Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de la Creusille

Dossier IA41000848 réalisé en 2010
Précision dénomination port urbain
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Blois 1er Canton
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Blois
Adresse : quai Henri Chavigny

Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le port de la Creusille semble n'avoir été constitué que d'un vaste espace de travail, non construit et dépourvu de cale d'abordage. L'accès au port s'effectuait au moyen de rampes descendant de la levée. Le tableau réalisé par Gauché d'après Mandar en 1784 représente diverses activités fluviales sur le port, notamment le déchirage ou la réparation de bateaux. En 1841, les commerçants de la rive gauche souhaitent que le port soit aménagé mais rien ne se fait. L'année suivante, Alexandre Parfut, cordier au 8 rue de la Chaîne à Blois, demande l'autorisation d'établir un atelier de corderie sur le port mais la Préfecture refuse de la lui accorder car "l'endroit sert de lieu de dépôt pour les bois qu'on y embarque ou qu'on y débarque journellement". Le règlement du port de Blois de 1845 stipule que les bateaux chargés de moellons, pierres à plâtre, pierres de taille, charbon de terre, charpente, ainsi que les trains de bois doivent être amarrés et déchargés au quai du Petit Pré ou au chantier de la Creusille exclusivement. Les déchargements des bois à brûler, planches, cercles, carreaux, ardoises doivent également s'effectuer aux ports du Petit Pré ou de le la Creusille. La carte de l'ingénieur en chef Coumes (1848), les cartes de la Loire du milieu du XIXe siècle ne mentionnent pas de cale descendant vers la Loire. Le port est constitué d'un "port de déchargement" engazonné de forme irrégulière sur laquelle sont indiqués des "emprunts de terre" (?). L'une de ces carte mentionne une ébauche de cale abreuvoir simple orientée vers l'aval dans la partie aval du port qui correspond à la cale aval actuelle mais cette ébauche semble avoir été ajoutée postérieurement à la carte. Le rapport du conducteur subdivisionnaire Aillard daté de 1909 relatif au port de la Creusille apporte quantité de précisions quant à la datation des ouvrages et à la configuration de l'endroit. Le texte accompagné d'un plan précise qu'au tout début du XXe siècle, le port de forme trapézoïdale mesure 670 m de long sur 50 mètres de large et bénéficie de trois cales abreuvoirs simples et de trois accès depuis la levée. D'après Aillard, les deux cales d'abordages situées en aval ont été établies vers 1870-1871 pour remplacer dans la partie contiguë au mur de quai Amédée Contant un glacis perreyé en pente douce. La cale la plus près du pont sert d'abreuvoir. On ne sait pas à quelle époque a été construite la cale amont du port. En 1909, dix personnes (entrepreneurs ou privés) sont autorisées à déposer du sable et du jard sur le port de la Creusille en attendant leur enlèvement. En outre, l'administration a autorisé la Compagnie « la Rémoise » à établir sur le port des voies ferrées système Decauville pour favoriser l'extraction et le dépôt des sables et graviers. Cette activité se poursuit après la première guerre mondiale puisqu'en 1920, un industriel de Blois, Lebouc, sollicite encore l'autorisation d'occuper un emplacement sur le port de la Creusille pour y déposer du sable dragué dans la Loire. En aval du port de la Creusille, à l'extrémité de la levée de l'Eperon, une "Croix de pêcheurs" est mentionnée sur plusieurs plans du XIXe siècle (entre 1835 et 1884). Aujourd'hui, cette croix ancienne a disparu mais elle a été remplacée par une croix de bois de facture récente.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Le port de la Creusille est établi sur la rive gauche, entre le déversoir de la Bouillie et un point situé à environ 290 mètres en amont du pont Jacques Gabriel. Il se compose d'une cale à tablier à quai incliné et de trois cales abreuvoirs simples. Le port est desservi depuis le quai Henri Chavigny et la levée de Saint-Dyé par trois rampes.

Typologies port urbain : dans les grandes agglomérations, le caractère urbain prime sur l'implantation géographique
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, 68 x 53,5 cm, détail. (archives départementales du Loir-et-Cher, 1 Fi 1539). (cf. illustration n° IVR24_20104100728NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier toilé, 67 x 257, Ech. 0,001 m pm, détail, 1845. Par Delaitre (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 1 Fi 839). (cf. illustration n° IVR24_20104100442NUCA).

  • Encre sur papier, détail, 1848-1858. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). (cf. illustration n° IVR24_20104100676NUCA).

  • Photographie ancienne. Par Mieusement (photographe). (bibliothèque Abbé Grégoire, Blois, RLXA 530). (cf. illustration n° IVR24_20104100803NUCAB).

  • Lithographie, 18,5 x 12 cm, vers 1840. Par Lecomte. (bibliothèque Abbé Grégoire, Blois, RLE 1550). (cf. illustration n° IVR24_20104100821NUCA).

  • Saussaye (Louis de la), ' Blois et ses environs, guide artistique et historique ', 1867, Blois-Paris. Gravure, 13 x 7,5 cm. Par Grandsire (dessinateur) ; Pegard (graveur). (archives départementales du Loir-et-Cher, GL 14). (cf. illustration n° IVR24_20104100500NUCA).

  • Encre sur papier, 41,5 x 31 cm, sans Ech. 1920. Par Kauffmann (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 156). (cf. illustration n° IVR24_20104100419NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section B 4, détail, 1809. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2 18/7). (cf. illustration n° IVR24_20104100735NUCA).

  • Huile sur toile, 1864. Par Gervais, E. (musée des Beaux Arts, Blois). (cf. illustration n° IVR24_19814100969X).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, planche 18, 107 x 70 cm, détail, vers 1860. (archives départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100033NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier toilé, 67 x 257, Ech. 0,001 m pm, détail, 1845. Par Delaitre (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 1 Fi 839). (cf. illustration n° IVR24_20104100441NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille de 101 x 71, détail, vers 1850. (archives départementales du Loir-et-Cher, 116 Fi feuille 19). (cf. illustration n° IVR24_20104100727NUCA).

  • Plume et encre noire, lavis brun et bleu, aquarelle, gouache et rehauts de blanc, 56,5 x 75 cm, 1784, détail. Par Gauché (peintre) ; Mandar Charles-François (ingénieur et architecte). (musée des Beaux Arts, Blois, Inv. 2010.O.369). (cf. illustration n° IVR24_20114100278NUCA).

  • Plan établi d'après photographies aériennes, 1937. Par Ménard, R (ingénieur). (ville de Blois, service du cadastre). (cf. illustration n° IVR24_20104100580NUCA).

  • Aquarelle et plume, détail, 1784. Par Gauché. (musée des Beaux Arts, Blois). (cf. illustration n° IVR24_19924100694X).

  • Carte postale ancienne. (bibliothèque Abbé Grégoire, Blois, Lxk 2646 bis). (cf. illustration n° IVR24_20104100822NUCAB).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille 18, 107 x 70 cm, détail, vers 1860. (archives départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100030NUCA).

  • Encre et gouache sur papier, Ech. 1/2000e, 1906. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 155). (cf. illustration n° IVR24_20104100737NUCA).

  • Document imprimé et colorié, Ech. 1/10 000e, détail, 1908. Par Humpert (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 120). (cf. illustration n° IVR24_20104100738NUCA).

  • Encre sur papier, 1909. Par Aillard (conducteur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 156). (cf. illustration n° IVR24_20104100739NUCA).

  • Encre sur papier, 1909. Par Aillard (conducteur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 156). (cf. illustration n° IVR24_20104100740NUCA).

  • Carte postale ancienne. (archives départementales du Loir-et-Cher, 16 Fi 188). (cf. illustration n° IVR24_20104100741NUCAB).

  • Plume et encre noire, lavis brun et bleu, aquarelle, gouache et rehauts de blanc, 56,5 x 75 cm, 1784, détail. Par Gauché (peintre) ; Mandar Charles-François (ingénieur et architecte). (musée des Beaux Arts, Blois, Inv. 2010.O.369). (cf. illustration n° IVR24_20114100280NUCA).

  • Document imprimé, 20,5 x 13 cm. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 156). (cf. illustration n° IVR24_20104100418NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie - SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire