Clochette de basilique de la cathédrale, élevée au rang de basilique mineure en 1908 (bois doré).
Le mobilier de la cathédrale Notre-Dame de Chartres - Clochette de basilique de la cathédrale, élevée au rang de basilique mineure en 1908 (bois doré).
Localisation Commune : Chartres
Adresse : 16 cloître Notre-Dame
Cadastre : 1985 AB 23
Auteur(s) Bridan Charles-Antoine
Charles-Antoine Bridan (1730 - 1808)

Originaire de Tonnerre (Yonne) et élève de Jean-Joseph Vinache. Il est pensionnaire à la villa Médicis de 1757 à 1762. Agréé par l'Académie royale de peinture et sculpture en 1764, il devient académicien en 1772 grâce à son groupe en marbre Le Martyre de saint Barthélemy maintenant conservé au musée du Louvre. Il est nommé professeur de sculpture à l'Académie le 30 décembre 1780.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Berruer Pierre-François
Pierre-François Berruer (1733 - 1797)

Second prix de Rome en 1754, pensionnaire à la villa Médicis de 1758 à 1764 et agréé à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1765. Il sculpte deux statues pour l'église Saint-Eustache à Paris. Il est nommé professeur de sculpture à l'École des beaux-arts de Paris le 26 novembre 1785. Son bas-relief en marbre Louis XV récompense la Peinture et la Sculpture, exécuté en 1770, est conservé au musée du Louvre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Louis Louis-Nicolas, dit(e) Victor Louis
Louis-Nicolas Louis , dit(e) Victor Louis (1731 - 1800)

Architecte parisien formé dans le sillage de Jacques-Ange Gabriel et de Jacques-François Blondel, il reçoit la formation traditionnelle au 18e siècle qui combinait théorie et pratique, ayant le goût des prouesses techniques et du classicisme. Il entre à l'École royale d'architecture en 1746, obtient le Prix de Rome d'architecture en 1755 et réside en Italie de 1756 à 1759. Il exécute d'abord des commandes religieuses et dirige ensuite les chantiers de nombreuses résidences privées. Au sein de sa production, on peut citer le grand-Théâtre de Bordeaux, les galeries et le théâtre du Palais-Royal à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Poussielgue-Rusand Placide
Placide Poussielgue-Rusand (1824 - 1889)

Célèbre orfèvre parisien, Placide Poussielgue-Rusand insculpe son poinçon en décembre 1847 et oeuvre jusqu'à sa mort en 1889. Il met au point plusieurs procédés de fabrication industrielle. Dans les archives, on trouve des modèles néo-classiques et baroques, mais il demeure malgré tout l’orfèvre inspirateur du mouvement néo-gothique. Sa production est diversifiée : ostensoirs, reliquaires, luminaires civils et religieux, vases sacrés, réalisations monumentales comme la chaire du Carmel de Bourges ou le maître-autel de Saint-Martin d’Ainay à Lyon. Son plus grand succès reste néanmoins la chapelle de Mgr de Dreux-Brézé, évêque de Moulins, exécutée pour son sacre en 1850. La maison Poussielgue est présente dans les grandes expositions internationales et nationales. Elle a exécuté pour Chartres dix ensembles d’orfèvrerie qui témoignent de son rayonnement et de la variété de ses créations.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Prieur Jean-Louis
Jean-Louis Prieur (c. 1732 - 1795)

Sculpteur-bronzier parisien, installé en septembre 1758 rue Frépillon (rue disparue du 3e arrondissement), logement qu'il quitte après avoir fait faillite. Il est reçu maître-sculpteur le 5 novembre 1765 et participe en particulier au réaménagement du Palais-Royal, autour de Victor Louis, jusqu'en 1778. En 1767, il est à Chartres pour travailler sur la grille du jubé et au décor du maître-autel. Sa grande réalisation est le carrosse du sacre de Louis XVI en 1774.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Loque Jean Ange Joseph
Loque Jean Ange Joseph (1752 - 1835)

Orfèvre parisien reçu maître-orfèvre le 26 juillet 1777 et actif jusqu'aux années 1815-1820.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Perez Joseph
Joseph Perez (c. 1715 - 1797)

Serrurier parisien, il fait partie de l'équipe de Victor Louis qui effectue des travaux sur le château royal du roi Stanislas-Auguste de Pologne à Varsovie et est appelé à Chartres en 1767 pour travailler sur la grille du jubé.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Fournier des Ormes Charles
Charles Fournier des Ormes (1777 - 1850)

Né à Paris, il est essentiellement un peintre de paysages.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Thierry Alexandre
Alexandre Thierry ( - 1853)

Orfèvre parisien, installé quai des Orfèvres, il insculpe son poinçon le 17 mai 1823 et est actif jusqu'à sa mort. Il diversifie très vite sa production et expérimente tous les styles : néo-classique, néo-rococo ou encore néo-gothique, dans lequel on trouve la majorité de son oeuvre. Le grand nombre de pièces repérées révèle son importante notoriété en France. Son poinçon est biffé après sa mort survenue le 20 janvier 1853, son fils Marie (1853-1885) lui succède et reprend l’atelier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Lassus Jean-Baptiste
Jean-Baptiste Lassus (1807 - 1857)

Architecte diocésain spécialiste de l'architecture du Moyen Age, il travaille à la restauration de monuments considérables : à la Sainte-Chapelle et la cathédrale Notre-Dame, aux églises Saint-Séverin et Saint-Germain-l'Auxerrois à Paris, aux cathédrales de Chartres, du Mans et de Moulins en particulier. En parallèle à son activité de restaurateur, il réalise essentiellement des édifices religieux parmi lesquels, les églises Saint-Nicolas à Nantes en 1840, du Sacré-Coeur à Moulins en 1849, Saint-Pierre à Dijon en 1850, Saint-Jean-Baptiste de Belleville, maintenant à Paris, en 1853, Saint-Saturnin à Cusset en 1855.

Dans l'histoire de la déontologie de la restauration, Jean-Baptiste Lassus occupe une place importante par sa volonté de restituer fidèlement un parti archéologiquement fondé.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Gadault Jean-Baptiste
Jean-Baptiste Gadault ( - 1845)

Il est installé à Paris en 1822 comme facteur d'orgues et de serinettes. Il décède le 5 décembre 1845 avant l'achèvement des travaux de remise en état de l'orgue de la cathédrale de Chartres.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Maison Roethinger
Maison Roethinger

Maison active de 1893 à 1968, fondée à Strasbourg par le facteur d'orgues Edmond-Alexandre Roethinger (1866-1953) qui exerce son activité jusqu'en 1945. Elle est reprise par son fils puis son petit-fils jusqu'à la fermeture définitive. Elle travaille essentiellement dans l'Est de la France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Goudji
Goudji (1941 - )

Né en Géorgie en 1941, il étudie en section sculpture à l'Académie des Beaux-Arts de Tbilissi de 1958 à 1962 et s'établit à Moscou en 1964. Il quitte l'Union soviétique en 1974 pour s'installer à Paris où il peut enfin réaliser ses projets. C'est un sculpteur et orfèvre qui conjugue la technique de la dinanderie avec l'incrustation de pierres dures dans le métal. Il crée d'abord des bijoux, fibules et torques qui constituent le trait d'union entre les civilisations disparues qu'ils affectionnent et la création contemporaine. Très tôt reconnu, il façonne en 1976 l’épée d'académicien de Félicien Marceau. Il a ainsi réalisé un grand nombre de bijoux, treize épées d’académicien et plusieurs centaines d’objets en or, argent et pierres dures.

Dès 1985, il se tourne vers l'art sacré et réussit à renouveler le matériel liturgique tout en l’inscrivant dans la tradition. Il conçoit du mobilier et des objets (cuve baptismale, ostensoir, reliquaire, colombe eucharistique, crosse d'abbé, croix...) pour des églises, des cathédrales, des basiliques, des abbayes. Il réaménage en outre plusieurs sanctuaires de cathédrale dont le choeur liturgique de la cathédrale de Chartres pour lequel il crée le Maitre-autel ou "Roc de Lumière" (inauguré en 1992) et une chapelle épiscopale.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Cicchero Jean-Marc
Jean-Marc Cicchero (1944 - )

Jean-Marc Cicchero est formé auprès de son oncle Maurice Gobin, harmoniste ; il intègre la maison Roethinger à 16 ans puis travaille chez Danion-Gonzalez. Il crée son entreprise en 1978 à Gentilly. Il est président du Groupement professionnel des facteurs d'orgue pendant 14 ans et membre de la Commission des Monuments Historiques pour les orgues.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général