Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Noyers : ensemble de trois maisons

Dossier IA28000643 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées logement, écurie, étable, puits, four à pain
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Trizay-Coutretot-Saint-Serge
Lieu-dit : Les Noyers
Cadastre : 1811 A 139, 140, 141, 144, 145 ; 2019 B1 152, 408

Le bâtiment le plus ancien de cette ensemble de trois maisons date de la fin du 16e siècle, comme le montre la date 1593 gravée sur une pierre de taille du jambage commun d'une curieuse lucarne. De cette époque remonte la partie nord du bâtiment principal (maison à deux salles et extension nord-ouest) dans sa structure qui conserve notamment la lucarne, une porte à encadrement chanfreiné en façade postérieure, la corniche en quart-de-rond et très certainement la charpente d'origine (intérieur non vu). En 1811, sur le plan cadastral et dans l'état de la section A, les bâtiments se répartissent en trois propriétaires autour d'une cour commune (C. C. en abrégé sur le cadastre). Dans la seconde moitié du 19e siècle, un logis secondaire est construit en alignement de la précédente maison avec laiterie à l'arrière, fournil en continu et étable. Dans le même temps, une troisième maison est construite à l'emplacement de bâtiments plus ancien présents en 1811.

L'ensemble a été remanié au quatrième quart du 20e siècle et plusieurs ouvertures, notamment au niveau du logis du 16e siècle, ont été percées. L'ensemble est aujourd'hui réuni en une seule propriété.

Période(s) Principale : 16e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle
Dates 1593, porte la date

Situé au sein du hameau des Noyers, à 500 mètres au sud du bourg, cet ensemble comprend trois maisons réparties en L autour d'une cour anciennement commune. Le bâtiment principal possède une façade sur cour exposée au sud-ouest. Du nord-ouest au sud-est, il comprend un appentis (toit à porcs, poulailler ?), l'extension au logis 16e siècle peu large et sur deux niveaux d'élévation (fonction initiale inconnue), le logis du 16e siècle à deux salles, le logis secondaire avec laiterie à l'arrière, fournil et étables. Le logis principal s'élève en rez-de-chaussée surélevé sur cave (accessible de plain-pied au nord-est). Il est divisé en deux pièces qu'un mur de refend sépare. Ce mur de refend se retrouve certainement sous le comble et explique la division verticale de la lucarne (avec la date 1593 sur le jambage commun). Un escalier extérieur placé contre la façade principale donne accès à l'étage de l'extension. Le logis secondaire s'élève sur un simple rez-de-chaussée et dispose de deux pièces (salle et chambre sans cheminée), d'une laiterie sous un appentis en prolongement au nord-est et d'un fournil. En retour d'équerre se trouve une petite étable attenante, puis un troisième logis dissocié (en rez-de-chaussée, à deux pièces : salle et chambre, avec four à pain donnant dans la cheminée.

Murs calcaire moellon
Toit tuile plate
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir ; 3 P 2901-2907. Matrices cadastrales de la commune de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge.

Bibliographie
  • CALLAUD, Yves. Trizay-Coutretôt-Saint-Serge - 1835-2015 - Histoire de la commune. Juin 2015, 38 p.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent