Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Orphelinat, actuellement immeuble (70 rue Paul Deschanel)

Dossier IA28000382 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Dénominations orphelinat, immeuble
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 70 rue Paul Deschanel

Les marqueurs stylistiques observés (façade ordonnancée, plates-bandes, escalier rampe sur rampe, toit en pavillon, à deux versants et croupes) permettent de dater l’édifice du 17e siècle. Le nombre de travées, la présence d’un mur de refend et d'un pignon découvert à rampants en pierre de taille s’opposant à un toit en croupe, posent néanmoins la question de l’antériorité de l’édifice. Celui-ci pourrait ainsi être le résultat de la réunion de plusieurs bâtiments. En 1714, l’édifice est possédé par Pierre Guerrier, prêtre et sieur de la Motte. Ce dernier fait alors don de sa maison située rue des prés pour y établir un asile d’orphelins placé sous l’invocation de Saint-Joseph et l’administration de l’évêque de Chartres. Les bâtiments en bordure de l’Huisne ne figurent pas sur le cadastre de 1811, ils lui sont donc postérieurs. L’orphelinat a cessé son activité, l’édifice accueille aujourd’hui un immeuble.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu
Personnalité : Guerrier Pierre,
Pierre Guerrier

prêtre et sieur de la Motte en 1714.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
donateur, attribution par source

L’édifice se compose d’un bâtiment rectangulaire disposé entre une cour antérieure sur rue et un jardin postérieur donnant sur l’Huisne. Il est accessible depuis la cour avant, celle-ci dessert une tour dans-œuvre dotée d’un escalier rampe sur rampe, à une seule volée tournante, ainsi qu'un couloir carrossable menant à la fois au jardin et à un second escalier intérieur. Le couloir s’appuie sur un mur de refend percé d’une cheminée. Côté rue, le bâtiment est composé de deux niveaux pour huit travées ordonnancées. Les ouvertures sont percées sous des plates-bandes, à l’exception de celles éclairant l’escalier, montées sous des linteaux. La tour dans-œuvre possède un étage supplémentaire, elle est couverte d’un toit en pavillon. La façade sur rue est surmontée d’un toit à deux versants avec croupe au nord, et pignon découvert doté de rampants et de crossettes en pierre de taille au sud. Le comble est percé de cinq lucarnes dont l’encadrement est composé de pilastres portant un entablement et un fronton triangulaire. La façade sur jardin est moins régulière.

Murs calcaire moellon
calcaire pierre de taille
Toit tuile plate
Couvertures toit à deux pans pignon découvert
toit à deux pans croupe
toit en pavillon
Escaliers escalier dans-oeuvre : en maçonnerie
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • 210 - Nogent-le-Rotrou (E. et L.) Rue Paul Deschanel, Orphelinat. Début 20e siècle. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).

Bibliographie
  • PROUST, Stanislas. Inventaire sommaire des Archives des hospices de Nogent-le-Rotrou depuis leur fondation jusqu'à 1790. Nogent-le-Rotrou : Impr. A. Gouverneur, 1869.

    p 161-186.
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien