Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Vendôme : statue de Rochambeau

Dossier IM41001386 réalisé en 2011

Fiche

Dénominations monument, statue, socle
Titres Rochambeau
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Vendôme 1er Canton
Adresse Commune : Vendôme
Adresse : place Saint-Martin

Le comité pour l'érection d'un monument au maréchal de Rochambeau se crée en 1898 autour de Philippe Royau, négociant à Vendôme, avec des personnalités comme Le Myre de Viler (député), de Sachy de Fourdrinoy et de Saint-Venant, qui induise une certaine méfiance de la préfecture en 1899 concernant le "caractère clérical et réactionnaire" du projet. Le conseil municipal suit d'abord ce point de vue, avant de se retourner en 1900 et l’État accorde une subvention de 1 300 Francs le 1er mars 1901. Le devis de novembre 1899 de 28 700 Francs se décompose comme suit : piédestal 1 540 ; taille, mouluration et sculpture ornementale 1 900 ; trottoir et grille d'entourage 1 300 ; honoraires de l'architecte 300 ; statue, allocation au statuaire et coulage en bronze 22 000 ; frais de maquette et divers 445. Le coût total est évalué à 25 400 Francs en 1901, couvert pour 18 050 Francs par les souscriptions françaises et américaines (la Ville de Philadelphie offre ainsi 1 000 Dollars).

L'exécution de la statue est confiée à Fernand Hamar, sculpteur sourd et muet originaire de Vendôme et formé à l'École des Beaux-Arts de Paris, qui réalise d'abord la maquette en plâtre (musée de Vendôme) qui porte la mise aux points. La fonte est confiée à Eugène Gruet. L'architecture du socle est l’œuvre de Ernest Boué, architecte à Tours et ancien élève des Beaux-Arts de Paris, et la première pierre est posée le 27 mars 1900. L'inauguration a lieu le 4 juin 1900 lors d'une grande fête, couplée à des célébrations franco-américaines à Paris (inauguration de la statue de Washington par Daniel C. French place d'Iéna le lendemain). L'ambassadeur des États-Unis Porter se déplace à Vendôme et c'est à cette occasion qu'est donné le modèle pour un monument à Rochambeau à élever à Washington en 1902, en pendant du Lafayette de Falguière de 1891 (Hamar augmente en 1902 sa statue d'un tiers et lui adjoint une grande figure de la Liberté pour le piédestal). Deux autres statues selon le modèle vendômois et à la même taille sont exécutées au début des années 1930 pour Paris (place d'Iéna) et Newport (Rhode Island), lieu de débarquement de Rochambeau aux États-Unis.

Le bronze est fondu en janvier 1942 et la Société des Cincinnati finance une nouvelle fonte en 1974, prise par Blanchet sur le bronze de la place d'Iéna épargné sous l'Occupation, ce qui explique la date de 1933 visible sur la plinthe.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle
Dates 1900, porte la date
1933, porte la date
1974, porte la date
Auteur(s) Auteur : Hamar Fernand,
Fernand Hamar (1869 - 1943)

Né à Vendôme, sourd et muet. Se forme à la "petite école" avant d'entrer aux Beaux-Arts de Paris, dans les ateliers de Cavelier, Barrias et Choppin. Médaille d'or au Salon de 1895.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur
Auteur : Boué Ernest,
Ernest Boué

Notice biographique par Marie-Laure Crosnier-Leconte : http://www.purl.org/inha/agorha/002/79771


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, signature
Auteur : Blanchet Armand,
Armand Blanchet

Maison Armand Blanchet à partir de 1920 puis Blanchet-Landowski après 1961.

Elisabeth Lebon, Dictionnaire des fondeurs de bronze d'art - France, 1890-1950, Perth : Marjon, 2003, p.118-120.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, signature
Auteur : Portel F., marbrier

Le monument est situé au nord-est de la place Saint-Martin, sur un axe légèrement décalé au nord par rapport à la tour Saint-Martin. La statue en bronze est posée sur un piédestal de plan carré en forme de gaine renversée en pierre du Poitou.

Catégories sculpture
Matériaux bronze, fondu
pierre
Mesures h : 270.0 centimètre
h : 300.0 centimètre
h : 570.0 centimètre
Iconographies homme, portrait, en pied
maréchal
chef militaire
guerre d'Indépendance américaine
Ancien Régime
chapeau
carte
canon
acanthe
chêne
laurier
Précision représentations

Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, marquis de Rochambeau, maréchal de France (1725-1807) est représenté debout, en costume de lieutenant-général, tendant le bras droit vers l'horizon et tenant une carte de Yorktown. A ses pieds, est posée une culasse de mortier recouverte de laurier.

Le piédestal est orné d'une ceinture en partie haute faite de feuilles d'acanthe, de chêne et de laurier et traversée sur chaque face de cartouches néo-Renaissance, des armoiries de la ville de Vendôme (sur la face avant) et de la famille de Rochambeau (sur la face arrière).

Inscriptions & marques marque de fondeur, sur l'oeuvre, gravé
signature, sur l'oeuvre, gravé
date, sur l'oeuvre, gravé
inscription concernant l'iconographie, sur socle indépendant, gravé
armoiries, sur socle indépendant, gravé
devise, sur socle indépendant, gravé
signature, sur socle indépendant, gravé
inscription concernant le donateur, sur socle indépendant, gravé
Précision inscriptions

Signature, date et marque de fondeur (plinthe dextre) : "F. HAMAR 1933/ BLANCHET FONDEUR" ; inscription concernant l'iconographie (sur la face avant du socle, au-dessus des armoiries -d'argent, au lion d'azur couronné, et un chef de gueules) : "ROCHAMBEAU" ; inscription concernant l'iconographie, la date et les donateurs du monument (sur la face arrière du socle, en-dessous des armoiries de Rochambeau -d'azur, au chevron d'or, accompagné de 3 molettes d'éperon, d'argent, 2 ; 1 avec la devise "VIVRE EN PREUX, Y MOURIR") : "1900/ JEAN-BAPTISTE DONATIEN DE VIMEUR/ MARQUIS DE ROCHAMBEAU/ MARÉCHAL DE FRANCE/ 1725-1807/ MONUMENT ÉDIFIÉ A L'AIDE D'UNE SOUSCRIPTION/ FRANCO-AMÉRICAINE/ PHILADELPHIE" ; inscription concernant l’iconographie (face gauche du socle) "1807/ COMMANDANT EN CHEF/ DE L’ARMÉE FRANÇAISE EN/ AMÉRIQUE/ PRIT YORK-TOWN EN 1781/ ET ASSURA L’INDÉPENDANCE DES/ ÉTATS-UNIS" et (face droite du socle) "1725/ NAMUR. LAWFELD/ MAESTRICHT/ MAHON. CASSEL/ REGENSTEIN/ CREVELT. CLOSTERCAMP/ YORK-TOWN" ; signatures (en haut de la face arrière du socle) : 'E. BOUE ARCH./ P. PORTEL MARB." ; inscription concernant le donateur (face avant du socle) : "CETTE NOUVELLE STATUE, IDENTIQUE A CELLE/ QUI FUT ERIGEE EN 1900, A ETE OFFERTE/ A LA VILLE DE VENDÔME/ PAR LA SOCIETE DES CINCINNATI/ LE 5 JUIN 1974."

Critères pour une protection au titre des Monuments historiques :

- Monument à l'histoire complexe et prestigieuse : inauguration en présence de l'ambassadeur américain Horace Porter, modèle réduit du futur monument du Lafayette Square de Washington (D.C., États-Unis), envoi à la fonte sous l'Occupation et nouveau bronze offert par la Société des Cincinnati.

- Représentativité du modèle statue en pied sur socle pour un grand homme dans une sous-préfecture dans la période faste pour la statuaire publique (1890-1914).

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit MH, 2017/03/30
Précisions sur la protection

Inscription MH par arrêté du 30/03/2017, publication au Journal Officiel le 03/05/2018 : Le monument à Rochambeau situé place Saint-Martin, tel que représenté par un liseré rouge sur le plan joint à l'arrêté (domaine public non cadastré).

Annexes

  • MICHEL, Jules. Album et livre d'or des fêtes franco-américaines de 1900. Paris : Tablettes du XXe siècle, 1900.

    « II. Les Fêtes de Vendôme : Inauguration du Monument du Maréchal de Rochambeau

    Si les cérémonies commémoratives comportent un précieux enseignement au point de vue patriotique, celles qui ont accompagné à Vendôme le dévoilement de la statue de Rochambeau ont eu, dans cet ordre d'idées, une éloquence et une intensité dignes de porter les meilleurs fruits.

    Il y a à peine trois ans que s'était fondé à Vendôme un « Comité pour l'érection de la statue du Maréchal de Rochambeau », Comité dont le bureau composé en majeure partie d'anciens élèves du lycée de Vendôme s'était ainsi constitué :

    Président d'honneur : M. Le Myre de Vilers (G.O. *), député de la Cochinchine.

    Président : M. De Sachy de Fourdrinoy (O. *), lieutenant-colonel en retraite.

    Vice-Président : M. Raymond Renou, *, ancien capitaine des chasseurs à pied. (...)

    Cette souscription eut un succès rapide en France, comme en Amérique. Dès la première nouvelle de son ouverture, la ville de Philadelphie, le sanctuaire, le tabernacle des traditions de l'Indépendance américaine, envoya mille dollars. Bref, les vingt-cinq mille francs nécessaires à l'érection du monument furent couverts rapidement.

    L'inauguration avait été fixée au 4 juin, lundi de la Pentecôte. Le dimanche à quatre heures du soir, M. le général Horace Porter, ambassadeur des États-Unis, s'était rendu à Vendôme (...)

    Dans le train de Paris de 7h du matin avaient pris place, le 4 juin, MM. Le général de Butler et l'amiral Bayle de Jessé, représentant les ministres de la Guerre et de la Marine, Beau, représentant le ministre des Affaires étrangères, Bernardy, représentant le Minsitre des Colonies, G. de Sahune de Lafayette, le colonel Chaillé-Long, le commandant H. A. Huntington, les docteurs Michaels et Deering, M; et Mme Rosengarten, de Philadelphie, Stickney, trésorier de la section de Paris des Fils de la Révolution américaine et Stanton, délégué de la Presse américaine de Paris, et de nombreux invités de l'ambassade des États-Unis. (...)

    A onze heures quarante,arrêt en gare de Vendôme, la musique municipale, la fanfare du 20e chasseurs à cheval, les pompiers ayant à leur tête les autorités font accueil aux invités. L'air vibre des hymnes officiels, les vivats éclatent sous le soleil ardent, les landaus se garnissent d'après les règles du protocole et défilent sous les acclamations des Vendômois.

    Quel aspect inoubliable de la sympathique patrie de Ronsard ! De la gare à la vieille mairie gothique jusqu'au bord du Loir, toutes les rues, avenues et places publiques sont décorées, fleuries, pavoisées, enguirlandés, comme pour une fête-Dieu du bon vieux temps, et aussi ornées d'arceaux de verdure et de touchantes inscriptions florales, telles que : Souhaits de bienvenue ! Honneur à nos hôtes ! Vive l'armée ! Hommage à Rochambeau !

    Ajoutons que dans la matinée avait eu lieu à l'église de la Trinité, décorée aux armes de France, de Vendôme et de Rochambeau un service funèbre à la mémoire du vieux Maréchal et des enfants de Vendôme tués en 1870.

    Un déjeuner tout intime à la mairie de Vendôme a d'abord réuni les membres de la municipalité et divers invités, puis chacun s'est rendu à la cérémonie officielle d'inauguration sur la pittoresque place Saint-Martin, ombragée de vieux marronniers et sur laquelle sont dressées deux estrades symétriques, bordées d'invités.

    Le secrétaire général de la Préfecture de Loir-et-Cher, M. Soubiran, président de la cérémonie, déclare la séance ouverte et donne la parole à M. Le Myre de Vilers, député de la Cochinchine, et Président d'honneur du Comité Rochambeau (...).

    La société chorale parisienne les Enfants de Lutèce chante la Marseillaise et la fanfare du 20e chasseurs lui succède.

    C'est ensuite le tour de l'ambassadeur des États-Unis, et devant vingt-mille auditeurs curieux et empressés, M. le général Horace Porter, d'une voix forte, pleine de conviction, en un excellent français, à peine nuancé d'un accent doux et charmeur, prononce le discours suivant (...)

    La Société chorale chante ensuite le chœur célèbre de la Muette de Portici :

    Amour sacré de la patrie

    Sois mon audace et ma fierté

    Puis le maire de Vendôme, M. Guillemot est le troisième orateur et non le moins applaudi.

    Puis c'est le tour des membres de la société chorale les Enfants de Lutèce d'exécuter brillamment un chœur à quatre voix inédit, du compositeur et chef d'orchestre L. Grémont, avec paroles de Pascal Cauvin, l'Hymne à Rochambeau, dédié à M. le général Horace Porter, dans lequel sont intercalés quelques mesures du Hail Columbia!

    Salut, heureuse Colombie,

    Aux héros phalange infinie

    Qui pour toi versèrent leur sang...

    (...)

    Visite au cimetière de Thoré.

    Au retour, un lunch a été offert par Mme la marquise douairière de Rochambeau qui, avec une grâce exquise, a fait visiter le château plein des souvenirs du Maréchal, véritables reliques de famille. (...)

    Le banquet officiel

    Après ce pieux pèlerinage est venu le banquet du soir, donné à 7 heures, sous le marché couvert, tout garni de fleurs et de verdure et merveilleusement éclairé pour la circonstance à la lumière électrique. Cent vingt convives environ prenaient place autour d'une immense table en fer à cheval, dressée au milieu de l'édifice, et présidée par M. Soubiran, secrétaire général de la préfecture. Autour de lui s'étaient assis tous les hôtes de distinction que Vendôme était heureux de recevoir.

    Au dessert, la musique municipale a fait entendre le Hail Columbia! et la Marseillaise, écoutés debout par toute l'assistance. (...)

    Au dehors, la musique municipale joue les deux chants nationaux, tandis que les convives quittent le banquet.

    M. le général Porter est très entouré, son aménité et sa parfaite bonne grâce ont conquis la ville de Vendôme, il serre avec effusion toutes les mains qui se tendent vers lui, et à plusieurs reprises, en témoignant toute sa joie, dit ces mots significatifs : Au revoir !

    Au dehors la fête bat son plein, les rues et les places illuminées comme a giorno regorgent d'une foule joyeuse. Un feu d'artifice est tiré à 9 heures dans les Grands Prés, et M. le général Porter y assiste avec empressement, donnant à maintes reprises le signal des applaudissements.

    Les bombes éclatent, les fusées raient l'espace, les gloires, les soleils, les feux tournants se succèdent, puis enfin voici le bouquet fulgurant et gigantesque représentant le monument de Rochambeau, immense gerbe de feu, qui provoque les acclamations de la population tout entière, et après quoi tout rentre dans le silence et la nuit.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Bibliothèque du Congrès, Division des manuscrits (Washington D.C., États-Unis). George Wetmore Papers. Boîte 9 : Rochambeau Monument.

  • Archives départementales du Loir-et-Cher. 10T/4. Vendôme : érection d'une statue au Mal de Rochambeau.

Documents figurés
  • Carte postale ancienne : le monument à Rochambeau sur la place Saint-Martin de Vendôme. (collection particulière).

  • Carte postale ancienne : le monument à Rochambeau de Vendôme avec sa grille d'entourage. (collection particulière).

Bibliographie
  • MICHEL, Jules. Album et livre d'or des fêtes franco-américaines de 1900. Paris : Tablettes du XXe siècle, 1900.

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Chambrion Matthieu - Jouanneaux Françoise