Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port des usines de Fourchambault

Dossier IA58001116 réalisé en 2012
Précision dénomination port de rive
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Pougues-les-Eaux
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Fourchambault
Adresse : quai de Loire

Le port des usines de Fourchambault est étroitement lié à l'histoire de l'usine métallurgique du même nom. Celle-ci ouvre en 1822 sous la direction de trois industriels, les frères Boigues et Jean Dufaud. Après un essor rapide (4000 ouvriers en 1823) et une production maximum atteinte en 1883 (47 000 tonnes), le rendement chute à partir de 1893 et l'établissement ferme en 1901. Aujourd'hui, une grande partie du site a été démolie. Les anciens ouvrages d'abordages ne sont plus lisibles sur le terrain, peut-être même ont-ils été en grande partie détruits. On peut malgré tout reconstituer l'évolution de ceux-ci grâce aux plans anciens : - en 1841, vis à vis de la fonderie (un peu en aval du bassin) : deux cales abreuvoirs simples situées dos à dos - en 1851 et 1853, vis à vis de la fonderie : un "quai et port de la fonderie" ou "port de déchargement et de déchargement de la fonderie"avec un mur de quai équipé de trois emplacements destinés à recevoir des engins de levage pour faciliter le déchargement et le chargement de marchandises lourdes - en 1851 et 1853, vis à vis de la forge (en amont du bassin) : un "port" équipé d'une cale abreuvoir simple et d'une cale double à tablier haut. Ces aménagements ont probablement été construits suite à la demande d'autorisation d'établir un nouveau port d'embarquement vis à vis de l'usine des Forges en 1847 par M. Dufaud, directeur des usines de Fourchambault. Le plan dressé à cette occasion montre un projet composé de sept cales placées en chevrons. Ce projet, probablement trop ambitieux, n'a été réalisé que partiellement : une cale double et une cale simple. En 1845, l'administration projette de fixer l'alignement des quais de Fourchambault mais en 1846 ce projet est finalement ajourné parce que les berges de la Loire ne sont à cet endroit "defendues par aucun ouvrage qui permette de les regarder comme définitivement fixées". Un plan dressé par l'ingénieur Perrodil en septembre 1867 nous apporte quelques précisions sur les dispositions du port de l'usine à cette date : - vis à vis de la fonderie, figurent une "partie de plan incliné pour le chargement et le déchargement des marchandises" pourvu d'"embarcadères" et une cale abreuvoir simple à l'extrémité aval. Un "emplacement servant de dépôt" est également signalé - vis à vis de la forge, Perrodil mentionne un "port de chargement et de déchargement" avec une "partie de plan incliné pour les chargements de marchandises" Les marchandises transitant par le port des usines de Fourchambault consistaient essentiellement en fer et fonte (export) et en minerai de fer (du Berry notamment) et houille (import). En 1825, le préfet accorde aux propriétaires des usines de Fourchambault l'autorisation d'établir un bac privé pour le service des usines (transport des ouvriers et de matériaux) composé de deux charrières, d'un grand bateau et d'une petite toue. Cette autorisation fait suite à une demande des frères Boigues qui se plaignent que le bac public de Givry utilisé jusqu'à cette date occasionne souvent des retards considérables, en raison notamment de son éloignement.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle

Situé rive droite, en aval du pont, le port des usines de Fourchambault ne conserve aujourd'hui que l'entrée de son bassin de port (comblé). Les ouvrages mentionnés en face de l'ancienne fonderie et de l'ancienne forge sur les plans de 1851-1853 n'ont pas été retrouvés.

Typologies port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et gouache sur papier, format irrégulier (135 cm de long). (archives départementales de la Nièvre, S 4027). (cf. illustration n° IVR24_20125800484NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,001 m pm, 86 x 31 cm. Par De Perrodil (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 8878). (cf. illustration n° IVR24_20125800493NUCA).

  • Encre sur calque, 71 x 23 cm, Ech. 1/1000e. (archives départementales de la Nièvre, S 11043). (cf. illustration n° IVR24_20125800508NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, sans échelle, document en mauvais état. Par De Perrodil (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 8878). (cf. illustration n° IVR24_20125800494NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 99 x 65 cm, détail, Ech. 1 mm pm. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800194NUCA).

  • In : Fourchambault, 1855-1955, hier et aujourd'hui, imprimerie Delayance et fils, La Charité-sur-Loire, 1955. Catalogue de la Société Anonyme Commentry-Fourchambault. Imprimerie Mazeron 1890. (cf. illustration n° IVR24_20045801137NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, détail, 1853. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800567NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, détail, 1853. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800255NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, détail, 1853. Par Verdevoye (ingénieur). (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800254NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/20 000e, 111e feuille, détail, 1851. Par Zeiller (ingénieur) ; Grenier, Auguste (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800251NUCA).

  • Document imprimé, détail, 1900. Par Mazoyer (ingénieur) ; Coumes (ingénieur). (archives départementales du Cher, 3 S 385). (cf. illustration n° IVR24_20125800163NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie