Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe)

Dossier IA58001131 réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination port de rive
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - La Charité-sur-Loire
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : La Charité-sur-Loire
Lieu-dit : Ile du Faubourg
Adresse : quai Léopold Sédar-Senghor

L'île de La Charité, et particulièrement sa partie amont, a toujours été sujette aux assauts destructeurs du fleuve. En 1784, on projette de construire un quai sur l'île mais il n'est pas spécifié à quel endroit. Un plan de la fin du XVIIIe siècle (vers 1787) apporte quelques précisions à ce sujet en figurant des berges maçonnées (perrés) sur quasiment tout le pourtour de l'île (excepté la rive située en aval du pont côté bras gauche du fleuve). Durant la débâcle de janvier 1789, l'éperon construit en pierre de taille à la pointe de l'île et qui partage les eaux des deux bras de la Loire est fortement dégradé dans sa partie supérieure par les glaces dont les amas se sont élevés jusqu'à 10 pieds de hauteur (3,25 m). Il est urgent de le faire réparer pour éviter que l'île ne soit emportée. La partie amont de l'île de La Charité bénéficiait de plusieurs sites d'embarquement et de débarquement de marchandises : le plan de 1846 distingue un "port au Bois à brûler" (au niveau de l'éperon) et un "port aux marchandises destinés à la navigation" (côté bras droit du fleuve). Il mentionne également une cale abreuvoir simple établie immédiatement en amont du pont de bois (bras gauche du fleuve). Il semble que l'ensemble de ces sites correspond à ce que les documents anciens dénomment "port de la tête de l'Ours" même si l'activité paraît se concentrer du côté du bras droit du fleuve, en face de la ville. En l'an 13 (1805), un "mur de rampe" (?) est construit au quai de l'île de La Charité, entre l'Eperon et le pont de bois (côté bras gauche du fleuve). Un plan daté de 1807 figure en effet à cet endroit une "rampe de l'abreuvoir" (cale abreuvoir simple). Il ne reste pas d'élément visible correspondant à cet ouvrage. Le 28 novembre 1826, un projet de cahier des charges relatif aux droits à percevoir sur les ports de La Charité est rédigé. Il concerne notamment les marchandises de toutes espèces qui se déposent aux lieux appelés la tête de l'Ourthe et la Saulaie appartenant à la ville. Le port de la tête de l'Ourthe est de nouveau mentionné en 1835 et 1842 lors du renouvellement des bails à ferme des droits à percevoir sur les marchandises déposées sur les ports de la ville. Le plan d'alignement dressé en 1845 par l'ingénieur Mutrécy-Maréchal mentionne la présence de "magasins" et de la "loge du garde-port" sur la partie amont de l'île côté bras droit du fleuve. En 1877, le Service de la Navigation autorise la ville de La Charité à planter "l'ancien port de l'Ourthe, sur le quai et la partie triangulaire à la pointe de l'île". La réalisation de ces plantations marque probablement la fin de l'utilisation de ce site comme port.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle

Situé sur l'île de La Charité, en amont des ponts, le port de la tête de l'Ours est relié par sa pointe (éperon) à la chevrette de La Charité. Malgré la présence attestée au milieu du XIXe siècle de deux cales abreuvoirs simples sur cette partie de l'île, un seul ouvrage a été repéré sur le terrain. Il s'agit d'un ouvrage complètement recouvert par la végétation situé en amont du pont, côté bras droit du fleuve (ouvrage non repéré par la Diren). Quelques organeaux restent également visibles.

Typologies port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre sur papier, Ech. 0,01 m pm, 90 x 125 cm. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800507NUCA).

  • Encre sur papier, Ech. 0,01 m pm, 90 x 125 cm. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800506NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 1/5000e, feuille 12, 69 x 200 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 3064). (cf. illustration n° IVR24_20125800516NUCA).

  • Encre sur papier, XVIIIe siècle. (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 O 26). (cf. illustration n° IVR24_20125800299NUCA).

  • Encre sur papier, 46 x 37,5 cm, détail, 1840. Par Ducros (ingénieur). (archives nationales, F 14 6550). (cf. illustration n° IVR24_20125800302NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1868. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800292NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section E3, Ech. 1/2500e, détail, 1818. (service des impôts de Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800296NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie - SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire