Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port refuge dit port des Loups

Dossier IA45002737 réalisé en 2008
Précision dénomination port refuge
Dénominations port
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Briare
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Bonny-sur-Loire

Le port des Loups est signalé une première fois sur une ancienne carte de la Loire levée vers 1730. En janvier 1768, un procès verbal de naufrage précise que deux bateaux chargés de vin, d'huile, d'eau de vie et de hareng sont contraints de rester au port des Loups à l'abri des glaces. En 1812, le maire de Bonny-sur-Loire rapporte que le port de la commune appelé port aux Loups n'est "à proprement parler qu'un lieu de station passager ou de dépôt momentané par lequel les propriétaires de Bonny ou des communes voisines font conduire des merrains, des cercles, des échalas, du bois de moule et d'autres objets dirigés sur Orléans". Il ajoute que ce port, peu fréquenté, ne donne pas lieu à de grandes spéculations.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle

Le port des Loups est situé sur la rive droite de la Loire en aval du bourg de Bonny-sur-Loire et à l'embouchure de la petite rivière de Cheuille. De par sa position à l'abri des eaux du fleuve, ce site a dû servir de refuge pour les bateaux pendant les tempêtes, embâcles et débâcles.

Typologies port refuge : port situé à l'embouchure d'un affluent ou sur un bras secondaire, à l'abri du chenal d'écoulement du fleuve et utilisé comme refuge pour les bateaux lors des crues et des glaces. Au XIXe siècle, les ingénieurs désignent ces structures sous le terme de gare d'eau

Non repéré dans la base DIREN.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 1000 toises (environ 1/35 000e), planche n° 42, 20 x 27, vers 1755. (bibliothèque nationale de France, Cartes et Plans, Ge FF 17578 (res)). (cf. illustration n° IVR24_20114501132NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1400 toises, 1727-1730. Par Matthieu (ingénieur et architecte du roi). (école nationale des Ponts-et-Chaussées, Folio 4969). (cf. illustration n° IVR24_20084500781NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1000 toises, 126 x 37, détail, XVIIIe siècle. (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/4, dossier 4, pièce 5). (cf. illustration n° IVR24_20074500614NUCA).

  • Cadastre napoléonien, TA, encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/10 000e, 1836. (archives départementales du Loiret, 3 P 040). (cf. illustration n° IVR24_20084500875NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie