Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port refuge de la Cisse

Dossier IA37005061 réalisé en 2010
Précision dénomination port refuge
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Vouvray
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Vouvray
Lieu-dit : Bec de Cisse

Durant la seconde moitié du XVIIIe siècle, les ingénieurs proposent d'aménager l'entrée de la rivière de la Cisse (voir la carte de Trudaine) mais les travaux ne semblent pas être réalisés et nous n'avons aucune précision quant à l'utilisation de la rivière comme gare refuge pour cette période. En 1819, l'ingénieur en chef Cormier estime que l'embouchure de la Cisse est propre à servir de gare à environ 200 bateaux de Loire par temps de glace. La gare présente alors une grande profondeur mais il est nécessaire de dégager l'entrée obstruée par les sables. En outre, la proximité avec la route N 152 offre un grand avantage : il est en effet facile de débarquer à terre les marchandises qui risqueraient d'être avariées et de les faire porter par roulage au lieu de leur destination. En 1860, un barrage à poutrelles est établi sur la rivière, un peu en amont du pont de la Cisse (route N 152). Ce barrage est destiné à protéger la vallée contre les inondations de la Loire. L'ingénieur Leroux projette de l'exhausser en 1897. L'installation de cet ouvrage a limité l'espace disponible pour le stationnement des bateaux à la section située entre le barrage et l'embouchure dans le fleuve.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle

Le port refuge de la Cisse était établi à l'embouchure de la rivière de la Cisse, sur la rive droite de la Loire. Il mesurait environ 20 mètres de large et les bateaux pouvaient se garer sur une étendue de plusieurs kilomètres de long.

Typologies port refuge : port situé à l'embouchure d'un affluent ou sur un bras secondaire, à l'abri du chenal d'écoulement du fleuve et utilisé comme refuge pour les bateaux lors des crues et des glaces. Au XIXe siècle, les ingénieurs désignent ces structures sous le terme de gare d'eau

Non recensé par la Diren-

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, section L, Ech. 1/5000e, détail, 1819. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/281/14). (cf. illustration n° IVR24_20113701956NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 150 toises, détail, XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, Plan II/3.1.15.1). (cf. illustration n° IVR24_20113702844NUCA).

  • Encre sur papier, 1819. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2087). (cf. illustration n° IVR24_20113701953NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Echelle de 300 toises, détail de la 16e feuille (plan 5), 87 x 22 cm, XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). (cf. illustration n° IVR24_20063700014NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 1897. Par Leroux (ingénieur). (direction départementale de l'équipement, Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113701952NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, entre 1745 et 1780. Par Trudaine (ingénieur. (archives nationales, CP F 14 8505 planche 5). (cf. illustration n° IVR24_20113701955NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie