Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Prinçais : château

Dossier IA36008039 réalisé en 2013

Fiche

Appellations château de Prinçais
Parties constituantes non étudiées puits
Dénominations château
Aire d'étude et canton Parc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
Adresse Commune : Tournon-Saint-Martin
Lieu-dit : Prinçais
Cadastre : 2013 C 1197, 1198, 1205, 1206, 1207, 1613

Fief et seigneurs de Prinçais (Prinçay) sont mentionnés dès le 13e siècle : en 1260, le fief est confisqué à Hugues de Prinçais. Il relevait, dès le milieu du 17e siècle, à la fois de la châtellenie de Tournon (obédience tourangelle), de celles du Blanc-en-Berry (obédience berrichonne) et du Blanc-en-Poitou (obédience poitevine). Les "fief de Prinçay" et de "Royan de Prinçay" figurent dans les aveux et dénombrement des deux châtellenies blancoises au 18e siècle.

Ce château, supposé du 15e siècle, mesurait 12 m de long sur 9 m de large, selon les estimations de M. Plaux. Il était doté d'une tour à chacun de ses angles (le plan cadastral de 1812 en figure même cinq) et d'un colombier. Un oratoire (avec bénitier) se trouvait dans la tour est, au deuxième étage.

L'édifice, qui s'élevait sur au moins trois niveaux, a été démantelé (pierre, charpente et terre cuite architecturale) tout au long du 20e siècle ; des encadrements de portes, des meurtrières de tours ainsi qu'une cheminée ont été ôtés et équipent aujourd'hui des propriétés de Martizay et de Néons-sur-Creuse (porte du 15e siècle au château du Soudun). La maison qui jouxtait le château au sud-ouest a été habitée jusque dans les années 1920.

Période(s) Principale : 15e siècle, 16e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle, 2e moitié 19e siècle

Les vestiges de l'ancien château de Prinçais et de ses dépendances (grange, étable, écurie, colombier, four, mare, puits) sont aujourd'hui envahis par la végétation. On distingue encore les ruines de trois tours (certaines culminant à plus de cinq mètres de haut).

Au sud-ouest, se trouvent les vestiges d'une habitation plus récente (19e siècle), accolée au château (et occupée jusque dans les années 1920).

Le puits est en assez bon état.

États conservations vestiges
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Collection privée. Histoire de Tournon-St-Martin et ses environs.

  • Collection privée. Histoire de Tournon-St-Martin et ses environs.

Documents figurés
  • Ruines du château de Prinçais. Michel Plaux, 1970. (Collection privée).

  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Tournon/ sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur, par M. Alisard, géomètre du cadastre, terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 224, 14 à 31).

  • Ruines du château de Prinçais./Jean-Louis Soubrier, septembre 1957. (Musée archéologique de Martizay, photo n°873).

  • Ruines du château de Prinçais./Jean-Louis Soubrier, septembre 1957. (Musée archéologique de Martizay, photo n°872).

  • Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury. Levée vers 1754-1766.

Bibliographie
  • BENARROUS, Renaud. Rapport d'activité (2011). Étude archéologique et historique du canton de Tournon-St-Martin (Communes de Fontgombault, Lureuil, Martizay, Preuilly-la-Ville, Sauzelles, et Tournon-St-Martin) . Orléans : Service régional d'Archéologie (SRA) Centre, 2011.

    Annexe, fiche TO 07
  • LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton, 2002.

  • PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional de la Brenne, Association touristique de Néons-sur-Creuse, 2013.

    p.38
Périodiques
  • PLAUX, Michel. Les grandes dates de l'histoire Tournonaise, les fiefs tournonais. Bulletin Municipal de Tournon-Saint-Martin. N°14, septembre 1986, n°15, décembre 1986.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Desagher Julia - Benarrous Renaud