Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Orme : Ferme dite "Ferme du château"

Dossier IA28000549 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées écurie, laiterie, grange, remise, étable, fournil, bergerie, toit à porcs
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Brou
Adresse Commune : Frazé
Lieu-dit : L' Orme
Cadastre : 1813 C1 244 ; 2016 YD 102
Précisions

D'après Édouard Lefèvre, la seigneurie de l'Orme est attestée dès 1473. Du manoir il ne subsisterait que les anciennes caves voûtées, au sous-sol de la maison de maître (non étudiée car non vue lors de l'étude), construite dans la seconde moitié du 18e siècle à l'emplacement de l'ancien manoir.

La ferme dite "du château" conserve des éléments anciens pouvant remonter au 16e ou au début du 17e siècle, notamment au niveau du bâtiment d'habitation situé au sud-ouest de la cour : ossature en pan de bois (cachée derrière un enduit plein), charpente à poinçon long et double faîtage relié par des liens obliques. À l'intérieur, dans une ancienne chambre, une cheminée monumentale semble dater de la seconde moitié du 17e siècle. En 1813, date du premier cadastre, le domaine de l'Orme appartient à M. Marceau, sous-préfet de l'arrondissement de Châteaudun. Au 19e siècle se sont les Le Caux de la Tombelle puis les Delmas de la Coste qui en sont les propriétaires. Les matrices cadastrales signalent la construction d'un nouveau logis en 1846 pour la famille Le Caux de la Tombelle. Il s'agit très certainement de la salle du bâtiment d'habitation, dont la cheminée pourrait remonter à cette époque. Les bâtiments d'exploitation ont été reconstruits dans la seconde moitié du 19e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Secondaire : 2e moitié 17e siècle
Principale : 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Marceau, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Le Caux de la Tombelle, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Delmas de la Coste, propriétaire, commanditaire, attribution par source

Située à l'extrémité est de la commune, à environ trois kilomètres du bourg, la ferme comprend six bâtiments répartis autour d'une cour ouverte.

Le bâtiment d'habitation, dont l'ossature en pan de bois est cachée derrière un enduit plein, s'élève sur un niveau unique, le rez-de-chaussée. Les deux pièces d'habitation conservent leur cheminée monumentale. Si celle de la salle est assez commune - piédroit en brique portant des corbeaux et un linteau en bois -, celle de la chambre, en pierre de taille calcaire, possède un décor plus élaboré de style Renaissance.

Les vastes bâtiments d'exploitation possèdent des murs maçonnés en moellons de silex couverts d'un enduit partiel, à l'exception des bergeries dont les murs sont maçonnés en brique. Leurs encadrements d'ouvertures, leurs chaînages d'angle et leurs corniches sont en brique. Fait rare, les toits à porcs adoptent un plan très particulier en fer à cheval, les ouvertures donnant sur une petite cour intérieure - les toits étant prolongés d'appentis reposant sur des poteaux de bois sur le pourtour extérieur.

Les toits à longs pans et à croupes (bâtiment d'habitation et charretterie) sont couverts en tuile plate ou en ardoise (toits à porcs).

Murs silex moellon enduit
brique
torchis pan de bois
bauge
Toit tuile plate, ardoise
Étages rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans croupe
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267. Matrices cadastrales.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267
Documents figurés
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766. Plan du cadastre de 1813.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : 3 P 6748 - 6766
Bibliographie
  • LEFEVRE, Édouard. Dictionnaire géographique des communes et hameaux, fermes, moulins, châteaux, maisons et chapelles du département d'Eure-et-Loir en 1856. Chartres : Société archéologique d´Eure-et-Loir, 2002 (fac-similé de l'édition de Chartres : Garnier, 1856).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent