Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de Saint-Benoît

Dossier IA45002798 réalisé en 2009
Précision dénomination port de rive
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Ouzouer-sur-Loire
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Saint-Benoît-sur-Loire
Lieu-dit : le Port

On trouve mention "du port et passage sur la rivière de Loire au détroit de Saint-Benoît" en 1609. Le port figure également sur une carte de la Loire levée en 1727-1730, sur la carte de Cassini (seconde moitié du XVIIIe siècle) et sur le cadastre napoléonien de 1838. D'après Roger Dion, le port de Saint-Benoît est l'héritier probable du port antique qui desservait la villa Floriacus toute proche. En 1852, le port appartient à l'Etat qui ne perçoit aucune indemnité pour le dépôt des marchandises qui consistent en bois de chauffage et en bois de charpente (embarquement) et en charniers, carreaux, tuiles et lattes (débarquement). En 1854, le garde-port Etienne Vié en résidence à Sully surveille les ports de Sully, de Saint-Père, de Saint-Thibault et de Saint-Benoit-sur-Loire. En 1857, le port de Saint-Benoît figure parmi les 20 ports de Loire les plus importants du département du Loiret. Un projet, resté sans suite et daté de 1901, propose la construction d'une grande cale destinée à l'abordage du bac (en amont de la cale actuelle et en aval d'une petite cale aujourd'hui disparue).

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle

En 1852, d'après le conducteur des Ponts-et-Chaussées, le port de Saint-Benoît mesure 150 mètres de long sur 7 mètres de large ce qui représente environ 10 ares de surface. En 1860, le port mesure 310 mètres de long. Actuellement le hameau du port présente une longueur d'environ 400 mètres. Aujourd'hui, seuls un perré de rive comprenant trois escaliers et une cale abreuvoir simple subsistent (rive droite). Au milieu du XIXe siècle, il y avait une autre cale, très étroite (un mètre), utilisée comme point d'abordage du bac pendant les basses eaux. Elle était située en amont de la cale actuelle et a, semble-t-il, disparu. Elle était déjà en mauvais état en 1851 et figure sur la carte de l'ingénieur Collin datée de 1858.

Typologies port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 5000e, détail, 1834. Par Navarre (ingénieur). (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/1, dossier 1, pièce 1). (cf. illustration n° IVR24_20094500200NUCA).

  • Encre et aquarelle sur calque, Ech. 0,005 m pm, 1901. Par Mille (ingénieur). (direction départementale de l'équipement, Gien, Boite 5). (cf. illustration n° IVR24_20094500198NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section M2, Ech. 1/1000e, 1838, détail. (archives départementales du Loiret, 3 P 270). (cf. illustration n° IVR24_20094500196NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 200 toises, 152 x 53, détail. (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/4, dossier 4, pièce 4). (cf. illustration n° IVR24_20074500606NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 1848. (archives départementales du Loiret, 3 P 270). (cf. illustration n° IVR24_20064500759NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie