Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune d'Azay-sur-Cher

Dossier IA37005289 réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Aspects géographiques

L'église Sainte Marie-Madeleine.L'église Sainte Marie-Madeleine.Azay-sur-Cher est située à 15 km à l'est de Tours et à 12 km à l'ouest de Bléré. La commune couvre 22,85 km2. Au nord, elle est traversé d'est en ouest par le Cher et par un petit cours d'eau parallèle : le Filet. De nombreux étangs sont présents sur le territoire communal. Au sud de la plaine alluviale, large de 2 km et d'une altitude moyenne de 50m, s'étend le plateau de la Champeigne qui culmine à 100 m. Ce plateau est recouvert de sables argileux qui ont longtemps été boisés, (forêt de Bréchenay, forêt de Larçay). Les secteurs sableux permettent la culture de la vigne qui a occupé une place importante durant tout le 19e siècle et jusque dans les années 1950. Les fonds de vallée recouverts d'alluvions se prêtent à la culture du maïs. La polyculture régnait avant le remembrement opéré au milieu du 20e siècle et les parcelles étaient entourées de haies et souvent plantées d'arbres fruitiers. L'évolution des pratiques agricoles au cours de la seconde moitié du 20e siècle a profondément transformé le paysage, les champs ouverts étant désormais les plus nombreux. L'habitat, outre le bourg, se répartissait dans de nombreux écarts. De nombreuses maisons du centre bourg ont été rénovées à la fin des années 1990.

Aspects historiques

Le château de Beauvais depuis les bords du Cher.Le château de Beauvais depuis les bords du Cher.L'occupation humaine est attestée à Azay-sur-Cher dès le Paléolithique et 23 gisements de haches néolithiques ont également été retrouvés sur le territoire communal. Un abondant mobilier lithique a été découvert à la Gitonnière. Une sépulture de l'Age du Bronze a été mise au jour au Closeau des Roguets. Plusieurs enceintes ont également été repérées par avion, notamment dans la vallée du Cher. Les vestiges de l'aqueduc gallo-romain qui amenait les eaux de la fontaine de Fontenay, située sur la commune voisine d' Athée-sur-Cher où d'autres fragments sont conservés, jusqu'à Tours, subsistent dans le parc du château du Coteau.Une voie romaine passait dans la vallée entre le Cher et le Filet. A la Bodine, en limite d'Athée, se trouvait un important site gallo-romain entouré de fossés. Au Moyen Age, le défrichement de la forêt du plateau s'est accompagné de l'implantation de plusieurs communautés monastiques, notamment celle qui s'établit au prieuré Saint-Jean-du-Grais. Azay fut occupé au 14e siècle par les troupes anglo-gasconnes ; repris ensuite par la garnison de Tours, le bourg fut incendié en représailles, d'où l'ancien nom d'Azay-le-Brûlé donné à cette commune (ce fut également le cas d'Azay-le-Rideau, mais au 15e siècle).

L'importance du trafic fluvial sur le Cher est attestée jusqu'en 1914. Au lieu-dit "le Port" un bac permettait de franchir le Cher avant la construction du pont ; à proximité était installé un couvent d'Ursulines. Les maisons des bateliers se sont implantées en rive droite du Cher mais l'habitat s'est peu développé sur cette partie de la commune. On dénombrait 342 feux en 1709 ; en 1806, Azay comptait 1201 habitants. En 1886 on dénombrait 1331 habitants, et seulement 1052 en 1931. Une reprise démographique s'est amorcée après la Seconde guerre mondiale et l'on comptait 1194 habitants en 1968. A partir de 1970, l'accroissement démographique lié à l'exode urbain s'accélère et les constructions nouvelles se multiplient ; en 1982, la population était de 1830 habitants et elle a atteint 3082 habitants en 2017.

Aires d'études Canton de Bléré
Adresse Commune : Azay-sur-Cher

Références documentaires

Documents figurés
  • Azay-sur-Cher, plan cadastral de 1826./exécuté par Jean-Baptiste Louis Lecoy, géomètre, sous la direction de M. Paumier, directeur des contributions et de M. Fanost, géomètre en chef. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3P).

Bibliographie
  • CARRE de BUSSEROLE, J.X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours, 1883.

  • COUDERC, Jean-Marie (dir.). Dictionnaire des communes de Touraine. Tours : CLD, 1982.

  • GORRY, Jean-Michel. Paroisses et communes de France. Dictionnaire d'histoire administrative et démographique. Indre-et-Loire. Paris : CNRS, 1985.

  • RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Mayenne : Joseph Floch éditeur, 1971, 5e édition. (1ère édition Tours, 1930).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.