Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Quai (culées du pont George V)

Dossier IA45002884 réalisé en 2009
Dénominations quai
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Orléans
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Orléans
Adresse : quai de Prague , quai des Augustins , quai Cypierre , quai du Châtelet

En 1768, Louis XV ordonne la construction d'un quai pour faire la communication du nouveau pont (pont George V terminé en 1763) et de la rue Royale nouvellement percée (1752-1760) avec les structures portuaires amont (quais de la Poterne et de la Tour Neuve) en cours de construction. Les usagers des berges du fleuve rencontraient à l'époque des difficultés de circulation par manque de liaison est-ouest le long de la Loire. Ils devaient remonter dans le centre de la ville pour passer de l'est du pont à l'ouest du pont et inversement. Cette situation engendrait quantité de retards et d'accidents. L'ouverture d'une liaison directe le long de la Loire se heurte à la présence de la forteresse du Châtelet dont le fleuve baigne les murs. On propose deux solutions pour remédier à ce problème : la démolition du Châtelet envisagée dès 1764 et le gain sur le fleuve de la largeur d'un quai fondé sur pilotis. Pour des raisons de coût et d'esthétisme, on s'oriente plutôt vers la première solution. Le roi accepte de participer à la dépense du quai "qui est une dépendance du pont" qu'il a fait construire et "auquel il est aussi nécessaire pour sa décoration qu'il l'est pour l'utilité des habitants". Cette notion d'embellissement et de mise en valeur du pont et de la ville est très présente à cette période. Pourtant rien ne se fait dans l'immédiat. Vers 1774, un passage provisoire est mis en place le long du Châtelet. En 1784, un quai d'une largeur suffisante au passage de deux voitures de front est établie entre le fleuve et la forteresse. Le Châtelet est détruit pendant la Révolution. Les deux quais établis au niveau des culées du pont Royal (ou George V) ont été réalisés durant les années qui suivent la construction du pont (1763). Sur la rive droite et en amont du pont, le quai n'a été achevé qu'à la fin du XVIIIe siècle lorsque la forteresse du Châtelet a été détruite. Pour la rive gauche, il paraît probable que les travaux aient été effectués durant les années 1763-1770. En outre, les plans datés du tout début du XIXe siècle (1806 et 1813) représentent une cale abreuvoir simple sur la rive droite (quai Cypierre), immédiatement en aval du pont. Cette cale est supprimée durant la seconde moitié de ce même siècle. Enfin, il est intéressant de rapprocher un projet daté de 1904 relatif à la mise en place d'une poulie sur le parapet du pont Royal destinée à faciliter le halage sous ce pont à une "poulie cabestan" encore visible aujourd'hui sur le parapet du pont de Gien. La poulie de Gien a été installée vers 1896 et permettait de haler les bateaux sans barrer la circulation sur le pont.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle

Les quais sont situés au niveau des culées du pont George V (côté rive gauche et rive droite). Ils mesurent de 150 à 200 mètres de long de part et d'autre du pont sur chacune des deux rives. Des petits escaliers droits permettent l'accès au fleuve. De nombreux organeaux ont été fixés sur le mur de quai pour attacher les bateaux. Des échelles de crues et des marques de crues sont visibles sur les culées du pont.

Murs pierre
Typologies quai : rive construite d'un cours d'eau, d'un port

Numéros de deux ouvrages dans la base DIREN : 45234-8 et 45234-13.

Statut de la propriété propriété publique
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie