Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port refuge de la Choisille

Dossier IA37005079 réalisé en 2010
Précision dénomination port refuge
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Saint-Cyr-sur-Loire
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Saint-Cyr-sur-Loire
Lieu-dit : le Pont de la Motte

En 1819, l'ingénieur en chef Cormier estime que la gare de la Choisille pourrait contenir 80 à 85 bateaux après des travaux d'amélioration. Il propose notamment d'enlever les rochers qui affleurent à son entrée. Deux ans plus tard, les travaux ne sont pas encore réalisés et la gare ne peut accueillir que 20 à 25 bateaux. Un projet d'amélioration est enfin adjugé le 4 mai 1822 mais il est ajourné puis repris en 1831. Il s'agit de perfectionner et d'élargir la gare pour la rendre susceptible d'accueillir 60 à 65 bateaux de Loire de 30 à 34 m de long. L'espace disponible d'environ 12 mètres de large et 367 mètres de long (depuis le pont de la Motte jusqu'à vis à vis du moulin des Roches) pourrait être élargi à 17 mètres (au niveau de l'étiage) et prolongé en remontant la rivière pour atteindre une longueur de 629 mètres. Ces dimensions permettraient à trois bateaux de se ranger de front et il resterait encore le passage d'un petit bateau pour la communication. Cette gare est alors considérée comme l'une des meilleures et des plus sûres qui se trouvent sur la Loire entre Orléans et Nantes car elle est défendue des glaces par la levée nord du fleuve. On ne sait pas si les travaux d'amélioration sont réellement effectués. Ce dont on est sûr c'est qu'en 1836, on projette de creuser à cet endroit une gare "susceptible d'admettre 130 à 150 bateaux de toutes classes". Ce projet n'aboutit pas puisqu'en 1843 il n'est toujours question que d'une gare naturelle à la Choisille.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle

Le port refuge dit gare de la Choisille est situé sur la rive droite, à l'embouchure de la rivière du même nom. Au XVIIIe siècle, le pont qui enjambait la rivière s'appelait "Pont de la Motte" d'où le nom actuel du lieudit. Actuellement c'est le pont enjambant la Loire qui porte ce nom.

Typologies port refuge : port situé à l'embouchure d'un affluent ou sur un bras secondaire, à l'abri du chenal d'écoulement du fleuve et utilisé comme refuge pour les bateaux lors des crues et des glaces. Au XIXe siècle, les ingénieurs désignent ces structures sous le terme de gare d'eau

Non recensé par la Diren.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, 163 x 92 cm, 1821. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2087). (cf. illustration n° IVR24_20063700137XA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, 1856. Par De Vésian (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2040). (cf. illustration n° IVR24_20113702791NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie