Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Vendôme, Lycée André Ampère : sculpture, "TeNdRe"

Dossier IM41001281 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations sculpture
Titres TeNdRe
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire
Adresse Commune : Vendôme
Adresse : 11 rue Jean-Bouin

L’œuvre intitulée "TeNdRe" a été réalisée en 2006 par l'artiste Rémi Uchéda. Le coût de cette œuvre est de 5 000 euros. Elle a été achetée après sélection par le Comité artistique de la Région Centre, dans le cadre du 1% artistique relatif à l'extension de l'internat du Lycée André Ampère.

Période(s) Principale : 1er quart 21e siècle
Dates 2006, daté par source
Auteur(s) Auteur : Uchéda Rémi, créateur, attribution par source

Cette œuvre est composée de six lettres en néon fluo blanc. Ces dernières sont raccordées à un transformateur pour leur alimentation électrique.

Catégories verrerie
Matériaux verre translucide
Mesures h : 60.0 centimètre
l : 170.0 centimètre
Précision inscriptions

Les néons forment le mot "TeNdRe"

États conservations manque
Précision état de conservation

L'éclairage ne fonctionne pas : appareillage débranché à la suite de chocs reçus.

Contexte initial de la commande artistique

maîtrise d'ouvrage Région
Procédure de la commande un pour cent
Forme de la commande artistique achat
Statut de la propriété propriété de la région

Annexes

  • "TeNdRe" : descriptif par l'artiste.

    "La pièce "TeNdRe" s'articule autour de l'enseigne, faisant signe.

    Elle est un repère dans une architecture, signale qu'à cet endroit il faut être tendre.

    Tout d'abord sur la vitrine, collé au mur le mot "TeNdRe", écrit au néon fluo, appelle le passant, le spectateur, jette un mot vers lui. Il est constitué par des caractères majuscules puis minuscules une lettre sur deux, image un aller-retour entre le lieu de la majuscule et de la minuscule. C'est un va-et-vient entre le début de la phrase, un non propre et un non commun.

    Cette typographie est pliée dans son dessin (deux dimensions) comme pour asseoir son signifiant.

    Pour lui donner un pied, qu'elle tienne sur le même plan, comme dans l'espace en trois dimensions, pliée en angle droit, assise. Un mot écris en gros, qui tient, qui garantit, qui enseigne, qui transmet.

    C'est aussi signaler le lieu de la parole, du dialogue rallongé par sa lumière, aller vers l'autre.

    Souple, moelleux et en même temps étiré, tendu. Ce mot flotte, supporte en transparence à se rapprocher au plus près du but. Arrivé très près, ce mot évoque la limite, placé en hauteur il oblige à lever la tête. Il laisse le regard le traverser dans son dessin, dans sa définition, dans sa réflexion."

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Quillivic Claude - Fouré Céline