Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de la Poterne

Dossier IA45002886 réalisé en 2009
Précision dénomination port urbain
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Orléans
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Orléans
Adresse : quai du Châtelet , quai du Fort-Alleaume

Au XVIIIe siècle, plusieurs documents signalent la présence d'un site portuaire sur la rive droite en amont du pont Royal : un dessin de Desfriches daté de 1761 figure notamment un lieu de transbordement équipé d'une grue à cet endroit. A partir de 1764, les ingénieurs des Turcies et Levées de la Loire, de Régemortes et Soyer, travaillent au projet d'un quai à construire depuis le pont Royal jusqu'au Fort Alleaume. Ces nouveaux quais appelés quai de la Poterne et quai de la Tour Neuve sont achevés en 1772, année durant laquelle est rédigée une ordonnance de police portant règlement sur les ports en amont du pont. Ce règlement précise la nature des marchandises débarquées à cet endroit : épiceries, papiers, quincaille (instruments en fer ou cuivre), ardoises, poterie, faïence, eaux de vie, charbon de bois, charbon de terre, bois, grains. Le plan de Perdoux (1773) montre que le front bâti sur la Loire est alors très disparate et que la communication avec le port d'aval (Recouvrance) est entravée par la présence du Châtelet qui sera détruit pendant la Révolution. En 1812, lors d'une séance du Conseil municipal, on estime qu'il est nécessaire de diriger le courant du fleuve parallèlement au duit et que, pour cela, il faut aligner le quai entre le pont Royal et la porte Bourgogne, donner une largeur de 20 mètres au quai (les glacis pourraient être avancés dans la Loire suivant cette ligne). Il semble qu'aucun travaux ne soit alors effectué. En 1826, on projette de nouveau de redresser et d'élargir les quais en amont du pont. La construction le long de ces quais d'un grand glacis servant au dépôt des marchandises et de deux cales embarcadères est proposée. Les travaux sont adjugés en 1832 et réalisés moitié à la charge de l'Etat, moitié à la charge de la ville. Dans le règlement de la police des ports d'Orléans de 1842, le port de la Poterne couvre la surface comprise entre le pont Royal et la grille du quai du Roi (au niveau de l'actuel pont Thinat). Il est principalement affecté au chargement et au déchargement des marchandises en provenance de l'amont (''les pays hauts") : bois, céréales, produits du sud de la France (via Lyon et Roanne), houille, poteries. En1844, l'ingénieur Delaitre mentionne les saillies constituées par les cales du port de la Poterne ; ces saillies provoquent des déviations de courants et des remous. Il estime qu'il est nécessaire de supprimer tous les angles rentrants et sortants et qu'il faut unifier la largeur du chenal (celui-ci mesure de 80 à 120 mètres de large ce qui entraîne des ensablements). Il ajoute que ce travail procurerait des avantages certains, "sans parler de la satisfaction donnée au goût et à la perspective". Entre 1848 et 1855, la grande cale centrale est prolongée en amont et en aval et est reliée aux deux cales abreuvoirs simples latérales. Ces travaux suppriment les décrochements que formant le port côté fleuve. Les crues de 1846 et 1856 ayant emportées les marchandises déposées sur le port de la Poterne, les ingénieurs proposent en 1858 d'exhausser le quai entre le pont de Vierzon et le boulevard des Princes (actuel boulevard Jean Jaurès) sur environ 2000 mètres afin de défendre la ville d'Orléans contre les inondations. Le projet n'aboutit pas. La section du port de la Poterne située en amont de la cale abreuvoir simple amont a subit des modifications importantes au début du XXe siècle lorsque le canal d'Orléans est prolongé de Combleux à Orléans (1907-1921). Avant ces travaux, il y avait une cale abreuvoir simple un peu en aval de la rue des 4 fils Aymon. Celle-ci a été détruite durant cette période. Après la seconde Guerre mondiale, la ville tourne le dos à la Loire et le port est transformé en parking. Il faut attendre l'année 2003 pour qu'enfin les quais soient libérés des voitures. En 2006, l'aménagement du port de la Poterne est confié au paysagiste Michel Corajoud. La réhabilitation du port est achevée pour le Festival de Loire de 2007.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 19e siècle

Le port de la Poterne est situé sur la rive droite, en amont du pont Royal. Il comprend trois ouvrages : une cale en tablier à quai incliné et deux cales abreuvoirs simples. L'étendue de port est en réalité beaucoup plus vaste. Il couvre l'espace compris entre le pont Royal et le pont de Vierzon (anciens quais du Châtelet, des Chamoiseurs, de la Poterne, de la Tour Neuve, de Fort Alleaume et du Roi). En 1852, le port de la Poterne mesure 1000 mètres de long sur 8 mètres de large (superficie de 80 ares).

Typologies port urbain : dans les grandes agglomérations, le caractère urbain prime sur l'implantation géographique
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,0002 m pm, détail, 1841. Par Floucaud (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 46880). (cf. illustration n° IVR24_20094501200NUCA).

  • Détail, 1773. Par Perdoux. (musée historique et archéologique de l'Orléanais, Orléans). (cf. illustration n° IVR24_20094500892NUC).

  • Encre et aquarelle sur papier, 108 x 31 cm, 1860. (archives départementales du Loiret, Liasse 30872). (cf. illustration n° IVR24_20064500258NUCA).

  • Eau forte, 1833. Par Gatineau Grihaut ; Martens. (archives départementales du Loiret, MH 65/17 702. DCT 10787). (cf. illustration n° IVR24_20074500055NUC).

  • Lithographie, 29,3 x 24,3 cm, 1839. Par Rouilly (dessinateur) ; Thierry. (archives départementales du Loiret, 25 F i 2-4. DCT 1436). (cf. illustration n° IVR24_20074500066NUC).

  • Plume et aquarelle sur papier, Ech. 1 cm = 10 m, 167,5 x 51,5 cm, détail, 1813. Par Baillet (ingénieur). (archives départementales du Loiret, 14 Fi 5-7. DCT 15887). (cf. illustration n° IVR24_20074500069NUC).

  • Photographie ancienne. Par Chevojon (photographe). (archives municipales d'Orléans, 3 Fi 604). (cf. illustration n° IVR24_20094500877NUC).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 100 toises, 130 x 50 cm, détail, fin XVIIIe siècle. (archives départementales du Loiret, 2 S 64). (cf. illustration n° IVR24_20074500209NUCA).

  • Section C, détail, 1823. (archives départementales du Loiret, 3 P 234). (cf. illustration n° IVR24_19804500059P).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,001 m pm, 104 x 31 cm, détail, 1864. Par Sainjon (ingénieur). (archives départementales du Loiret, 2 S 65). (cf. illustration n° IVR24_20064500214NUCA).

  • Plume et aquarelle sur papier, Ech. 1 cm = 10 m, 167,5 x 51,5 cm, détail, 1813. Par Baillet (ingénieur). (archives départementales du Loiret, 14 Fi 5-7. DCT 15886). (cf. illustration n° IVR24_20074500068NUC).

  • Encre et aquarelle sur papier, 42 x 31 cm, 1911. Par Pelletier (subdivisionnaire). (archives départementales du Loiret, 2 S 100). (cf. illustration n° IVR24_20074500276NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier tissé, 82 x 31 cm, Ech. 1/4000e, détail, 1848. Par Sainjon (ingénieur). (archives nationales, site de Paris, F 14 6642). (cf. illustration n° IVR24_20074500804NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, 1834, détail. Par Navarre (ingénieur). (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/1, dossier 1, pièce 1). (cf. illustration n° IVR24_20094500881NUCA).

  • Gravure, détail. Par Chabbert (dessinateur) ; Schieble, Erhard (graveur). (archives nationales, site de Paris, CP F 14 10252/6, pièce 5). (cf. illustration n° IVR24_20094500849NUCA).

  • Dans : Album Deroy, les rives de la Loire, 1835-1836. Par Deroy (dessinateur) ; Motte (lithographe). (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire). (cf. illustration n° IVR24_20104500084NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, 83,5 x 55 cm, 1828, détail. Par Jollois (ingénieur). (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/5, planche 15). (cf. illustration n° IVR24_20094501205NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, 83,5 x 55 cm, 1828, détail. Par Jollois (ingénieur). (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/5, planche 15). (cf. illustration n° IVR24_20094501206NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 69 x 51 cm, détail, 1847. (archives départementales du Loiret, Liasse 30928). (cf. illustration n° IVR24_20094501203NUCA).

  • Lithographie, 1807. Par Salmon, J (dessinateur). (collection particulière). (cf. illustration n° IVR24_19784502348X).

  • Carte postale ancienne. (collection particulière Michel Lelait, Orléans). (cf. illustration n° IVR24_20064501004NUCAB).

  • Encre sur papier, 54,5 x 40 cm, 1821. Par Lacave (ingénieur). (archives départementales du Loiret, 2 S 64). (cf. illustration n° IVR24_20074500205NUCA).

  • Carte postale ancienne. (musée de la Batellerie, Conflans-Sainte-Honorine). (cf. illustration n° IVR24_20084501255NUCAB).

  • Carte postale ancienne. (musée de la Batellerie, Conflans-Sainte-Honorine). (cf. illustration n° IVR24_20084501253NUCAB).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 100 toises, 130 x 50 cm, détail, XVIIIe siècle. (archives départementales du Loiret, 2 S 64). (cf. illustration n° IVR24_20074500210NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 100 toises, 130 x 50 cm, détail, XVIIIe siècle. (archives départementales du Loiret, 2 S 64). (cf. illustration n° IVR24_20074500208NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 67 x 44 cm, an 12. (archives départementales du Loiret, 2 S 71). (cf. illustration n° IVR24_20074500252NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1844. Par Floucaud (ingénieur). (archives départementales du Loiret, 2 S 65). (cf. illustration n° IVR24_20094501230NUCA).

  • Encre et aquarelle sur calque, Ech. 1/2000e, 62 x 31 cm. (archives départementales du Loiret, 2 S 108). (cf. illustration n° IVR24_20074500282NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/ 2000e, 62,5 x 31 cm, 1865. Par Sainjon (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30942). (cf. illustration n° IVR24_20094500070NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie