Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Oeuvres apparentées de la statuaire publique

Dossier IM00000021 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Maquette de la statue de Duhamel du Monceau fondue en 1942.Maquette de la statue de Duhamel du Monceau fondue en 1942. Des objets méconnus

Au sein du corpus défini à l'issue de l'étude d'inventaire général du patrimoine culturel de la statuaire et des monuments publics en région Centre-Val de Loire, 70 oeuvres sculptées conservées dans dix-neuf musées dispersés sur l'ensemble du territoire de la région, ont été étudiées. Ces sculptures ou fragments de sculptures généralement placés en réserve et rarement exposés, documentent l'histoire des monuments publics : oeuvres préparatoires, maquettes, ébauches refusées ou non abouties, répliques, surmoulages d'originaux en bronze avant leur envoi à la fonte pendant l'Occupation, permettant ensuite l'exécution d'une copie fidèle.

Maquette pour la statue de Rabelais de Tours.Maquette pour la statue de Rabelais de Tours.

Ces collections muséographiques se sont constituées de diverses manières, dont voici quelques exemples : acquisition (buste en plâtre patiné de Maurice Rollinat acheté en 1927 par le musée Bertrand de Châteauroux), don de l’artiste ou de sa famille (buste en plâtre de Louis XI donné en 1889 par Jean Baffier au même musée), legs ou donation de l’artiste (collection Charles Desvergnes provenant de son fonds d’atelier et entrée en 1912 au château de Bellegarde), don d’associations ou de comités locaux (maquette du monument au général Marceau offerte en 1947 par la société archéologique d’Eure-et-Loir au musée des Beaux-Arts de Chartres).

Personnages particulièrement représentés

Le musée des Beaux-Arts de Tours et le musée Rabelais-La Devinière à Seuilly conservent plusieurs projets alternatifs non retenus proposés par Jean-Paul Aubé, Louis-Alfred Lefeuvre et Hubert Louis-Noël pour le concours lancé en 1878 par la ville de Tours pour l’édification d’un monument dédié à François Rabelais. Ce monument, finalement exécuté par Henri Dumaige est inauguré en 1880 place de la Mairie (actuelle place Anatole France). Le musée du Berry à Bourges recense plusieurs esquisses et maquettes préparatoires qui témoignent de l'évolution du projet de la statue consacrée à Jacques Cœur finalement sculptée en 1874 par Auguste Préault. De même, le musée d'Art et d'Histoire Marcel Dessal de Dreux conserve les projets d’Emile Chatrousse, Hubert Lavigne et Jean Jules Allasseur (lauréat) pour le concours organisé en 1861 par la ville de Dreux pour un monument à Jean de Rotrou.

Aires d'études Région Centre-Val de Loire
Période(s) Principale : 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Jouanneaux Françoise