Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Raffinerie de sucre, actuellement école primaire Charles Pensée (36 rue du Bourdon-Blanc)

Dossier IA45003211 inclus dans Quartier Saint-Euverte réalisé en 1989

Fiche

Appellations Charles Pensée
Destinations école primaire
Dénominations raffinerie de sucre, école
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 36 rue du Bourdon-Blanc , 23bis, 25 rue des Pensées
Cadastre : 1823 B 1091 ; 2012 BN 306

Cet édifice a sans doute été construit entre 1801 et 1822. La raffinerie de sucre Bussière y était en effet installée de 1804 à 1820 ou 1829 (selon les sources). Celle-ci aurait ensuite été louée à la ville et convertie en caserne.

Les Frères des Ecoles chrétiennes également appelés Frères de la Doctrine chrétienne ou encore de Saint-Bonose, qui sont issus de l'institution fondée par saint Jean-Baptiste de La Salle au 17e siècle à Reims, quittent leur établissement de la rue Saint-Euverte en 1837, et s'installent dans l'ancienne raffinerie donnant rue du Bourdon-Blanc et rue de la Treille (actuelle partie nord de la rue des Pensées).

Des transformations y sont opérées par l'architecte Pagot, une chapelle y est édifiée en 1837. Une source indique que la chapelle abritait un autel dans lequel était placée une châsse à l'italienne où étaient conservés les restes du martyr saint Bonose, extraits des catacombes de Rome et envoyés aux Frères d'Orléans par le pape Grégoire XVI. En 1845, les Frères dirigeaient six écoles communales fréquentées par 1500 enfants, ainsi qu'une classe d'adultes et l'école de détenus. En 1901, une source indique que le bâtiment est occupé par une école municipale de jeunes filles.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle , daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Pagot, architecte, attribution par travaux historiques

Cette école, ancienne raffinerie de sucre, a été édifiée sur une importante parcelle traversante en forme de L inversé. Les différents corps de bâtiment sont construits en maçonnerie enduite. L'accès principal est situé rue du Bourdon-Blanc, mais la façade postérieure, rue des Pensées, comporte également plusieurs ouvertures, dont d'anciennes portes cochères. Le bâtiment principal comporte deux étages carrés et un étage de comble, tandis que celui situé dans son prolongement vers le sud ne compte qu'un seul étage carré. Une cour a été aménagée devant la façade antérieure. Le toit en ardoise est à longs pans. Le bâtiment possède une cave.

Murs maçonnerie enduit
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété de la commune
Sites de protection zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales d'Orléans. Série M : 11 M 251. Bâtiments municipaux. École des Frères de la doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823.

  • Archives municipales d'Orléans. Série M : 11 M 252. Bâtiments municipaux. École primaire Charles Pensée, 36 rue du Bourdon-Blanc. 1921-1959.

  • Archives municipales d'Orléans. Série M : M 3425. École primaire Charles Pensée, 36 rue du Bourdon-Blanc.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Pouvreau Pascale - Boscal de Reals Aude - Cornilleau Florence