Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ville : cimetière (D43, 21 rue de l'Espérance)

Dossier IA37004887 réalisé en 2014

Fiche

Œuvres contenues

Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Vallée de la Brenne - Château-Renault
Adresse Commune : Château-Renault
Adresse : 21 rue de l'Espérance , D 43
Cadastre : 1835 A 34 ; 2014 AE 2 ; 2014 AE 5

D'après un extrait des minutes de la secrétairerie d'Etat du 26 brumaire an XIII (17 novembre 1804), la commune de Château-Renault est autorisée à accepter deux terrains offerts en don par Mme Barrairon, pour servir, l'un de cimetière, l'autre de champ de foire. Le nouveau cimetière est clôturé en 1807.

De nouveaux travaux de clôture et la réalisation de piliers encadrant le portail d'entrée sont réalisés en 1842.

Au début des années 1880, le conseil municipal décide d'agrandir le cimetière en achetant un terrain appartenant à Monsieur Calmon, situé sur les communes de Château-Renault (1,35 are) et de Neuville-sur-Brenne (64,60 ares). Un plan pour ce projet d'agrandissement est proposé par Prath, architecte, en 1896. Ce projet prévoit également la construction d'un abri (dans le cimetière) et un hangar (à l'extérieur) encore présents aujourd'hui. Les travaux d'agrandissement semblent réalisés entre 1896 et 1898.

Le cimetière a de nouveau été agrandi dans la seconde moitié du 20e siècle.

Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle
Dates 1807, daté par source
1842, daté par source
1898, daté par source
Auteur(s) Auteur : Prath Henri, architecte, attribution par source

Le cimetière clos de murs en maçonnerie et grillage a une forme de parallélogramme. L'abri est construit, à proximité de l'entrée, en pan de fer et verre. Le hangar est construit en pan de bois, moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en ardoise.

La partie centrale du cimetière primitif est occupée par une croix en bois portant un Christ en fonte reposant sur un socle en pierre. Cette croix est précédée de la tombe de Daniel Richet, né en 1877, curé doyen de Château-Renault entre 1928 et 1936 et d'un autre prêtre, curé de Château-Renault, décédé au début du 19e siècle.

Le cimetière ne possède que deux chapelles funéraires. Parmi les tombes singulières on peut signaler la présence des sépultures de la famille Calmon, marquis de Château-Renault ; d'une tombe de la famille Brossillon-Delamotte réalisée et signée par G(ustave) Angibault, marbrier à Amboise ; et de plusieurs sépultures militaires (soldat allemand inconnu mort pendant la guerre de 1870-71, soldats français et britannique morts pendant les deux guerres mondiales).

Murs pierre moellon enduit
pierre pierre de taille
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 63 77. Cimetière : clôtures. 1807-1899.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Plan cadastral napoléonien. 1835-1836.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 J 138. Pièces relatives au cimetière de Château-Renault. 1821-1884.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 63 76. Cimetière. An XII-1914.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 63 77. Cimetière : clôtures. 1807-1899.

Documents figurés
  • Cimetière. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 63 76).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Pays Loire Touraine - Paucton Arnaud