Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin Trouvé : moulin

Dossier IA28000210 réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiées logis, remise
Dénominations moulin, ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Thiron-Gardais
Hydrographies La Thironne
Adresse Commune : Thiron-Gardais
Lieu-dit : Moulin Trouvé
Cadastre : 1814 B3 383, 384 ; 2013 ZC 38, 39, 40, 41 ; 1814 C1 79, 81
Précisions

Sous l'Ancien Régime, le moulin Trouvé, implanté dans la paroisse de Gardais, dépend de la seigneurie de Thiron comme le montre le plan géométrique réalisé par Canuël en 1759. La structure du moulin semble dater du 17e siècle : en témoigneraient le pan de bois, la mise en œuvre en moellons équarris en lits réguliers au nord-ouest de l'édifice, plusieurs jours en pierre de taille et la plupart des fermes. La maison du meunier, notamment la partie nord-ouest, remonte probablement à la même période. Présent sur le cadastre de 1814 (parcelle C 79), un second logis a été construit à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle (il ne figure pas sur le plan géométrique de Canuël datant de 1759). Ce bâtiment a été détruit dans la seconde moitié du 20e siècle. En 1814, le moulin et les maisons appartiennent à la famille Catesson. Ils passent ensuite entre les mains des Boutefol (vers 1840), puis des Gaudichau. Dans la seconde moitié du 19e siècle, de nombreuses modifications sont apportées au moulin (agrandissements et nouveaux percements d'ouvertures en brique, construction d'une cheminée contre le mur gouttereau est [aménagement possible d'un logement], modification de la charpente avec la création d'une croupe au nord, modification probable du mécanisme) et à la maison du meunier (agrandissement vers le sud-ouest). Lors des travaux de rénovation dans les années 1980, un nouveau corps de bâtiment a été ajouté au sud du moulin (couvrant les vestiges de la roue) et la maison a été remaniée.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Le lieu-dit comprend le moulin et la maison du meunier :

- Le moulin se situe à l'est de l'ensemble. Le bief, dérivé de la Thironne, alimente une retenue d'eau qui actionnait la roue (à l'état de vestiges) par une chute d'eau. Une partie du mécanisme (arbre de transmission, bâti et engrenage) est en place (à l'état de vestiges). De construction tardive, une cheminée placée en façade est possède une souche de cheminée en brique.

- Le logis du meunier se trouve au sud-ouest du moulin, de l'autre côté du bief.

Les murs sont en pan de bois ou maçonnés en moellons de silex, de calcaire et/ou de grès couvert d'un enduit à pierre vue. Les encadrements des baies sont en bois, en brique ou en pierre de taille calcaire. Les toits sont à longs pans et à croupe couverts en tuile plate ancienne.

Murs silex moellon enduit
calcaire moellon enduit
grès moellon enduit
pan de bois
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans croupe
États conservations bon état, remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 2846 - 2850. Matrices cadastrales.

  • Archives départementales d´Eure-et-Loir, 3 P 7824. Plan du cadastre de 1814.

Documents figurés
  • Plan géométrique de la seigneurie de Gardais par Canuël en 1759. (Archives départementales d’Eure-et-Loir, G 2075).

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : G 2075
(c) Parc naturel régional du Perche ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Maillard Florent