Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Oursières : ferme du château

Dossier IA28000139 réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées grange, étable, remise agricole, toit à porcs
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Argenvilliers
Lieu-dit : Oursières
Cadastre : 1811 H1 25 ; 1987 ZV 23
Précisions Communauté de communes du Perche

La ferme du château d'Oursières a probablement été construite au 18e siècle, en ce qui concerne le bâtiment en "L" comprenant le logis et les dépendances, ainsi que le petit bâtiment au nord de la ferme. Dans la seconde moitié du 19e siècle, un nouveau corps (à usage de remise agricole et d'étable) a été construit en retour d'équerre au nord-est du bâtiment en "L". L'ensemble des bâtiments, qui avaient été laissés à l'abandon au quatrième quart du 20e siècle, a récemment été restauré.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

La ferme s'inscrit dans le domaine d'Oursières, directement au sud-est du château. Elle est constituée de deux bâtiments organisés autour d'une cour ouverte. - Le bâtiment principal comprend trois ailes. L'aile sud-ouest, en rez-de-chaussée surmonté d'un comble à surcroît, abrite le logis ainsi qu'une vaste grange. L'aile sud-est, également en rez-de-chaussée surmonté d'un comble à surcroît, se compose d'une remise agricole, d'une grange et d'étables. Les ouvertures, donnant exclusivement sur la cour, sont en majorité couvertes d'arc segmentaire. Le comble est éclairé par quatre lucarnes pendantes. L'aile nord-est, en rez-de-chaussée, est réservée à la remise agricole et à une étable. - Le bâtiment secondaire, de dimensions modestes, comprend également une remise agricole accolée à un toit à porcs, surmonté d'un pigeonnier de comble (à huit trous de boulin et une planche d'envol) en pierre de taille de grès ferrugineux (roussard). Les parements sont en brique avec un soubassement en pierre de taille de grès ferrugineux. Les murs, à l'exception de ceux du toit à porcs, sont en moellons de calcaire et de silex couverts d'un enduit plein. Les encadrements des baies sont en pierre de taille de calcaire. Les toits sont à longs pans et à croupe (toit à porcs) couverts en tuile plate.

Murs calcaire
silex
grès
brique
enduit
moellon
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
croupe
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3564 à 3 P 3573. Plans cadastraux de 1811/M. le Baron Delaitre, préfet ; M. Sanmar, directeur des contributions ; M. Gasselin, maire ; M. Terrier, ingénieur en chef ; M. Morlet, géomètre du cadastre.

Documents figurés
  • Plan de localisation des bâtiments de la maison de maître et de la ferme du domaine.

  • Cadastre de 1811, commune d'Argenvilliers, section H1. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3573).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Casses Laetitia - Maillard Florent