. Les couvertures et les lucarnes des deux bâtiments servant de logis ont été modifiées dans la deuxième moitié du 20e siècle : remplacement des couvertures en tuiles plates par de l'ardoise, suppression des anciennes lucarnes et ajout de nouvelles lucarnes. Le moulin cesse son activité dans les années 1950, puis sert d'habitation, de restaurant et de nouveau d'habitation. Il est aujourd'hui utilisé pour une activité de gîte et chambres d'hôtes. Le mécanisme datant du dernier quart du 19e siècle a été conservé mais la roue en très mauvais état a été supprimée en 2003. A l'intérieur du logis en rez-de-chaussée, les restes d'un four à pain inséré dans une cheminée sont toujours visibles.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates 1878, daté par source

Il s'agit d'un ensemble de bâtiments construits en moellon enduit, organisés de part et d'autre d'une cour. Le moulin à deux étages carrés et étage de comble est couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes hautes. Les deux corps de bâtiment formant le logis, en rez-de-chaussée et rez-de-chaussée et étage de comble, situés dans le prolongement du moulin à l'ouest, sont couverts de toits à longs pans en ardoise. Le bâtiment situé de l'autre côté de la cour, qui servait autrefois de grange et écurie, est construit en moellon enduit et pierre de taille (encadrement des baies) et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. L'ensemble de la propriété est entourée d'un fossé permettant de dévier une partie des eaux de la Brenne en cas de crue.

Murs enduit
moellon
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
croupe
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 548. Registre présentant les augmentations et diminutions survenues portées sur les matrices cadastrales. 1827-1891.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5575. Moulin Neuf.

Documents figurés
  • Cartes postales de Touraine : Chançay. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 052).

  • Chancay, Le Moulin Neuf. Plans et coupes. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5575).

Périodiques
  • AUDIN, Pierre. Les moulins les plus anciens du val de Brenne. Rivières Tourangelles, La Brenne (sous-affluent de la Loire). Société d’Étude de la Rivière Indre et ses Affluents (SERIA), n°2, 2001, p. 63-70.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Pays Loire Touraine - Paucton Arnaud