Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Orphelinat puis Pension Roux

Dossier IA45002427 inclus dans Hôpital général réalisé en 2011

Fiche

Appellations Pension Roux
Dénominations orphelinat, hospice
Aire d'étude et canton Centre hospitalier régional d'Orléans - Orléans-Carmes
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 1 rue Porte-Madeleine
Cadastre : 1994 AY 2

L'adjudication des travaux à effectuer pour construire "une salle annexe à l'hôpital destinée aux enfants assistés" eut lieu le 19 juillet 1890. Il était prévu de démolir et refaire l'extrémité occidentale du grand bâtiment de l'hôpital général et d'établir une grille sur le boulevard des Anges. Le nouveau pavillon formerait alors un long avant-corps du grand bâtiment et comporterait trois niveaux dont un étage de combles. Il fut inauguré en 1891 pour loger les jeunes garçons orphelins (salle de l'Enfant Jésus).

Par son testament daté du 11 décembre 1929, Charles Jules Ernest Roux (1850-1930), natif d'Olivet et antiquaire à Paris, fit des Hospices civils d'Orléans ses légataires universels ; le legs fut accepté le 11 août 1930. En 1934, la pension fut réaménagée et transformée en pension pour personnes âgées et prit le nom de pension Roux. Elle fut désaffectée au milieu des années 1970.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1891, daté par source
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu

Le bâtiment rectangulaire fut édifié au nord-ouest de l'enceinte du centre hospitalier, le long du boulevard, perpendiculairement à l'hôpital général dont il englobe l'extrémité occidentale. Les murs sont en moellons enduits, les encadrements d'ouverture et les chaînages d'angles en pierres de taille. Jusqu'en 1930, la pension était divisée au rez-de-chaussée en salle de classes, réfectoire et infirmerie et au premier étage se trouvait le dortoir. Après l'aménagement en pension pour personnes âgées, elle comportait une salle commune au rez-de-chaussée et des boxes (chambres fermées par un rideau) au premier étage. La façade occidentale du pavillon porte les armoiries de la ville d'Orléans (à trois cœurs de lys et au chef chargé de trois fleurs de lys) et la date de 1891.

Murs pierre
enduit
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à deux pans
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre, escalier tournant
États conservations désaffecté
Statut de la propriété propriété d'un établissement public

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives de l'aumônerie du Centre Hospitalier Régional d'Orléans. Dossier I, n° 16.

    centre hospitalier régional d'Orléans : Dossier I, n° 16
  • AD Loiret. Série H dépôt 10/2N/128. Legs Roux - Garçonnet, legs universel (1930).

    archives départementales du Loiret : Série H dépôt 10/2N/128
  • AD Loiret. Série H dépôt 10/3O/29. Enfant Jésus. Aménagement (1934).

    archives départementales du Loiret : Série H dépôt 10/3O/29
  • AD Loiret. Série X/273/1. Pension Roux.

    archives départementales du Loiret
Bibliographie
  • GAILLARD, Louis. Notes sur l'hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres établissements hospitaliers qui existaient autrefois à Orléans. Orléans, 1981.

    p. 137-139
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Jouanneaux Françoise