Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de la Bonde

Dossier IA37005103 réalisé en 2010
Précision dénomination port de levée
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Langeais
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Saint-Michel-sur-Loire
Lieu-dit : la Bonde

On trouve une première mention du port de la Bonde en 1843. Ce port remplace alors le port de Planchoury abandonné au début des années 1840. Les plantations d'osiers effectuées entre l'île Bertrand et la rive droite pour supprimer un bras de la Loire ont en effet condamné l'ancien site portuaire de Planchoury. En juin 1846, les habitants de Saint-Michel-sur-Loire signent une pétition contre la construction d'un barrage destiné à combler le bras secondaire nord afin de diriger les eaux vers la rive gauche (Bréhémont). Ce barrage doit condamner le seul port de la commune situé à la Bonde. La décision de supprimer ce bras est prise en octobre 1846 et le barrage figure effectivement sur la carte de Coumes de 1848. Le port de la Bonde perdure néanmoins durant la seconde moitié du XIXe siècle (sans doute n'est-il utilisé que périodiquement, au moment des hautes eaux). En 1846, les marchandises embarquées à la Bonde consistent en bois, chanvre, chènevis, vins, briques et blé. Le port de la Bonde se composait au milieu du XIXe siècle d'une sorte de cale abreuvoir en long (voir plan de 1843). En 1850, lors de la construction des banquettes insubmersibles pour protéger le val contre les inondations, on projette de refaire le pavage de la rampe du port. L'ouvrage, détruit lors de la crue de 1856, est remplacé par une cale d'abordage (de quel type ?) vers 1876, date à laquelle le conseil municipal de Saint-Michel vote un budget de 700 F équivalant à la moitié des frais de reconstruction. Les travaux sont réalisés.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle

Situé rive droite, le port de la Bonde se compose d'une cale d'abordage non identifiée et non repérée sur le terrain.

Typologies port de levée : port situé au pied du perré de la levée
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, 1850. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2041). (cf. illustration n° IVR24_20113702812NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,002 m pm, 1843. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2041). (cf. illustration n° IVR24_20113702813NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie