Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port dit port refuge du Beuvron ou gare de Candé

Dossier IA41000826 réalisé en 2010
Précision dénomination port refuge
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Contres
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Candé-sur-Beuvron
Lieu-dit : la Motte

Au début du XIXe siècle (et probablement bien avant), l'embouchure de la rivière du Beuvron est utilisée par la navigation pour abriter les bateaux par mauvais temps. Un règlement est rédigé en 1842 pour faciliter l'exploitation de ce qu'on appelle localement la "gare de Candé". Un devis est rédigé par l'ingénieur ordinaire Delaitre le 18 février 1844 pour le perfectionnement de cette gare : à cette date, elle présente une longueur de 1600 mètres et une largeur de 25 mètres minimum. L'extrémité de la gare sert de port d'embarquement pour le bois de Sologne et les vins du Cher en provenance de Montrichard, Bléré et Chenonceau. Sa faiblesse réside dans le fait que les prairies qui la bordent sont souvent recouvertes d'eau (danger pour les haleurs). L'ingénieur propose d'améliorer le site en creusant le lit du Beuvron entre son embouchure en Loire et le pont de Candé, en construisant un petit port d'embarquement immédiatement en aval du pont et en exhausant la rive gauche du Beuvron pour former un chemin de halage de deux mètres de large (entre l'embouchure et le pont). Deux passerelles de halage doivent également être construites. Les travaux sont réalisés entre 1845 et 1848. Au milieu du XIXe siècle, la gare de Candé sert donc à la fois de refuge et d'embarquement. En 1860, le port d'embarquement mesure 65 mètres de long sur 12 mètres de large. Le niveau du port est fixé à 4,90 m au-dessus de l'étiage. Une cale assure l'abordage immédiatement en aval du pont. Les ingénieurs considèrent que cette gare est l'une des plus belles qui bordent le fleuve. On ne sait pas combien de bateaux elle pouvait accueillir, probablement entre 100 et 150.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Dates 1844, daté par source
Auteur(s) Auteur : Delaitre, ingénieur, attribution par source

Situé rive gauche, à 12 kilomètres en aval de Blois, le port refuge du Beuvron a été aménagé à l'embouchure de la rivière du même nom dans une anse de la Loire où l'on trouvait un mouillage suffisant. Il reste très peu de vestiges de la gare actuellement : une échelle hydrométrique et des anneaux servant à attacher les bateaux sont encore fixés sur l'ancien pont enjambant la rivière du Beuvron. La cale située près de ce pont au milieu du XIXe siècle n'existe plus aujourd'hui.

Typologies port refuge : port situé à l'embouchure d'un affluent ou sur un bras secondaire, à l'abri du chenal d'écoulement du fleuve et utilisé comme refuge pour les bateaux lors des crues et des glaces. Au XIXe siècle, les ingénieurs désignent ces structures sous le terme de gare d'eau

Non repéré par la Diren.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, planche n°9, 107 x 70 cm, détail. (archives départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100053NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 40 x 32 cm. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 356). (cf. illustration n° IVR24_20104100428NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille de 101 x 71 cm, détail. (archives départementales du Loir-et-Cher, 116 Fi feuille 9). (cf. illustration n° IVR24_20104100499NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1834. (archives nationales, F 14 6628). (cf. illustration n° IVR24_20104100373NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1802. Par Cabaille (ingénieur). (archives nationales, F 14 556). (cf. illustration n° IVR24_20104100371NUCA).

  • Encre sur papier, détail, 1848-1858. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30 936). (cf. illustration n° IVR24_20104100368NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, planche n°9, 107 x 70 cm, détail. (archives départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100052NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, planche n°9, 107 x 70 cm, détail. (archives départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100051NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie