Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Chenonceaux

Dossier IA37005268 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Voir

Aspects géographiques

Le château de Chenonceau.Le château de Chenonceau.

La commune de Chenonceaux est située à 31 km à l’est de Tours et à 7 km à l’est de Bléré, chef-lieu de canton. Elle couvre 433 hectares. La limite sud de la commune passe au milieu du Cher ; d’est en ouest, le long de la rivière, le territoire communal s’étend sur environ 1,6 km, et du nord au sud sur près de 4,5 km, limité à l’ouest par Civray de-Touraine et à l’est par Chisseaux. Près de la rivière, la plaine alluviale dont l’altitude varie de 8 à 18 mètres, est bordée par un coteau calcaire au pied duquel passent la route de Bléré à Montrichard et la voie ferrée. La vigne y est cultivée dans les sols calcaires et argilo-calcaires et produit des vins d’appellation contrôlée Touraine-Chenonceaux. Au-dessus de ce coteau et jusqu’au nord de la commune s’étend un plateau boisé aux sols pauvres dont l’altitude varie de 110 à 128 mètres.

La place du bourg.La place du bourg.

Le bourg s’étend d’est en ouest au pied du coteau. L'habitat est réparti sur la moitié sud de la commune, tandis que la moitié nord principalement boisée constitue l'une des franges sud de la forêt d'Amboise. Le château et son parc occupent toute la partie sud de la commune, entre la rivière et la voie ferrée. Le parc du domaine de Chenonceau est classé Monument historique par arrêté du 7 novembre 1962 et s’étend également sur les communes de Civray-de-Touraine et de Francueil. Le château, de renommée mondiale, attire plus de 860 000 visiteurs chaque année. Actuellement, Chenonceau désigne le château et son domaine, Chenonceaux la commune.

Repères historiques

La façade ouest de la galerie, depuis la rive sud du Cher.La façade ouest de la galerie, depuis la rive sud du Cher.Au XIe siècle, le cartulaire de Noyers mentionne le lieu Chenumcellum et une charte de l'abbaye de Villeloin, la parochia de Chenoncellis en 1105.

Au XIVe siècle, la forme Chenunceau est en usage. D’abord simple fief relevant du château d'Amboise, appartenant à la famille Marques dont le premier seigneur connu est le chevalier Guillaune, cité à partir de 1234, Chenonceau ne fut érigé en châtellenie qu’en 1514. Dès 1513, le fief était entré en possession de Thomas Bohier qui rendit hommage au roi pour sa châtellenie en janvier 1515.

Une maladrerie est mentionnée au bourg au XVIIe siècle. En 1793, la paroisse est supprimée et rattachée à celle de Civray jusqu'en 1841.

La population était de 48 feux en 1687 et de 97 feux juste avant la Révolution. On comptait 363 habitants en 1820 et 356 en 1921. Le premier plan cadastral a été levé en 1824. La commune n’a pas connu d’augmentation ou de diminution significative de sa population puisqu’en 1982, on comptait 361 habitants et 353 en 2012. Aucun immeuble d’habitation collective n’a été construit au cours de la seconde moitié du 20e siècle, permettant à Chenonceaux de conserver le caractère d’un village rural. La redécouverte de l'activité horticole développée sur la commune entre 1840 et 1920 (pépinières Méchin-Dessert) a conduit à la création dans le bourg d'un jardin de pivoines en 2019.

Aires d'études Canton de Bléré
Adresse Commune : Chenonceaux

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral de 1824/ exécuté par M. Delaunay, géomètre, sous la direction de M. Paulmier, directeur des contributions et de M. Fanost, géomètre en chef. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3P).

Bibliographie
  • CARRE DE BUSSEROLLES, J.-X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1883. (3 vol.).

  • CHEVALIER, Casimir (abbé). Promenades pittoresque en Touraine ; la vallée du Cher de Tours à Chenonceau. Tours : A. Mame et fils, s.d. [19e siècle].

  • COUDERC, Jean-Mary (dir.). Dictionnaire des communes de Touraine. C.L.D., 1987.

  • GORRY, Jean-Michel. Paroisses et communes de France. Dictionnaire d'histoire administrative et démographique. Indre-et-Loire. Paris : CNRS, 1985.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.