Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de Bréhémont

Dossier IA37005110 réalisé en 2010
Précision dénomination port de levée
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Azay-le-Rideau
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Bréhémont
Adresse : avenue du 11-Novembre

Un port est mentionné à Bréhémont sur le cadastre napoléonien de 1813 au lieudit les Bouillis, à l'emplacement de l'extrémité amont du port actuel. On ne connaît pas la date de construction de cette structure, seul son plan est connu grâce à plusieurs documents datés de 1813 à 1857 : il formait une sorte de pointe débordant très largement sur le fleuve. En 1844, l'ingénieur Cormier rédige un projet d'amélioration de ce port. La commune ne pouvant pas participer financièrement aux travaux, il est demandé à l'Etat de prendre en charge la totalité de la dépense (peu coûteux). On ne sait pas si ces travaux sont réalisés. Il semble que l'ancien port de Bréhémont ait été complètement détruit lors de la crue exceptionnelle de 1856. Suite à la loi du 28 mai 1858 pour la défense des principaux centres de population de la vallée de la Loire, les ingénieurs proposent un projet de défense du bourg contre les inondations incluant la réalisation d'un nouveau port s'étendant sur plusieurs centaines de mètres vis à vis du village. Un plan de ces nouveaux aménagements est dressé en 1858 par l'ingénieur ordinaire de Vésian. Les travaux sont réalisés de 1858 à 1866. Le nouveau port comprend une cale en tablier dite bas-port et deux deux cales abreuvoirs simples situées plus en aval (ancienne cale de la Brèche et cale de la Hutellerie). La cale en tablier est complétée quelques années plus tard (après 1867) par une cale abreuvoir double à tablier bas. Après la crue de 1866, des travaux de défense du bourg sont à nouveau nécessaires : les perrés réalisés à la fin des années 1850 doivent être en effet repris (problèmes de filtrations) et la levée rehaussée. Réalisés en 1868 sous la direction de l'ingénieur De Basire, ces travaux engendrent une surélévation de la chaussée et, par conséquent, la modification de certaines façades de maisons (portes supprimées, fenêtres surélevées). La même année, 50 tilleuls argentés sont plantés le long du port et cinq urinoirs sont installés entre la cale de la Plaisse et la cale de la Brèche (la municipalité se plaint que les mariniers urinent le long du parapet). Les tilleuls ont été renouvelés et deux urinoirs subsistent encore aujourd'hui. Le port de Bréhémont est cité sur les listes des ports de Loire de 1857 et 1862. Dans le cadre de la politique de valorisation des ports de Loire menée par le Conseil général d'Indre-et-Loire, des travaux de valorisation du port de Bréhémont ont été réalisés en 2010 : rénovation des escaliers, nettoyage et réhabilitation des cales, installation de nouveaux éclairages et d'anneaux pour amarrer les bateaux.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : De Vésian, ingénieur, attribution par source

Situé rive gauche, vis à vis du bourg, le port de Bréhémont s'étend sur environ 700 mètres de linéaire. Il comprend une cale en tablier à quai incliné (dite aussi bas-port), une cale abreuvoir double à tablier bas et deux cales abreuvoirs simples (la Brèche et la Hutellerie).

Typologies port de levée : port situé au pied du perré de la levée
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1867. Par De Basire (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 4993). (cf. illustration n° IVR24_20113702680NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, planche 64, 103 x 64 cm, détail, milieu XIXe siècle. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20073700135NUCA).

  • Encre sur calque, 102 x 30 cm, 1858. Par De Vésian (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2043). (cf. illustration n° IVR24_20113702816NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,002 m pm, 41,5 x 31 cm, 1855. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2040). (cf. illustration n° IVR24_20113702790NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section F 1, Ech. 1/1250e, détail, 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/038/16). (cf. illustration n° IVR24_20113701862NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section B 2, Ech. 1/1250e, détail, 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/038/7). (cf. illustration n° IVR24_20113701870NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie