Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de Combleux

Dossier IA45002840 réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Précision dénomination port d'entrée de canal
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Chécy
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Combleux
Lieu-dit : la Patache

Les premières mentions d'un port établi en aval de l'écluse du canal d'Orléans datent du second quart du XIXe siècle (le port est situé en amont de l'écluse avant cette période). Entre 1824 et 1834, plusieurs projets concernant l'aménagement de l'entrée du canal sont proposés pour éviter les ensablements à cet endroit. Les perrés d'entrée du canal semblent être construits durant le second quart du XIXe siècle. En 1831, un règlement de "police de la Loire à l'embouchure du canal d'Orléans" stipule que le port de Combleux est très souvent encombré par des bateaux vides qui gênent l'entrée du canal. Le chemin de halage en aval de l'écluse est également embarrassé de vieux bateaux, de moellons, de pierres, d'ardoises, de fumiers de telle sorte que le passage est pratiquement impossible pendant la majeure partie de l'année. Ces abus donnent lieu à de nombreuses plaintes car ils nuisent au commerce et ralentissent l'acheminement des marchandises vers Paris via le canal. Pour dégager de l'espace, on décide de conduire une partie des bateaux vides dans le lit de la rivière de la Bionne toute proche. Malgré cette décision, le problème perdure puisqu'en 1836, il est demandé que tous les bateaux attendant d'entrer dans le canal se "lient au milieu de l'eau en amont ou en aval du chenal de manière à laisser le chemin de halage et le passage des bateaux constamment libres". En 1844, le stationnement des bateaux vides ou à réparer le long du port de Combleux et de l'île de la Bionne oblige à faire le transbordement des marchandises en pleine Loire. On règlemente de nouveau le stationnement pour les bateaux vides ainsi que les lieux de transbordements des marchandises pour que l'accès de l'embouchure du canal reste libre. En 1852, le garde-port de Combleux est payé par l'Etat et le port lui-même est la propriété de l'Etat. En 1863, une grande quantité de marchandises transite à Combleux : 47 000 tonnes circulent de Combleux à Briare (matériaux de construction et bois, houille et coke, épiceries et denrées coloniales, fontes et fers, vins, céréales), 47 tonnes de Briare à Combleux, 13 000 tonnes de Combleux à Tours et 35 000 tonnes de Tours à Combleux (matériaux de construction et bois, houille et coke, céréales, épiceries et denrées coloniales, fontes et fers, vins). Deux cales abreuvoirs simples, non repérées sur le terrain, sont mentionnées par des plans anciens : la première figure pour la première fois sur le cadastre napoléonien de 1833 et était située immédiatement en amont de la gare de la Bionne. Elle a probablement été supprimée au moment des travaux relatifs au prolongement du canal entre Combleux et Orléans au début du XXe siècle. La seconde, mentionnée à partir de 1844, était placée sur la berge sud de l'île de Combleux, un peu en amont de l'embouchure de la Bionne. Cet ouvrage existe peut-être encore car l'île a été rattachée à la rive du fleuve et sa berge sud constitue dorénavant la rive droite de la Loire.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle

Le port de Combleux est établi rive droite, à l'embouchure en Loire du canal d'Orléans, en aval de l'écluse. Il comprend une cale abreuvoir simple. Les perrés encadrant l'entrée du canal d'Orléans sont munis de nombreux organeaux.

Typologies port d'entrée de canal : port aménagé à la jonction du fleuve et d'un canal. Le passage de l'un à l'autre s'effectue au moyen d'une écluse
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Vue aérienne. (cf. illustration n° IVR24_20094500351NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, détail, 1834. Par Navarre (ingénieur). (archives nationales, site de Paris, CP F 14 10066/1, dossier 1, pièce 1). (cf. illustration n° IVR24_20094500341NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/10 000e, tableau d'assemblage, détail, 1833. (archives départementales du Loiret, 3 P 100). (cf. illustration n° IVR24_20094500337NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie