Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Rue Nationale

Dossier IA37004997 inclus dans Réseau routier réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Pour l'architecte Camille Lefèvre auquel est confié le plan d'aménagement de la rue Nationale fin 1940, la reconstruction de la rue Nationale doit avant tout permettre d'adapter l'axe au trafic croissant des automobiles. L'architecte se montre en faveur d'un élargissement de la rue, au grand dam de personnalités influentes de Tours qui prônent le maintien à sa largeur d'avant-guerre. Après plusieurs mois pendant lesquels la presse locale se fait l'écho du débat qui oppose farouchement ces deux camps, et à l'issue de longues discussions avec le ministère des Travaux publics, la largeur de la rue Nationale est finalement fixée à 23 mètres à la fin de l'année 1941. Sur la base d'une proposition de Lefèvre en 1942, le principe de l'ordonnancement des futurs immeubles de l'entrée de ville et de la rue Nationale est toutefois celui de la continuité, soit un alignement d'immeubles de trois étages mansardés, très inspirés des constructions précédentes.

De nouvelles destructions touchant la ville de Tours en 1943 et 1944, le plan Lefèvre est repris par Jean Dorian, désigné urbaniste en chef de la reconstruction tourangelle à la Libération. Tout en conservant la perspective initiale et l'élargissement de la rue Nationale, Dorian établit un projet d'aménagement plus ambitieux qui offre au quartier nord une trame viaire largement repensée.

En 1946, le ministère de la Reconstruction charge l'architecte Pierre Patout de diriger les opérations de la zone sinistrée nord. À la recherche d'une nouvelle esthétique pour l'entrée de ville monumentale, celui-ci intègre à sa réflexion le problème de la déclivité de la rue Nationale, évaluée à sept mètres entre les places Anatole-France et Jean-Jaurès. Il envisage un système de placettes disposées aux différents carrefours de l'axe, permettant selon ses termes "d'écluser la pente". L'architecte travaille aussi longuement sur la composition ordonnancée des futurs immeubles, ébauchant progressivement dans un style tourangeau revisité des ensembles coiffés de toitures d'ardoise, des façades de pierre blanche rappelant le tuffeau des maisons anciennes.

Plan d'ensemble de la rue Nationale : projet de placettes à angles droits, P. Patout arch., novembre 1946. (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 762).Plan d'ensemble de la rue Nationale : projet de placettes à angles droits, P. Patout arch., novembre 1946. (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 762).

En 1948 toutefois, Patout doit reprendre son étude pour le haut de la rue Nationale, le service des Monuments historiques lui demandant de dégager l'église Saint-Julien de toute construction. Le second modificatif du plan d'aménagement et de reconstruction entérine en 1950 le report des constructions ordonnancées au sud de l'axe des rues Colbert et du Commerce. L'exclusion de la partie intacte de la rue du périmètre de reconstruction entraîne de même une simplification du projet initial, limitant l'édification des nouveaux îlots bordant la rue Nationale à la zone sinistrée.

Enfin, la décision de reconstruire le Crédit Lyonnais dans la partie ancienne de l'artère fait ressurgir le débat sur l'élargissement de celle-ci. Fort réticent à l'idée de frapper d'alignement des immeubles non sinistrés, le conseil municipal envisage en 1951 la possibilité de créer des passages couverts en rez-de-chaussée des bâtiments anciens. Conformément à la volonté du ministère de la Reconstruction, la succursale du Crédit Lyonnais est édifiée en 1956 en suivant le nouvel alignement de la rue Nationale. Jugée peu prioritaire, la réalisation des passages couverts est reportée sine die dans l'attente de crédits supplémentaires, avant d'être officiellement abandonnée par la nouvelle mandature au début des années 1960.

Appellations rue Nationale
Parties constituantes non étudiées immeuble, boutique, banque, restaurant, passage d'entrée
Dénominations rue, front bâti
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale
Cadastre : 2010 DW 5 ; 2010 DY 151 à 158, 168, 169, 175 à 179, 192 à 197, 277 ; 2010 DZ 84 à 92, 101 à 107, 179 à 189

Édifiée sur le tracé de la route d'Espagne, la rue Nationale résulte des travaux lancés au 18e siècle sous la conduite de l'intendant Du Cluzel aux fins de réalisation d'une grande perspective nord-sud. Cette artère commerçante, large d'une quinzaine de mètres et bordée d'immeubles ordonnancés, est au début du 20e siècle un lieu animé et apprécié des Tourangeaux qui l'empruntent quotidiennement en grand nombre, malgré des embouteillages permanents et des trottoirs envahis d'étals. Les bombardements qui frappent l'entrée nord en juin 1940 déclenchent un vaste incendie qui s'étend de part et d'autre de la rue Nationale jusqu'aux rues Néricault-Destouches et Emile-Zola, détruisant les deux tiers de cette artère principale. Le caractère prioritaire de la reconstruction de la rue Nationale est reconnu par les plus hautes instances ministérielles qui en confient le plan d'aménagement à l'architecte Camille Lefèvre dès la fin de l'année 1940. Faisant l'objet de vifs débats tout au long de 1941, la reconstruction de la rue Nationale répond finalement à deux principes : un élargissement de la quinzaine de mètres avant destruction à 23 mètres d'une part, d'autre part des élévations de trois étages s'intégrant à la silhouette des immeubles anciens conservés dans le tiers sud de la rue. C'est finalement l'architecte Pierre Patout, chargé en 1946 par le ministère de la Reconstruction de diriger les opérations de la zone sinistrée nord, qui livre dans un style tourangeau revisité des ensembles coiffés de hautes toitures d'ardoise et des façades de pierre blanche rappelant le tuffeau des maisons anciennes. Les chantiers des six îlots M, E, I, H, G et P qui bordent la rue Nationale se déroulent successivement de 1950 à 1959.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1949, daté par source
Auteur(s) Auteur : Patout Pierre, architecte, attribution par source

Cet aménagement urbain est formé par l'alignement de six îlots reconstruits de part et d'autre de la rue Nationale (îlots E, M, P, I, H et G), ainsi que de l'agence du Crédit Lyonnais édifiée dans la partie non sinistrée, au croisement avec la rue Etienne-Pallu. L'ensemble est caractérisé par une même ordonnance architecturale appliquée aux façades sur rue des immeubles, ainsi qu'à quelques travées en retour sur les rues perpendiculaires adjacentes. Pour chacun des îlots E, M, P, I, H et G, les édifices bordant la rue Nationale composent un bâti linéaire très homogène, comprenant un rez-de-chaussée commercial entresolé et trois étages-carrés. L'augmentation graduelle du niveau d'entresol des boutiques permet de compenser, sur la longueur d'un îlot, l'importante déclivité de la rue du nord au sud. L'élévation en retrait des trois étages supérieurs ménage une terrasse au-devant du premier étage et forme un auvent filant pour les commerces. Chacun de ces niveaux d'habitation présente un type de garde-corps différent : au premier étage, une longue terrasse filante est délimitée par un garde-corps plein en béton, revêtu d'un plaquis de pierre ; au deuxième étage, une série de balcons individuels avec garde-corps en ferronnerie présentant un léger ressaut aux deux angles ; au troisième étage, un simple garde-corps de même nature. Les fenêtres et portes-fenêtres d'origine possèdent un châssis et des contrevents métalliques. Ces six îlots disposent en façade sur la rue Nationale d'un parement de pierre blanche, découpé en plaques et scellé à une maçonnerie traditionnelle en moellons. Ils sont coiffés de toits à longs-pans et croupes couverts d'ardoise et hérissés de souches de cheminées en brique. Le Crédit Lyonnais suit une composition strictement similaire. Six pavillons d'angle, disposés symétriquement de chaque côté de la rue Nationale, viennent compléter cette ordonnance monumentale. Adoptant un plan carré, ils comptent un rez-de-chaussée, un entresol et trois étages-carrés dont aucun n'est élevé en retrait. D'un gabarit différent et comportant une couverture pyramidale, ces pavillons d'angle se différencient d'autant plus des immeubles mitoyens que le balcon de leur premier étage carré sur la rue Nationale forme saillie. Deux d'entre eux se positionnent aux angles nord des îlots E et G, constituant de véritables pavillons d'entrée de la rue Nationale. Les quatre autres pavillons font partie de la placette imaginé par Pierre Patout au carrefour des rues des Halles et de la Scellerie pour rattraper la déclivité de la rue. Ils forment également, avec quatre autres corps de bâtiment, de plan rectangulaire et comportant un niveau de moins (absence d'entresol), un dispositif volumétrique qui établit une transition entre l'élévation de la rue Nationale et celle des rues des Halles et de la Scellerie, qui lui sont perpendiculaires.

Murs pierre
plaquis
béton armé
maçonnerie
moellon
Toit ardoise
Plans ensemble concerté
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, entresol, 3 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
croupe
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 8. Ordonnance architecturale et largeur de la rue Nationale., 1948-1957.

  • AC Tours. Projet architectural établi par l'architecte en chef P. Patout 149 W 21. Place Anatole-France et rue Nationale : esquisses d'élévation et de plan masse, 1946-1949.

  • AC Tours. Projet architectural établi par l'architecte en chef P. Patout 149 W 21. Ensemble architectural de la rue Nationale et de la place Anatole-France, 1948-1953.

  • AC Tours. Projet architectural établi par l'architecte en chef P. Patout 149 W 22. Rue Nationale, 1946-1952.

Documents figurés
  • Calque : plan dressé en novembre 1946. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 754). (cf. illustration n° IVR24_20103701712NUC2A).

  • Calque : esquisse, [1947]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 894). (cf. illustration n° IVR24_20113701673NUCA).

  • Photogr. pos. n et b. (d'après plaque de verre, 1er quart 20 siècle). Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 101 Fi 3.6.18). (cf. illustration n° IVR24_20103700269NUCA).

  • Calque : plan dressé le 27 avril 1953. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 814). (cf. illustration n° IVR24_20103701716NUC2A).

  • Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 22. Impr. photoméc., [1959]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf. illustration n° IVR24_20103702572NUCA).

  • Le problème de la rue Nationale / Paul Métadier, Tours : Arrault et Cie, 1942, p. 29. Impr. photoméc. n. et b., [1942]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 770). (cf. illustration n° IVR24_20103702573NUCA).

  • Le deuxième sinistre de la rue Nationale : sa reconstruction / Paul Métadier, Tours : Arrault et Cie, 1943, p. 65. Impr. photoméc. n. et b., [1943]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 769). (cf. illustration n° IVR24_20103702574NUCA).

  • Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., [3e quart 20e siècle]. Par Valoire (éditeur). (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2389). (cf. illustration n° IVR24_20103702575NUCA).

  • Calque : plan dressé le 10 octobre 1951. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 812). (cf. illustration n° IVR24_20103701723NUC2A).

  • Tirage : plan, [1951]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 8). (cf. illustration n° IVR24_20113700915NUC2A).

  • Calque : plan dressé le 9 octobre 1947. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 893). (cf. illustration n° IVR24_20113701672NUCA).

  • Annuaire statistique, administratif, commercial et touristique d'Indre-et-Loire / Angers : H. Siraudeau et Cie, 1951. Impr. photoméc. : n. et b. Par Deslis (éditeur). (archives municipales de Tours, 91 C 156). (cf. illustration n° IVR24_20113700917NUC2A).

  • Calque : plan dressé en novembre 1946. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 762). (cf. illustration n° IVR24_20103701713NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en novembre 1947. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 783). (cf. illustration n° IVR24_20103701722NUC2A).

  • Photogr. pos., n. et b., [196.?]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 531 W 31). (cf. illustration n° IVR24_20113700929NUC2A).

  • Calque : esquisse réalisée en juillet 1946. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20113701510NUCA).

  • Calque : esquisse réalisée en juillet 1946. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20113701509NUCA).

  • Tirage : plan, [1951]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 8). (cf. illustration n° IVR24_20113700916NUC2A).

  • Calque : esquisse réalisée en juillet 1946. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20113701507NUCA).

  • Calque : plan, [1948]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 829). (cf. illustration n° IVR24_20103701715NUC2A).

  • Photogr. pos., n. et b., [196?]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 531 W 31). (cf. illustration n° IVR24_20113700928NUC2A).

  • Calque : plan, [1947]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 847). (cf. illustration n° IVR24_20103701690NUC2A).

  • Calque : plan, [1947]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 846). (cf. illustration n° IVR24_20103701689NUC2A).

  • Calque : étude, [1947]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 835). (cf. illustration n° IVR24_20103701699NUC2A).

  • Calque : étude, [1947]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 842). (cf. illustration n° IVR24_20103701727NUC2A).

  • Calque : étude, [1947]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 773). (cf. illustration n° IVR24_20103701726NUC2A).

  • Calque : études, [1947]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 848). (cf. illustration n° IVR24_20103701698NUC2A).

  • Calque : esquisse réalisée en juillet 1946. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20113701508NUCA).

  • [Rue Nationale] / Auteur inconnu. D'après une plaque de verre du début du 20e siècle. 1 photogr. pos. : n. et b. (AC Tours. 101 Fi 3.6.18).

  • La rue Nationale à Tours / Auteur inconnu. [1942]. 1 impr. photoméc. n. et b. Extr. de : "Le problème de la rue Nationale" / Paul Métadier, Tours : Arrault et Cie, 1942.

    p. 29
  • La rue Nationale telle qu'elle était et telle qu'on voudrait la voir renaître / Auteur inconnu. [1943]. 1 impr. photoméc. n. et b. Extr. de : "Le deuxième sinistre de la rue Nationale : sa reconstruction" / Paul Métadier, Tours : Arrault et Cie, 1943.

    p. 65
  • La rue Nationale à Tours / Pierre Patout. Juillet 1946. 4 calques : esquisses de plans masse et d'élévations (AC Tours. 149 W 21).

  • Ville de Tours. Rue Nationale. Plan d'ensemble / Pierre Patout. 1:2000. Novembre 1946. 2 calques : plans masse et élévations (AC Tours. 149 W 21, S 754 et S 762).

  • [Etudes pour la rue Nationale : ordonnance et placettes] / Pierre Patout. [1947]. 6 calques : esquisses et perspectives d'élévations (AC Tours. 149 W 22, S 773, S 835, S 842, S 846, S 847 et S 848).

  • Département d'Indre-et-Loire. Ville de Tours. Place Anatole-France et Rue Nationale / Pierre Patout. 1:1000. Novembre 1947. 1 tirage : plan masse et élévations (AC Tours. 149 W 21, S 783).

  • [Etudes sur l'axe de l'église Saint-Julien] / Pierre Patout. 1:200 et s. e. 9 octobre 1947, [1947] et [1948]. 3 calques : esquisses (AC Tours. 149 W 22, S 829, S 893 et S 894).

  • Projet d'aménagement de la rue Nationale [partie non sinistrée] / Auteur inconnu. 1:500. [1951]. 2 tirages : plan et perspective d'élévation (AC Tours. 149 W 8).

  • Au coeur de la ville, la rue Nationale renaissante / Deslis. 1951. 1 impr. photoméc. : n. et b. Extr. de : "Annuaire statistique, administratif, commercial et touristique d'Indre-et-Loire" / Angers : H. Siraudeau et Cie, 1951 (AC Tours. 91 C 156).

  • Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme. Ville de Tours, Indre-et-Loire. Ensemble architectural de la rue Nationale et place A. France. Pavillon nord îlot I / Pierre Patout. 1:50. 10 octobre 1951. 1 calque : détail des façades à l'angle nord-ouest de l'îlot (AC Tours. 149 W 21, S 812).

  • Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme. Ville de Tours, Indre-et-Loire. Ensemble architectural de la rue Nationale et place A. France. Îlot H / Pierre Patout. 1:200. 27 avril 1953. 1 calque : élévation des façades ordonnancées (AC Tours. 149 W 21, S 814).

  • [Vue générale de l'alignement des façades rue Nationale des îlots G, H et I] / Auteur inconnu. [1959]. 1 impr. photoméc. : n. et b. (ill. de périodique). Extr. de : "Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 22.

  • [Vue de l'îlot E à l'angle des rues Nationale et du Commerce] / Valoire (éditeur). [3e quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AC Tours. Fonds Henri Goarnisson 117 Fi 2389).

  • [Vues aériennes rapprochées de la rue Nationale] / Auteur inconnu. [196?]. 2 photogr. pos. : n. et b. (AC Tours. 531 W 31).

Bibliographie
  • CALVET, Anne, CASALIS, Isabelle. La reconstruction de la rue Nationale après la Seconde Guerre mondiale, TPFE : Histoire des villes : École d'architecture de Nantes : 1994.

  • CHEVEREAU, Sébastien. Tours reconstruit : des bombardements à la renaissance. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2003 (Provinces mosaïques).

    p. 54-58
  • LABUSSIÈRE, Jeannine, PRAT, Elisabeth. Tours cité meurtrie juin 1940. Chambray-lès-Tours : Éditions C. L. D., 1991.

    p. 158-160
  • MÉTADIER Paul. Que sera la rue Nationale en l'an 1950 ? Tours : Arrault et Cie, 1942.

  • MÉTADIER Paul. Le problème de la rue Nationale à Tours. Tours : Arrault et Cie, 1942.

  • MÉTADIER Paul. Le deuxième sinistre de la rue Nationale : sa reconstruction. Tours : Arrault et Cie, 1943.

  • POUPIN, Valérie. La reconstruction de la rue Nationale à Tours après la Seconde Guerre mondiale. 2 vol. Maîtrise : Histoire de l'art : Université François-Rabelais de Tours : 1997.

Périodiques
  • La reconstruction de la rue Nationale. La Dépêche, 24 septembre 1940.

  • La rue Nationale aura au moins 23 mètres de largeur. La Dépêche, 12 novembre 1940.

  • La rue Nationale aura définitivement 23 mètres. L'Etat prendra à sa charge les frais qui vont en résulter. La Dépêche, 17 novembre 1940.

  • L'élargissement de la rue Nationale : la chaussée sera portée à 15 mètres et les trottoirs à 4 mètres. La Dépêche, 18 novembre 1940.

  • Pourquoi la rue Nationale aura 25 mètres de largeur. La Dépêche, 17 décembre 1940.

  • En remontant la rue Nationale. Deux sectes farouches : les "Décamètres" et les "Anti-Décamètres". La Dépêche, 15 août 1941.

  • La reconstruction de la rue Nationale. De nouvelles raisons qui militent en faveur du maintien de la rue dans son état actuel. La Dépêche, 17 septembre 1941.

  • La question de l'élargissement de la rue Nationale suscite toujours une vive polémique. La Dépêche, 26 septembre 1941.

  • La pétition des commerçants de la rue Nationale. La Dépêche, 27 et 28 septembre 1941.

  • La majorité de la population tourangelle est favorable à un élargissement de la rue Nationale. La Dépêche, 4 octobre 1941.

  • Pour la rue Nationale : élargissement ou maintien à l'état actuel ? 21 mètres ! telle est la solution proposée par le conseil municipal. La Dépêche, 9 octobre 1941.

  • M. Hautecoeur, secrétaire général des Beaux-Arts, est venu s'informer de la reconstruction de la rue Nationale. La Dépêche, 21 octobre 1941.

  • La discussion sur la rue Nationale. La Dépêche, 30 octobre 1941.

  • La rue Nationale sera élargie à 25 mètres. La Dépêche, 19 novembre 1941.

  • La rue Nationale : création de Du Cluzel et de Cadet de Limay. La Dépêche, 11 février 1942.

  • Le plan de reconstruction de la rue Nationale. La Dépêche, 17 août 1942.

  • Le plan architectural de la zone Nord de la ville vient d'être approuvé à Paris ; deux îlots vont être construits rue Nationale de part et d'autre de la rue Richelieu. La Nouvelle République, 14 avril 1948.

  • Ce que sera la rue Nationale : M. Patout, architecte du gouvernement nous parle de son projet récemment adopté. La Nouvelle République, 20 avril 1948.

  • Le projet de reconstruction de la rue Nationale définitivement adopté. La Nouvelle République, 12 novembre 1948.

  • Les travaux de reconstruction vont commencer rue Nationale. La Nouvelle République, 1er décembre 1948.

  • Le Conseil municipal se prononce pour le maintien à 14m de l'alignement dans la partie non sinistrée de la rue Nationale... La Nouvelle République, 24 avril 1951.

  • Du côté d'hier : de la rue Royale à la rue Nationale. Le Magazine de la Touraine, avril 1984, n°10.

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce