Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Quais de Jargeau

Dossier IA45002855 réalisé en 2009
Dénominations quai
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Jargeau
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Jargeau

Au tout début du XVIIIe siècle, il semble que la levée longeant le fleuve est interrompue au niveau de la ville de Jargeau, aussi des quais sont-ils probablement réalisés pour défendre la ville des crues au milieu du XVIIIe siècle. Ces quais sont améliorés suite au devis proposé en 1778 par l'ingénieur Normand. Ce dernier va en effet faire « réparer les quais de la ville » et y « établir un chemin de halage sûr et commode ». C'est probablement à cette date que le quai est percé d'une rampe perpendiculaire au fleuve (l'arche à Barrault) destinée à relier la ville et le port à Guihut à la Loire (« il sera pratiqué un arceau de 12 pieds d'ouverture »). Le mur de quai est exhaussé en 1781-1782 en amont et en aval du pont. Le 8 mai 1812, lors d'une délibération du conseil municipal, ce dernier expose que depuis trois ans des réparations urgentes ont été ordonnées aux "murs de face du quai" mais que les travaux sont mal faits et incomplets. Ces murs menacent ruines et pourraient être détruits par une débâcle ou une crue ainsi que la soixantaine de maisons qui longent le quai. Le conseil demande que des réparations soient faites d'urgence mais celles-ci ne sont effectuées qu'entre 1816 et 1819. En 1837, la ville est équipée d'un « quai très étroit où les voitures ne circulent pas ». Ce quai est dépourvu de cale et de tout moyen d'accès pour les bateaux. Cette situation motive la rédaction de plusieurs projets de ports qui restent cependant sans suite. Il faut attendre plus de dix ans pour qu'enfin un port vis-à-vis de la ville de Jargeau soit réalisé (1848-1855). Dans le même temps et suite à la crue dévastatrice de 1846 qui a endommagé le quai de Jargeau aux abords du pont, il est décidé en 1847 d'exhausser le quai pour mettre la commune à l'abri de nouvelles crues. Ces travaux sont à replacer dans un contexte plus général, celui de l'exhaussement de toutes les levées de la Loire avec la mise en place de banquettes. Dans la traversée de Jargeau, il s'agit de surélever le parapet du mur de quai de 50 cm au-dessus de la crue de 1846. En 1875-1876, les murs de quais de Jargeau sont consolidés et de nouveau exhaussés (de 1,50 m à 2 mètres). Ces murs constituent la ligne de défense de la ville contre les inondations et se raccordent en amont et en aval à la levée.

Période(s) Principale : milieu 18e siècle
Principale : milieu 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Les quais de la ville de Jargeau s'étendent rive gauche, de part et d'autre du pont, sur environ 500 mètres de long. Ils sont équipés de plusieurs escaliers doubles et des boucles d'amarrages sont établies à diverses hauteurs sur le mur vertical du quai.

Typologies quai : rive construite d'un cours d'eau, d'un port

Ouvrage non repéré par la Diren.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/50e, 1877, détail. Par Sainjon (ingénieur). (école nationale des Ponts-et-Chaussées, 16458/C871). (cf. illustration n° IVR24_20134500172NUCA).

  • Encre sur calque, détail, 1847. (archives départementales du Loiret, 2 S 100). (cf. illustration n° IVR24_20094500306NUCA).

  • Carte postale ancienne. (archives départementales du Loiret, Coll. M. Rigaud 897). (cf. illustration n° IVR24_20074500049NUCB).

  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19924500236N).

  • Carte postale ancienne. (archives départementales du Loiret, Coll. G Pouillot 1197). (cf. illustration n° IVR24_20074500014NUCB).

  • Encre et aquarelle sur papier collé, Ech. 1/1000e, 60 x 31, 1889. Par Guillon (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30872). (cf. illustration n° IVR24_20064500256NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie