Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Paulnay (Indre) : église Saint-Étienne, 7 verrières de Jean Mauret

Dossier IM36002966 réalisé en 2016
Dénominations verrière
Aire d'étude et canton France - Indre
Adresse Commune : Paulnay
Adresse : Place de l'Église

En juillet 2009, probablement à la demande de l'architecte des bâtiments de France, Jean Mauret propose un devis pour réaliser des vitraux de création dans six baies de la nef et dans la baie ouest (8 m² au total) de l'église de Paulnay. Rien ne se fait dans l'immédiat et il faut attendre presque un an (juin 2010) pour que l'artiste soit de nouveau sollicité et envoie au maire des maquettes ainsi qu’un devis actualisé.

Lors du Conseil municipal du 25 juin 2010, il est décidé de retenir le devis de Jean Mauret. Les travaux tardent à commencer et sont conduits de janvier à mai 2011 (d'après une attestation signée de l'architecte des bâtiments de France, Guy de Saint-Bonnet). Les nouveaux vitraux sont facturés en Juin suivant.

Période(s) Principale : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates 2011, daté par source
Stade de création pièce originale de vitrail
Lieu d'exécution Commune : Saint-Hilaire-en-Lignières
Édifice ou site : Atelier de Jean Mauret
Auteur(s) Auteur : Mauret Jean,
Jean Mauret (1944 - )

Artiste verrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier

L'église de Paulnay présente des créations de Jean Mauret dans six baies de la nef (3, 5, 6, 7, 8, 10) et dans la baie ouest (101). En juin 2010, lors de l'envoi de ses maquettes, il explique son projet : « la trame de ces vitraux est sobre et repose sur un principe qui me guide depuis des années pour dégager une harmonie de lumière dans l’édifice : la simplicité. Simplicité ne veut pas dire simplisme et la dynamique de ces verrières repose sur le léger décalage qui existe entre la verticalité des bordures et la partie centrale. Les verres employés seront des verres clairs battus suivant leur structure et leur transparence, avec une application ponctuelle de jaune à l’argent qui vient rehausser le dessin qui est entièrement calibré et non mécanique ; les pièces de couleur foncée qui ponctuent la surface permettent de visualiser le plan vertical de la baie et de préciser le rapport du vitrail à l’architecture".

Les sept verrières présentent une composition analogue. Les bordures sont constituées de deux bandes, l'une extérieure fine en verre blanc opalescent est ponctuée de petits carrés de couleurs, l'autre plus large avec plus (sud et ouest) ou moins (nord) de verres traités au jaune d'argent. Les parties centrales des vitraux présentent des bandes horizontales de grands carrés gris et blanc opalescent séparées par des bandes plus étroites (rectangles blancs et petits carrés multicolores). Ces bandes horizontales sont en réalités un peu décalées (pas tout à fait horizontales), ce qui fait vibrer les vitraux et adoucit l'orthogonalité de leur composition.

On observe l'emploi de verres industriels (petits carrés côtés nord et sud et parties hautes des bordures côté nord) ainsi que des points gravés à la meule dans les aplats jaunes des parties hautes des bordures (côté sud).

Les vitraux sont protégés à l'extérieur par du grillage (ouest) ou par du verre feuilleté (six baies de la nef).

Catégories vitrail
Structures baie libre
Matériaux verre
plomb
Précision dimensions

h=182 la=66 (baie 3). h=145 la=41 (baie 5). h=175 la=64 (baie 6). h=162 la=50 (baie 7). h=178 la=51,5 (baie 8). h=175 la=48,5 (baie 10). h=233 la=85 (baie 101). Dimensions approximatives.

Inscriptions & marques
États conservations bon état

Eglise Saint-Etienne classée au titre des Monuments historiques depuis le 24 février 1910.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections protection MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.

  • Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre : archives. Dossier église Saint-Étienne.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie