Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port refuge de l'Aubois

Dossier IA18003096 réalisé en 2012
Précision dénomination port refuge
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Sancergues
Hydrographies Loire la) ; Aubois
Adresse Commune : Marseilles-lès-Aubigny
Lieu-dit : le Bourg

A Marseilles-les-Aubigny, la rivière de l'Aubois débouche dans le fleuve perpendiculairement. Elle servait autrefois d'abri pour les bateaux lors des débâcles et des crues. La carte de la Loire levée en 1727-1730 et l 'atlas de Trudaine signalent d'ailleurs que les abords de l'embouchure de cette rivière étaient alors aménagés (présence d'épis). En 1820 l'ingénieur ordinaire Dumas fait observer que la rivière d'Aubois est très resserrée et qu'elle ne peut accueillir qu'une vingtaine de bateaux alors que bien souvent il y en a cent ou plus qui sont exposés au choc des glaces. Pour prévenir de nouveaux accidents, le commerce et le Conseil général du département demandent l'établissement d'une gare à cet endroit. Le projet consiste en deux bassins séparés par un ancien pont à deux arches sous lequel les bateaux chargés de bois, de foin ou de charbon ne peuvent passer à cause de leur hauteur. Le bassin en amont du pont pourrait contenir une quarantaine de bateaux, celui en aval une soixantaine. Les bassins présenteraient une longueur de 102 et 145 mètres de long sur 60 mètres de large au couronnement. Deux rampes (cales) de 6 m sur 19 m seraient établies en aval du pont pour conserver aux bestiaux l'abreuvoir existant. L'entrée de la gare doit être resserrée par deux musoirs demi coniques pour empêcher les glaces d'entrer dans le bassin. Le projet proposé par les ingénieurs Rouhlac et Dumas est adopté le 24 novembre 1820 par le Conseil général des ponts-et-Chaussées mais en 1821, à la demande du même Conseil, il est décidé de ne réaliser qu'un seul des deux bassins (celui qui communique avec la Loire). Le nouveau projet est approuvé le 6 octobre 1821. Malgré l'allègement du projet, les travaux ne semblent pas avoir été réalisés, peut-être en raison du début des travaux du canal latéral à la Loire en 1822. Le plan Grenier (1851) figure des aménagements des rives de l'Aubois (perrés) mais ces travaux sont probablement liés à la construction du pont-canal franchissant l'Aubois.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle

Le port refuge de l'Aubois était situé rive gauche, au niveau du bourg de Marseilles-les-Aubigny et à l'embouchure de la rivière de l'Aubois.

Typologies port refuge : port situé à l'embouchure d'un affluent ou sur un bras secondaire, à l'abri du chenal d'écoulement du fleuve et utilisé comme refuge pour les bateaux lors des crues et des glaces

Non repéré par la Diren.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille 101, détail, 1851. Par Grenier, Auguste (ingénieur civil) ; Zeiller (ingénieur des Ponts-et-Chaussées). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20121800733NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie