Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Sous-préfecture, actuellement centre hospitalier Henri Ey (66 rue Saint-Laurent)

Dossier IA28000390 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Appellations centre hospitalier Henri Ey
Dénominations sous-préfecture, hôpital
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 66 rue Saint-Laurent

Les marqueurs stylistiques observés sur les façades de l’aile sur la rue Saint-Laurent (fenêtre surbaissée, piédroits formant bandeaux, bandeau, passage carrossable à bossage) invitent à la dater du 18e siècle. En 1811, l’édifice est figuré comme la sous-préfecture sur le cadastre ancien. Ces dernières étant créées en 1800, l’édifice est donc acquis par le département entre 1800 et 1811. Il est alors doté d’un plan en U, accessible depuis la rue Saint-Laurent par un passage carrossable distribuant à la fois le rez-de-chaussée de l’aile sur rue, l’escalier de l’aile en retour sur cour, et une cour prolongée par un vaste jardin. L’édifice reprend ainsi la typologie de l’hôtel particulier. La parcelle et l’aile sur la rue Mauté-Lelasseux sont associées à la sous-préfecture entre la seconde moitié du 19e siècle (cf. plans 1852-1853) et la première partie du 20e siècle (cf. carte postale). En 1948, la sous-préfecture est déplacée place du 11 août. L’édifice accueille aujourd’hui le centre hospitalier spécialisé Henri Ey.

Période(s) Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu

L’édifice est implanté sur une parcelle de 3 890 m², située à l’angle formé par les rues Saint-Laurent et Mauté-Lelasseux. Il est composé de trois ailes disposées selon un plan en U et d’une cour arrière. L’aile sur la rue Saint-Laurent est composée de neuf travées ordonnancées et de deux niveaux d’élévation séparés par un bandeau, elle est couverte par un toit à deux versants. Elle comporte une porte carrossable dont l’encadrement est traité en bossage. Les ouvertures sont composées d’arcs surbaissés dont les piédroits forment des bandeaux. La façade est couronnée par une corniche sculptée en cavet et quart-de-rond. L’aile sur la rue Mauté-Lelasseux est composée de quatre travées et de deux niveaux d’élévation, séparés par un bandeau prenant place sous un toit à deux versants dotés de croupes. Ses fenêtres prennent place sous des arcs surbaissés à clefs passantes. Elles sont surmontées de dessus de fenêtres moulurés en pierre de taille. Les chaînes d’angles de la façade sont montées en pierre de taille, elles portent une corniche moulurée en doucine et réglet. L’édifice est également accessible depuis un portail situé dans le prolongement de l’aile sur la rue Mauté-Lelasseux.

Murs calcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan régulier en U
Couvertures toit à deux pans
toit à deux pans croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre
Statut de la propriété propriété du département

Références documentaires

Documents figurés
  • Atlas de plans des bâtiments départementaux / Moutonnée. 1852-1853. Plans. (AD Eure-et-Loir. Série N : 4 N 13-16).

  • 280 - Nogent-le-Rotrou (E. et L.) La sous-préfecture. Début 20e siècle. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).

  • 79 - Nogent-le-Rotrou. La sous-préfecture. Début 20e siècle. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).

Bibliographie
  • JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton, tome 2. Tours : éditions Alan Sutton, 2011.

    p. 99.
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien