Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Trémont : ferme

Dossier IA28000644 réalisé en 2019

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées écurie, remise, grange, hangar agricole, puits, étable, logement
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Trizay-Coutretot-Saint-Serge
Lieu-dit : Trémont
Cadastre : 1811 A 2, 4, 5, 6, 7 ; 2019 OC 110, 214, 215

Les parties les plus anciennes de la ferme de Trémont remontent au 18e siècle au plus tard. Il s'agit du logis qui conserve des baies de cette époque, tout comme la partie ouest de l'écurie du bâtiment nord. Les autres dépendances présentes en plan en 1811 ont été détruites par Octave-Jules Luce de Trémont, probablement au début du 20e siècle. A cette même époque, il entreprend la reconstruction de la ferme qui s'inscrit dans la mouvance des fermes modèles : plan rationnel, recherche de symétrie, de fermeture de la cour, séparations distinctes entre les animaux pour une meilleure hygiène et des dépendances de dimensions importantes pour une production accrue. Les dates portées sur les bâtiments témoignent de cette campagne de construction : 1906 (écurie nord), 1921, 1922 (étables est et logement du vacher), 1925, 1927 (pressoir et grange).

Période(s) Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1906, porte la date
1921, porte la date
1922, porte la date
1925, porte la date
1927, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Luce de Trémont Octave-Jules,
Octave-Jules Luce de Trémont (1862 - 1955)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source

La ferme de Trémont se situe à environ un kilomètre à l'est du bourg de Trizay et à une centaine de mètres du château du même nom. Le grand bâtiment à usage d'écuries dont la façade principale donne à l'ouest vers la cour du château marque la limite entre ce qui ressort de la ferme à l'est et du château à l'ouest. La ferme comporte donc quatre bâtiments répartis en U autour d'une cour fermée par un portail. Le logis (deux pièces en rez-de-chaussée à double orientation) se trouve au sud de l'ensemble. Lui est accolé à l'est un bâtiment à usage de pressoir, de grange et de toit à porcs. En retour d'équerre à l'est se situe un second bâtiment à usage d'étables et de logement du vacher. Fermant la cour au nord, deux bâtiments (remise et écurie) reliés par un hangar complètent l'ensemble. Un puits circulaire est placé dans la cour à proximité du logis.

Les murs sont en moellons de calcaire couverts d'un enduit plein ou à pierre vue, à l'exception des soubassements des bâtiments en moellons de silex. Les encadrements des baies et les chaînages d'angle sont majoritairement en brique (sauf pour le logis et la partie ouest de l'écurie nord, aux chaînes d'angle et encadrements en pierre de taille calcaire). Les toits sont à longs pans couverts en tuile plate.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile plate
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
Escaliers
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir ; 3 P 2901-2907. Matrices cadastrales de la commune de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge.

  • Archives départementales d'Eure-et-Loir ; 3 P 5637-5645. Plans cadastraux des communes de Trizay, Coutretôt et de Saint-Serge. 1811-1812.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent