Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pinodier : ferme

Dossier IA28000202 réalisé en 2014

Fiche

  • Vue du logis depuis l'est.
    Vue du logis depuis l'est.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable
    • toit à porcs
    • grange
    • four à pain
    • écurie
    • hangar agricole
    • remise

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, toit à porcs, grange, four à pain, écurie, hangar agricole, remise
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Thiron-Gardais
Adresse Commune : Thiron-Gardais
Lieu-dit : Pinodier
Cadastre : 1814 A1 70, 71, 73 ; 2013 ZA 30
Précisions

Cette ferme semble dater du 18e siècle, en ce qui concerne les parties les plus anciennes - notamment le logis qui conserve une lucarne en bois d'origine, la probable bergerie ainsi que la structure de la grange-étable. Tout au long du 19e siècle (jusqu'aux années 1930), la ferme appartient à la famille Pioeron de Mondésir. L'un des membres de cette famille est probablement à l'initiative, à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle, de la construction d'une écurie au sud de la ferme et de celle d'un toit à porcs accolé à la grange-étable. Le logis est modifié dans les années 1920 - 1930 (réfection des souches de cheminée, emploi du ciment pour les enduits et encadrements d'ouverture). Si la ferme n'est plus habitée de nos jours, l'activité agricole y demeure dans les hangars et stabulation contemporains.

Période(s) Principale : 18e siècle, limite 19e siècle 20e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle
Dates
Auteur(s) Personnalité : Pioeron de Mondésir, commanditaire, attribution par source

La ferme comprend quatre bâtiments organisés autour d'une cour ouverte :

- Au nord-ouest, le logis est en rez-de-chaussée et se développe sur deux pièces à feu : la salle et la chambre. Une lucarne pendante à la capucine - dont le linteau sculpté en bois cintré conserve son décor géométrique - permet d'accéder au comble utilisé comme grenier. L'entrée du four à pain est placée dans la cheminée est et la voûte du four est protégée par un toit en appentis (où se trouve également une petite dépendance, probablement une soue à cochon ou un cellier à l'origine).

- Au nord, se situe la grange-étable accolée au toit à porcs.

- Au sud-est, se trouve une dépendance dont l'usage initial semble avoir été une bergerie. Sa façade principale, s'ouvrant au nord, n'est percée que de deux ouvertures (deux portes aux encadrements en bois). A l'arrière, une seule petite fenêtre éclaire l'intérieur. Deux pigeonniers de comble - à deux trous de boulin chacun - sont placés sur la façade principale.

- Une remise ouverte au nord est placée en alignement de la dépendance à l'ouest.

- Une écurie complète l'ensemble au sud-ouest.

Les murs sont en moellons de silex couverts d'un enduit plein (logis) ou à pierre vue (dépendances). Les encadrements des baies sont en bois, en pierre de taille de roussard, en brique ou cimenté (logis). Les souches de cheminée et la corniche du logis sont en brique. Les toits, interrompus par des lucarnes pendantes (logis, écurie), sont à longs pans couverts en tuile plate ancienne.

Murs silex moellon enduit
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d´Eure-et-Loir, 3 P 7824. Plan du cadastre de 1814.

(c) Parc naturel régional du Perche ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Maillard Florent