Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Poulaines : jardin d'agrément dit jardins et arboretum de Poulaines

Dossier IA36010851 réalisé en 2017

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Jardins et arboretum du domaine de Poulaines
Parties constituantes non étudiées bassin, jardin potager, roseraie, jardin fleuriste, pont de jardin, terrain de jeu
Dénominations jardin d'agrément
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Valençay
Hydrographies Poulain (le)
Adresse Commune : Poulaines
Adresse : 11 rue du Château
Cadastre : 2018 C 128 à 131 ; 374 ; 409 à 411 ; 413 ; 414 ; 429 ; 910 à 913 ; 1030 ; 1048 ; 1049 ; 1066 ; 1186 ; 1234 ; 1236 ; 1256

Le domaine s’étend autour d'un château datant majoritairement du 16ème siècle (la dendrochronologie a daté les deux parties ouest et est du château des années 1504-1507 pour l’une et 1519-1520 pour l’autre). Il est remanié puis divisé au 18ème siècle. La propriété est achetée par Valérie Esnault en 1991. Elle entreprend alors de reconstituer l’ensemble du domaine dans son intégralité par le rachat de parcelles avoisinantes, démarche achevée au printemps 2014. Plus aucune trace d’aménagement paysager ne subsistant, la propriétaire se lance dès 1991 dans la plantation d’ifs, buis, vivaces, fruitiers et rosiers. Elle s’entoure progressivement de paysagistes et pépiniéristes de la région pour poursuivre les aménagements des jardins. Elle fait appel à Pierre Joyaux en 1998 pour dessiner les jardins des terrasses et des environs de la demeure. Pépiniéristes collectionneurs, Gérard et Claudie Adeline ont collaboré au début des années 2000 avec la propriétaire de Poulaines pour lui permettre de transformer un espace en arboretum. Depuis cette période, la propriétaire continue d’enrichir les plantations de ses jardins thématiques.

Période(s) Principale : limite 20e siècle 21e siècle , daté par source
Auteur(s) Auteur : Esnault Valérie, auteur commanditaire, attribution par source
Auteur : Joyaux Pierre, paysagiste, attribution par source

Le domaine de 25 ha est majoritairement composé de clairières. Les jardins thématiques répartis sur 4,5 ha sont localisés autour de la demeure. La visite débute par le potager composé de quatre compartiments de fleurs et de légumes entourés de bordures de buis taillé. Au centre, à l’intersection des quatre allées gravillonnées, est installée une grande gloriette recouverte de rosiers grimpants. A proximité immédiate, le jardin des quatre Cèdres doit son nom aux quatre arbres qui ornent les coins de l’aménagement majoritairement composé de plantes sombres. La visite se poursuit à travers un espace boisé et planté de bruyères pour rejoindre le jardin de la Gloriette et la roseraie. De forme circulaire au centre de laquelle est aménagé un bassin rectangulaire, la roseraie est rythmée par des sujets végétaux décoratifs de différentes hauteurs. Elle marque le départ du chemin d’eau bordé d’iris qui traverse trois chambres de verdure. Chacune des chambres a une ambiance particulière en fonction des végétaux qui y sont plantés (fruitiers, aromatiques, glycine, rosiers, etc.). Les massifs sont traités avec des jeux de couleurs et de formes. Un couloir végétal ponctué d’arches recouvertes de plantes grimpantes fleuries conduit jusqu’à la demeure. De ce point, trois terrasses agrémentées de divers massifs se succèdent sur un terrain en déclivité jusqu’à l’étang. Une allée de gravier centrée sur la maison divise ce jardin en compartiments. Un vieux platane et un grand séquoia agrémentent la première et la deuxième terrasses tandis que deux larges broderies de buis taillés de façon symétrique font la transition vers les abords de l’étang. Trois passages permettent de traverser l’étang pour visiter la rive sud du Poulain. Deux ponts recouverts d’un portique en bois pour supporter des plantes à fleurs et un gué permettent ainsi de rejoindre le jardin de la Source. Le jardin de Bambous a une forme générale circulaire due au regroupement des plants en petits massifs. Il est séparé de l’arboretum par une légère butte de vivaces qui fait office de belvédère. L’arboretum adopte une forme en longueur accueillant 90 variétés différentes d’arbres et d’arbustes, soit environ 200 arbres. Un sentier annexe conduit à l’allée des Cabanes dont l’extrémité ouest accueille une collection de chênes des marais. Cette allée enherbée et longiligne est agrémentée sur l’un de ses abords de cabanes et jeux pour enfants. Le dernier aménagement de la visite est le jardin Secret qui propose une ambiance intimiste grâce à ses arbres remarquables (Ginkgo Biloba, Davidia Involucrata, Cercidiphylum Japonicum, Liquidambar), ses nombreux arbustes, rosiers et Hellébores.

Plans jardin mixte
Élévations extérieures jardin en pente, jardin en terrasses
Jardins arbre isolé, bois de jardin, massif d'arbres, topiaire, carré de jardin, clairière ornementale, parterre en broderie, plate-bande
Techniques sculpture
ferronnerie

Représentations figure allégorique profane, lapin, cheval, personnage profane, vase
Précision représentations

Une statue de femme en terre cuite orne le centre du jardin de gloriette et représente une « allégorie de la paix ». Plusieurs sculptures en ferronnerie ponctuent la promenade : un lapin de bronze, un cheval du sculpteur Hirley et un personnage de Don Quichotte provenant du Mexique. Ponctuellement, plusieurs pots agrémentent la visite : des poteries d’Anduze, des pots de zinc plantés de glycines en arbre, des jarres noires d’origine chinoise.

Les jardins et arboretum de Poulaines possèdent le label « Jardin remarquable » depuis 2014. Ce label est décerné par le ministère de la Culture.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • PERROT-RICHARD (Société parisienne d’Architecture). Château et Jardin de Poulaines, un projet de restauration et un projet culturel. Dossier de demande d’inscription au titre des Monuments historiques et dossier de demande de labellisation « Jardin remarquable ». Août 2014. [dossier].

  • POTILLION, Charlène, QUENTIN, Michèle. Inventaire des Parcs et Jardins en Région Centre : Poulaines, arboretum et jardins du château de Poulaines. APJRC. Septembre 2013 et Octobre 2014. [dossier APJRC].

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Association parcs et jardins région Centre-Val de Loire - Quentin Michèle
Michèle Quentin

Déléguée de l'association Parcs et Jardins en Région Centre-Val de Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Potillion Charlène
Charlène Potillion

Chargée d'études (Association parcs et jardins de la Région Centre-Val de Loire)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.