Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de Chaumont

Dossier IA41000831 réalisé en 2010
Précision dénomination port de rive
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Montrichard
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Chaumont-sur-Loire
Lieu-dit : le Bourg

Un port est construit à Chaumont durant le quatrième quart du XVIIIe siècle par l'ingénieur en chef Bouchet. Le projet de port est approuvé en juin 1784 et les travaux se terminent vers 1792. La réalisation du port a pour objet principal de préserver la ville du courant de la Loire. On construit une cale abreuvoir en long sur toute la longueur du chantier situé vis à vis du bourg. Les maisons gênant les travaux ou menacées par le fleuve sont supprimées. On construit une cale aval pour la charge du bois et autres denrées et pour servir d'abreuvoir. Une petite cale en amont est également établie pour servir uniquement d'abreuvoir. Les travaux sont réalisés. L'ingénieur prévoyait également de compléter ces dispositions par quatre escaliers doubles et simples et des anneaux ou pieux d'amarrage. Il semble que les escaliers n'aient pas tous été construits. En 1846, l'ingénieur en chef Floucaud constate que le port de Chaumont "n'est pas sans importance pour le commerce des vins et des bois" mais que sa faible dimension a poussé l'administration à l'agrandir et à l'améliorer, notamment par le rétablissement du chemin de halage interrompu par les corrosions de la berge. Le port est effectivement prolongé vers l'amont jusqu'au lieudit la Tuilerie entre 1845 et 1848. La cale de la Tuilerie est réalisée à cette période. Un arrêté préfectoral du mois d'avril 1855 stipule que les marchandises qui séjournent sur le port de Chaumont sont exemptes de droit si elles ne stationnent pas plus de 15 jours. Au-delà, il faut payer 0,10 à 0,15 F par m² suivant les emplacements choisis par les mariniers. La commune est autorisée à louer le port à un fermier qui fait pour son compte personnel la perception des droits de dépôt suivant le tarif approuvé en 1855. De nombreuses contestations s'élèvent entre le fermier et les riverains au sujet du droit au libre accès à la Loire (le port est semble-t-il continuellement encombré). En1860, la municipalité fait borner la partie amont du port pour mettre fin aux envahissements des riverains. La même année, on projette de construire cinq escaliers au port de Chaumont pour faciliter l'embarquement et le débarquement des marchandises. En 1870, le port est encore très fréquenté par les mariniers et les marchands de bois : il y a quelquefois 100 000 cotrets (fagots de bois de chauffage) attendant l'embarquement. En 1903, le port de Chaumont présente une superficie de 55 ares.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : milieu 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Bouchet, ingénieur, attribution par source

Situé rive gauche et vis à vis du bourg, le port de Chaumont-sur-Loire comporte trois cales abreuvoirs simples et une cale abreuvoir en long. Le port actuel mesure environ 900 mètres de long (300 mètres pour l'ancien port du XVIIIe auxquels il faut ajouter le prolongement du milieu du XIXe siècle d'environ 600 mètres).

Typologies port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, détail. (archives nationales, CP F 14 10066/8 pièce 6). (cf. illustration n° IVR24_20084100334NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section A, Ech. 1/2500e, 1809, détail. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2/45/1). (cf. illustration n° IVR24_20084100525NUCA).

  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19924100401P).

  • Encre et aquarelle sur papier, 100 x 31 cm, 1893. Par Humbert (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 161). (cf. illustration n° IVR24_20104100430NUCA).

  • Gravure, 21,5 x 17 cm. Par Deroy (dessinateur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 33 Fi 399). (cf. illustration n° IVR24_20104100390NUC).

  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19924100394N).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1848. Par Delaitre (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 163). (cf. illustration n° IVR24_20104100397NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1848. Par Delaitre (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 163). (cf. illustration n° IVR24_20104100396NUCA).

  • Encre sur papier, Ech. 1/50e et 1/20e, 1860. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 161). (cf. illustration n° IVR24_20104100395NUCA).

  • Encre sur papier, 1848-1858, détail. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30 936). (cf. illustration n° IVR24_20104100387NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1812. Par Cabaille (ingénieur). (archives nationales, F 14 608/1). (cf. illustration n° IVR24_20104100381NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie