Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Touches : ferme

Dossier IA28000124 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées grange, étable, écurie, hangar agricole, puits
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Brunelles
Lieu-dit : Les Touches
Cadastre : 1811 D1 168 à 172 ; 1992 D2 147
Précisions commune fusionnée après inventaire Arcisses

Cette ferme pourrait remonter au 17e siècle, comme le montre une porte d'accès à la cave en sous-sol surmontée d'un arc en plein cintre. Composée de trois bâtiments en 1811 présents en plan sur le cadastre napoléonien, elle a été très transformée par la suite. En 1846, un bâtiment à usage probable de dépendance (parcelle D1 170 du cadastre de 1811) est détruit par Jean Mauté, probable propriétaire des lieux. Dans la seconde moitié du 19e siècle, le bâtiment principal, au nord-est, subit d'importants remaniements : rehaussement du comble à surcroît, agrandissement et percement de nouvelles ouvertures. Le bâtiment est, à fonction de dépendance, est également modifié dans la première moitié du 20e siècle (emploi de la brique et du ciment pour les encadrements de certaines ouvertures).

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Mauté Jean, commanditaire, attribution par source

Cette ferme isolée se compose de deux bâtiments organisés de manière perpendiculaire au nord-est d'une cour ouverte. - Le bâtiment principal est orienté au sud. Il s'élève sur trois niveaux : un sous-sol à usage de cave, un rez-de-chaussée surélevé et un comble à surcroît à fonction de stockage du grain et du foin. Il abrite, sous le même toit et d'ouest en est, le logis, une laiterie, une étable, une grange et une seconde étable. Les ouvertures sont quadrangulaires, à l'exception de la porte d'accès au sous-sol surmontée d'un arc en plein cintre et d'un oculus placé au-dessus de la porte d'entrée du logis. - Placé perpendiculairement au premier à l'est, le bâtiment secondaire comprend une grange et une écurie. Un puits de plan circulaire, difficilement accessible, se situe au nord de la ferme. Les murs sont en moellons de calcaire et de silex, couverts d'un enduit à pierre vue. Les encadrements des baies sont en pierre de taille de calcaire (bâtiment principal), en brique et/ou couverts d'un enduit ciment (bâtiment secondaire). Les chaînages d'angle et la corniche en doucine qui couronne les murs du bâtiment principal sont en pierre de taille de calcaire. Les toits sont à longs pans couverts en tuile plate et tuile mécanique (bâtiment principal) ou en tuile mécanique et en ardoise (bâtiment secondaire).

Murs calcaire
silex
enduit
moellon
Toit tuile plate, tuile mécanique, ardoise
Étages en rez-de-chaussée surélevé, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
Typologies ferme bloc à terre en rez-de-chaussée surélevé, cour ouverte, bâtiments dissociés, grange-écurie
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 539 à 3 P 540. Matrices cadastrales.

  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3855 à 3 P 3865. Plans cadastraux de 1811.

Documents figurés
  • Brunelles, Les Touches. Plan de localisation des bâtiments de la ferme./Florent Maillard. (Parc naturel régional du Perche).

  • Extrait du plan cadastral de 1811, section D1. Ferme des Touches. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3855 - 3865).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Casses Laetitia - Maillard Florent