Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port d'Ecures

Dossier IA41000829 réalisé en 2010
Précision dénomination port de levée
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Herbault
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Onzain
Lieu-dit : Ecures

Le bac reliant Chaumont-sur-Loire et Onzain abordait côté rive droite à Ecures. Il a fontionné jusqu'en 1858, date de la construction d'un pont suspendu. En 1816, le bac d'Ecures bénéficie d'un bateau passe-cheval de 11,34 m x 1,15 m pourvu d'un gouvernail, de deux bourdes ferrées et d'une corde d'amarrage. L'établissement en 1846 du chemin de fer Orléans/Tours et d'une gare à 600 mètres environ d'Ecures modifie sans doute les habitudes du pays. Le bac est probablement de plus en plus emprunté à partir de la fin des années 1840 et jusqu'à la construction du pont suspendu (1858). En 1849, les marchandises embarquées au port d'Ecures sont le fer, le vin, le bois, et les écorces. Une carte de la Loire datée de 1812 figure trois cales à Ecures (existantes ou à construire) mais l'ouvrage visible aujourd'hui n'est pas mentionné. Le cadastre napoléonien de 1819 ne représente aucune cale sur la commune d'Onzain. Il faut attendre le milieu du XIXe siècle pour voir figurer sur des plans la cale du bac située au bout de la route reliant Ecures au bourg ainsi que deux autres cales abreuvoirs simples, une en amont et une en aval. On sait qu'en 1849 celle d'amont est plus large que la cale du bac et qu'elle est praticable par les voitures. La grande crue de 1856 ouvre une brèche dans la levée à Ecures. On peut supposer que cette brèche cause des dégâts importants aux ouvrages du port.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle

Situé rive droite, l'ancien port d'Ecures comprend actuellement une seule cale abreuvoir simple visible.

Typologies port de levée : port situé au pied du perré de la levée
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, 84 x 31, détail, 1851. Par Delaitre (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 334). (cf. illustration n° IVR24_20104100384NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, feuille de 101 x 71, Ech. 1/2000e, détail. (archives départementales du Loir-et-Cher, 116 Fi feuille 6). (cf. illustration n° IVR24_20104100385NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille n° 6, planche de 107 x 70 cm, détail. (archives départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100055NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail. (archives départementales du Loiret, Liasse 30 933). (cf. illustration n° IVR24_20104100382NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1812. Par Cabaille (ingénieur). (archives nationales, F 14 608/1). (cf. illustration n° IVR24_20104100381NUCA).

  • Encre sur papier, détail, 1848-1858. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). (cf. illustration n° IVR24_20104100383NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section N, Ech. 1/2500e, détail, 1819. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2/168/18). (cf. illustration n° IVR24_20104100378NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section M, Ech. 1/2500e, détail, 1819. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2/168/17). (cf. illustration n° IVR24_20104100377NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie