Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port de Sandillon

Dossier IA45002830 réalisé en 2009
Précision dénomination port de levée
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Jargeau
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Sandillon

Au XVIIIe siècle, une carte de la Loire mentionne un aménagement maçonné de la berge et une cale à l'emplacement du port de Sandillon. La fonction portuaire est confirmée au début du XIXe siècle lorsqu'un premier garde-port est nommé en 1818. En 1852, le port présente une surface de 7,20 ares (240 x 3 m) et est la propriété de l'Etat. Les marchandises débarquées consistent en plâtre, lattes, charniers et merrains, les marchandises embarquées sont le bois de charpente, les cottrets, le bois de chauffage et le vin en petite quantité. Le dépôt se fait librement (sans droit à payer) sur le sommet de la levée. En 1857, Sandillon figure parmi les 22 ports principaux du département du Loiret. Le mouvement du port de Sandillon en 1886 présente au total 437 tonnes pour les arrivages (55 tonnes de bois en grume, 100 tonnes de bois de chauffage, 50 tonnes de plâtre, 100 tonnes de houille, 82 tonnes de pommes de terre, 50 tonnes de jards) et 27 tonnes pour les expéditions (25 tonnes de cailloux, 2 tonnes de bois de chauffage). Le bois vient de Sologne et est acheminé vers Paris via les canaux, les pommes de terre sont destinées à la féculerie installée sur la commune depuis 1884. A cette époque, le port est d'un accès extrêmement difficile pour l'embarquement et le débarquement des marchandises ; la rampe est beaucoup trop raide et les chevaux ne peuvent remonter que des charges insignifiantes et en courant de graves dangers, les bateaux ne peuvent approcher l'ouvrage. La manipulation des marchandises doit se faire à plats bords et par des pentes escarpées à la brouette. On estime qu'il serait utile de rendre ce port praticable en établissant un bas-port (plate-forme d'environ 21 m sur 10 m) au pied de la cale pour permettre aux bateaux d'approcher et d'y faire aboutir la rampe dont la pente serait adoucie pour faciliter l'accès des voitures. L'administration demande qu'un tiers de la dépense relative aux travaux soit pris en charge par la commune qui refuse de payer sa part. Le projet reste sans suite.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle

Le port est situé rive gauche, au nord du bourg de Sandillon. Il comprend une cale abreuvoir simple.

Typologies port de levée : port situé au pied du perré de la levée
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/20 000e, 1890. (archives départementales du Loiret, Liasse 30927). (cf. illustration n° IVR24_20094500049NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1887. Par Boulongne (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30927). (cf. illustration n° IVR24_20094500331NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 41 x 30,5, détail, 1887. Par Boulongne (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30927). (cf. illustration n° IVR24_20094500332NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 300 toises, détail. (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/4, dossier 4, pièce 1). (cf. illustration n° IVR24_20094500329NUCA).

  • Encre sur papier, détail, 1848-1858. Par Collin (ingénieur) ; Coumes (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30937). (cf. illustration n° IVR24_20094500328NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie