Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de Billereux (quais de Nevers)

Dossier IA58001146 inclus dans Quai dit quais de Nevers réalisé en 2012
Précision dénomination port de rive
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Nevers
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Nevers
Adresse : quai des Eduens , quai des Mariniers

Le port de Billereux tient son nom du « coteau de Bilereux » (plan de 1789) et de la levée de Billereux (plan de 1812) situés à proximité. Il était situé vis-à-vis d'une manufacture de Porcelaine établie en 1816 à l'emplacement d'une ancienne verrerie et d'un abattoir construit au tout début des années 1840. Les plans dressés en 1789 et 1812 montrent qu'à ces dates les berges de Loire ne sont pas aménagées à l'emplacement du port de Billereux. Celui de 1812 figure un projet de régulariser et probablement maçonner la rive depuis la levée de Billereux jusqu'au pont sur la Loire. Nous manquons d'information pour les années suivantes. Le plan de 1835 figure encore une rive irrégulière qui ne semble pas construite, ceux de 1839 et 1841 représentent quant à eux une berge rectiligne. Il semble par conséquent que le port ait été construit entre 1835 et la fin des années 1830. Une grue établie près de la Loire, vis-à-vis de la manufacture de Porcelaine est mentionnée en 1823 et sur le plan de 1834. Cet engin de levage en bois est construit en 1817 pour le débarquement des pierres employées aux travaux du pont. En 1836, on projette de le démolir car en très mauvais état. En 1841, à l'occasion de la construction du nouvel abattoir, le maire de Nevers propose diverses mesures pour rétablir l'ordre et la circulation sur le port de Billereux. L'encombrement du chemin de halage et du port aux abords du chantier de l'abattoir sont évoqués. Il est spécifié que les ouvriers confectionnant des trains de bois à cet endroit doivent effectuer les travaux préparatoires sur le port même de Billereux : les bois ne doivent être conduits dans le fleuve qu'au moment de leur "jet". Les dégradations doivent être réparées aux frais des propriétaires des bois. Un arrêté préfectoral est signé le 31 octobre 1841. En 1843, l'ingénieur en chef expose que le quai du Port de Billereux est souvent envahi par les eaux, même lors d'une «médiocre inondation ». Il propose d'exhausser ce quai de 2,30 m (points les plus bas) à 4,20 m au-dessus de l'étiage. Nous ne savons pas si les travaux ont été exécutés. La même année, l'inspecteur de l'arrondissement de la navigation de Nevers rapporte au préfet de la Nièvre que le port de Billereux est trop petit pour les besoins du commerce. Il précise que c'est sur ce port que sont déposés principalement et journellement « les bois de marine et tous les bois carrés appartenant au commerce et destinés à être mis en trains pour descendre » le cours de la Loire jusqu'à leur destination.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle

Situé rive droite, de part et d'autre du pont de chemin de fer (entre la rue de Billereux et la rue de la Verrerie), le port de Billereux s'étendait sur environ 400 mètres de long. En face de l'abattoir (actuellement détruit), il mesurait environ 33 mètres de large. Il était équipé de deux cales abreuvoirs simples orientées vers l'aval (celle située le plus en aval n'a pas été retrouvée sur le terrain).

Typologies port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre sur papier, 30 x 21 cm. (archives municipales de Nevers, 3 O 227/2). (cf. illustration n° IVR24_20125800552NUCA).

  • Encre sur papier, Ech. 1 cm pour 2 décamètres, format irrégulier (environ 160 cm de haut), détail. Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800529NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 61 x 47 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 7034). (cf. illustration n° IVR24_20125800498NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 1/5000e, feuille 7, 69 x 200 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 3066). (cf. illustration n° IVR24_20125800519NUCA).

  • Encre sur papier, 55,5 x 43 cm. Par Couppery (conducteur). (archives départementales de la Nièvre, S 7034). (cf. illustration n° IVR24_20125800499NUCA).

  • Gravure, Ech. 0,001 m pour 4m, 1856, détail. Par Marmet, F (conducteur des Ponts-et-Chaussées) ; Caillet, R (imprimeur). (médiathèque de Nevers, I 3 carton 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800426NUCA).

  • Document imprimé, Ech. 50 m, 1835, détail. (médiathèque de Nevers, I 20 carton 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800431NUCA).

  • Document imprimé, 59 x 43 cm, 1839, détail. (médiathèque de Nevers, Plan 10 carton 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800418NUCA).

  • Encre sur papier, Ech. 0,002 m pm, non daté (vers 1843-1844). (archives départementales de la Nièvre, S 10919). (cf. illustration n° IVR24_20125800392NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, détail, 1854. Par Verdevoye (ingénieur). (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800394NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie - SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire